Un plan en faveur d'une meilleure maîtrise des langues étrangères

Rentrée 2010 – Les TICE dans les textes officiels

Les TICE et les pratiques qui y sont associées occupent une place de choix dans trois textes fondamentaux publiés en 2010 qui régissent l’enseignement des langues vivantes à compter de la rentrée scolaire prochain

Programme d'enseignement des langues vivantes en classe de seconde générale et technologique

Programme publié au Bulletin officiel spécial n°4 du 29 avril

Les technologies de l’information et de la communication font l’objet d’un encadré spécifique situé dès la deuxième page du document. Il souligne l’importance de l’accès à des ressources numériques pertinentes et de l’utilisation des outils numériques (TNI, ENT, outils nomades) permettant de répondre de manière plus satisfaisante aux besoins des élèves

Extrait du programme (encadré relatif aux TICE)

Les technologies de l’information et de la communication

Le recours aux technologies du numérique est incontournable, il permet d’augmenter les moments de pratique authentique de la langue tant dans l’établissement qu’en dehors de celui-ci. Il permet de renforcer les compétences des élèves à la fois en compréhension et en expression notamment par

  • l’accès à des ressources numériques d’archives ou de la plus directe actualité (écoute de documents en flux direct ou téléchargés librement, recherches documentaires sur Internet, etc.) ;
  • la mise en contact avec des interlocuteurs aux quatre coins du monde (e-Twinning, visioconférence, forums d’échanges, bloc-notes numériques, messageries électroniques, etc.) ;
  • une meilleure adaptation des réponses pédagogiques aux besoins des élèves (tableaux numériques, classes mobiles, laboratoires multimédia, espaces numériques de travail etc.) ;
  • un renforcement des entraînements individuels par l’utilisation d’outils nomades, avant, pendant ou après les activités de la classe (baladeurs, ordinateurs portables, tablettes et manuels numériques, etc.). »

L’adossement du programme sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), déjà explicite dans celui de 2003, est clairement réaffirmé et développé avec un recours accru aux descripteurs de capacités sur lesquelles la progression et l’évaluation des apprentissages doivent se fonder. On peut ainsi penser que l’utilisation du numérique facilitera l’évaluation des élèves selon ces critères.

Les supports authentiques utilisés doivent être variés et le programme mentionne à plusieurs reprises les enregistrements audio et vidéo. L’enseignant doit donc être capable de se procurer de tels documents, c'est-à-dire de trouver et d’importer des ressources numériques, voire de les produire (enregistrement de natifs, d’élèves…)

Dans le cadre de l’entraînement à l’expression orale en continu, le recours aux TICE (par l’enregistrement de la voix sur un ordinateur ou un baladeur) est indispensable, d’autant qu’il permettra à l’élève de développer « l’aptitude à s’auto-corriger » préconisée par le programme.

L’entrée culturelle sur laquelle s’adosse le programme de seconde à compter de la rentrée scolaire 2010 est « l’art de vivre ensemble «  (famille, communauté, villes, territoires). Trois notions ont été définies :

  • Mémoire : héritages et ruptures
  • Sentiment d’appartenance : singularités et solidarités
  • Visions d’avenir : créations et adaptations.

Préparation de la rentrée 2010

Encart n°2 du 18 mars 2010 publié au Bulletin officiel n°11 du 18 mars 2010

Le développement du numérique à l’école est une des cinq priorités définies pour l’année scolaire 2010-2011. Il prend tout son sens dans le cadre de l’enseignement des langues vivantes – en particulier pour le développement des compétences orales des élèves – à travers la mise à disposition de ressources numériques et le développement de la baladodiffusion qui devra être expérimentée par chaque établissement scolaire dans au moins une classe.

Un guide consacré à la baladodiffusion à destination des enseignants est en cours de publication et sera disponible dès la rentrée prochaine.

Extrait de l’encart relatif aux TICE

1.4.2 Stimuler l'apprentissage des langues vivantes

L'amélioration des compétences orales des élèves est désormais indissociable du recours au numérique. De plus en plus de ressources numériques interactives sont aujourd'hui disponibles tandis que des outils comme la diffusion par baladeur permettent d'accroître le temps d'exposition à la langue, d'enregistrer simplement les élèves et d'évaluer leurs compétences orales.

Durant l'année scolaire 2010-2011, chaque établissement doit pouvoir proposer dans une ou plusieurs classes de langues une utilisation de la diffusion par baladeur. […]

Langues vivantes au lycée d'enseignement général et technologique

Publié au Bulletin officiel spécial n° 1 du 4 février 2010

L’objet de cette circulaire est de présenter de nouvelles mesures visant à donner une impulsion forte à l’enseignement des langues en lycée.

Les TICE ont un rôle majeur à jouer dans le développement des capacités de compréhension et d’expression orales des élèves – présenté comme une priorité absolue de l’enseignement des langues vivantes – en favorisant les moments de pratique authentique de la langue dans l’établissement et en dehors de celui-ci.

Ainsi, la mise à disposition de ressources numériques authentiques adaptées et leur utilisation sur le mode de la baladodiffusion constituent deux axes forts de l’intégration des TICE à l’enseignement des langues vivantes. Ces deux axes s’inscrivent dans la continuité du travail mené depuis plusieurs années par le pôle langues vivantes de la sous-direction TICE (SDTICE) en faveur du développement de ressources éditoriales pertinentes (à travers les projets soutenuset les logiciels reconnus d’intérêt pédagogique par le ministère – RIP) et de la généralisation des pratiques nomades.

Extraits de la circulaire relatifs aux TICE

[...] III - Favoriser les moments de pratique authentique de la langue

 

1. Dans l'établissement

Des espaces dédiés sont mis en place pour faciliter l'accès à : […]

  • des ressources numériques en langues vivantes disponibles sur internet et constamment renouvelées. Il s'agira par exemple d'émissions accessibles sur des sites de médias étrangers.
  • Les outils nomades numériques sont utilisés pour entraîner à l'expression et la compréhension orales.

    La diffusion pour baladeur ou « baladodiffusion » (utilisation de ressources audio ou vidéo sur un baladeur numérique) permet d'augmenter le temps d'exposition des élèves à une langue authentique. Sa souplesse d'utilisation autorise des contextes et des modalités de mise en œuvre variés pour faciliter l'entraînement à la compréhension et à l'expression orales. Si les activités d'écoute, de visionnage de documents, ou d'enregistrement de l'élève peuvent être menées au sein de la classe ou de l'établissement scolaire, elles prennent aussi tout leur sens en dehors du lycée et au domicile via l'espace numérique de travail (ENT).

    La familiarité des lycéens avec les baladeurs numériques (audio ou vidéo) ou autres outils nomades (ordinateurs ou téléphones portables), la grande disponibilité de ces appareils et leur simplicité d'utilisation permettent d'envisager une généralisation rapide de leur usage.

    Des jumelages numériques sont noués avec des établissements étrangers pour développer les échanges.

    Des échanges entre établissements s'organisent par voie numérique et dans toutes les disciplines autour d'une thématique commune qui peut être liée aux sciences, à la culture, etc., notamment au travers de l'action européenne e-Twinning, http://www.etwinning.net/fr/pub/index.htm. Ces échanges permettent à chaque lycéen d'entrer en contact avec un élève d'un établissement étranger.[...]

Cadre européen de référence pour les langues et socle commun des connaissances

Volume 3 - Programmes de l'enseignement de langues vivantes étrangères au collège
BO hors-série n° 7 du 26 avril 2007 - Préambules communs des Paliers 1 et 2

Préambule commun du palier 1-  Extrait

Les technologies de l'information et  de la communication (p. 8 de l'édition papier)
L'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (TIC) n'est pas une nouveauté, surtout dans l'enseignement des langues vivantes. En effet, bon nombre de ces technologies sont depuis longtemps présentes dans les établissements et utilisées par les enseignants : il s'agit du magnétophone, de la vidéo, du rétroprojecteur, de la radio et de la télévision.
La nouveauté tient au fait que la plupart des documents sont accessibles à partir d'un ordinateur (unité centrale  et ses périphériques: lecteurs de CD audio, de cédéroms, de DVD, enceintes, casque, micro, écran, tableau interactif, vidéo-projecteur, imprimante, etc.). Il est désormais possible de travailler les différentes compétences linguistiques et culturelles avec cet outil, qu'il se trouve dans la classe, dans une salle multimédia, au CDI ou à l'extérieur de l'établissement scolaire. Par exemple, l'élève peut s'enregistrer et écrire dans le cadre d'activités concernant le groupe classe (salle multimédia) ou pour entrer en contact avec des élèves à distance (utilisation de la messagerie électronique, de la webcam). Le professeur peut exploiter toutes sortes de documents authentiques (son, images, vidéo) et actuels (notamment à travers Internet : presse écrite, radiophonique et télévisée ; projets scolaires concernant la culture, l'environnement, etc.). Il peut proposer des activités qui favorisent l'appropriation par l'élève des différents produits multimédia (encyclopédies, dictionnaires, cédéroms culturels interactifs, jeux...). L'utilisation d'Internet sera également encouragées par des recherches précises et encadrées par le professeur ou le documentaliste. Ces activités auront leur prolongement en dehors de la classe, voire de l'école. C'est pourquoi l'utilisation des TIC n'est pas seulement un moyen de diversifier les activités et de faite pratiquer la langue en classe. C'est un des moyens privilégiés pour accroître l'exposition à une langue authentique.
Par ailleurs, le maniement de l'outil informatique par les élèves en cours de langue contribue à l'acquisition de compétences validées dans le cadre du Brevet informatique et Internet (B2i).
Télécharger le PDF du palier 1, 5 p. (voir p. 8)

Préambule commun du palier 2 - Extrait

L'exposition à la langue

(...) Si les supports sont choisis en fonction du niveau et des centres d'intérêt des élèves, il ne faut pas craindre d'exposer ces derniers à des documents longs et variés à la fois. (...)

A l'oral, à côté de la parole de l'enseignant, il convient de diversifier les voix et les situations d'exposition. L'assistant ou tout intervenant extérieur peut, ici, jouer un rôle important. On aura également recours à des enregistrements audio ou audio-visuels authentiques, si possible au format numérique pour une plus grande facilité d'utilisation, de transmission et de transport (enregistrements au format mp3 notamment) bien sélectionnés tels qu'en proposent notamment de récentes publications multimédia. La mise à disposition des élèves de ces enregistrements (notamment sous forme de fichiers électroniques) permettra de prolonger cette activité hors temps scolaire.
A l'écrit, à côté des différentes consignes des exercices données dans la langue enseignée, on habituera très vite l'élève à la recherche documentaire dans les dictionnaires, les encyclopédies pour la jeunesse, les guides touristiques, etc. ainsi que sur les sites Internet. D'autre part, la lecture suivie d'un conte, d'une nouvelle ou d'extraits de roman faite en autonomie, avec ou sans l'aide de fichiers de lecture, devra être encouragée selon les besoins des élèves.

Le contact fréquent avec la langue ne sera pleinement efficace que s'il est sous-tendu par un travail organisé et systématique d'acquisition des outils linguistiques et du lexique en particulier. La fixation de ces outils et la création de réflexes langagiers passent par la pratique de la langue, certes, mais aussi par un entraînement régulier et intensif de la mémoire qui permet de nourrir linguistiquement et culturellement celui qui apprend une langue à défaut d'être en contact permanent avec elle. L'écoute régulière de proverbes, de quelques vers ou de refrains facilitera ce travail de mémorisation.

(...) Il va sans dire que l'exposition à la langue doit trouver des prolongements en dehors du cours et que doivent être encouragés les lectures, y compris d'œuvres intégrales accessibles aux adolescents, le recours aux TIC ou encore les séjours à l'étranger, par exemple.

Télécharger le PDF du palier 2, 9 p.