ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Archives de la Lettre des CPC

L'interview de ... Maryannick Malicot
secrétaire générale des CPC

Photo de Maryannick Malicot, secrétaire générale des CPC

Lancement de La lettre des CPC

Pourquoi cette lettre électronique ?

C'est l'outil qui nous manquait ! Un outil signalétique, un outil d'alerte, qui s'insère dans notre stratégie éditoriale et complète les supports d'information orientés vers l'étude et la réflexion : CPC Info, revue semestrielle, CPC Études où sont publiées nos études thématiques. Cette newsletter renforcera la communication avec nos partenaires pour mener à bien notre mission de fabrication des diplômes professionnels au sein des Commissions professionnelles consultatives (CPC). En tant qu'interface entre le monde professionnel et le ministère de l'Éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, nous sommes en relation permanente avec des professionnels de tous les secteurs économiques, des inspecteurs et des enseignants, des représentants syndicaux, des représentants d'autres organismes publics. L'idée d'une lettre électronique s'est donc imposée pour informer ces interlocuteurs sur l'activité des CPC et leur proposer une vision plurisectorielle de l'actualité des diplômes professionnels. Je suis heureuse, à l'occasion de ce premier numéro, de souhaiter une excellente année 2011 à nos lecteurs et leurs familles.

Quelles informations diffusera cette lettre ?

L'information, centrée sur l'activité des CPC et les diplômes professionnels, se structure autour des rubriques suivantes :

  • L'interview de... : un invité s'exprime sur un thème d'actualité.
  • L'actualité : les informations immédiates liées à notre secteur, aux événements, aux personnes...
  • Focus : zoom sur une information particulièrement importante : étude, convention de partenariat, secteur professionnel...
  • Au fil de l'eau : panorama sur nos chantiers en cours
  • Les métiers bougent : point sur les évolutions d'un métier ou d'un secteur d'activité.
  • D'autres rubriques comme Textes réglementaires, Chiffres clés complèteront ce dispositif.

Y a-t-il un thème majeur dans cette première lettre ?

La lettre reflète la pluralité de nos chantiers et de nos partenaires. C'est notre réalité quotidienne. Par ailleurs, la réorganisation de la direction générale de l'enseignement scolaire, au sein de laquelle nous nous situons, a redéfini nos responsabilités : la fabrication des diplômes professionnels, de leurs contenus et des modalités d'évaluation, le suivi de leur publication mais aussi la capacité à penser notre action dans un environnement plus large en concevant un programme d'études annuel qui alimente notre réflexion.

À l'occasion de la parution de ce premier numéro, nous avons tous une pensée très émue pour Jean-Michel Naquin, responsable de la CPC Transports, logistique et sécurité qui nous a quittés brutalement à la fin de l'été.

Actualité

À paraître !

Le numéro 50 de CPC Infos est consacré à la rénovation de la voie technologique.

« Les Rencontres de la voie pro »

Deux études consacrées aux comparaisons internationales sur la valeur des diplômes et l'insertion professionnelle ont été présentées lors des « Rencontres de la voie pro » de septembre 2010 :

Comment se construit la valeur des diplômes en Europe ?

L'étude, menée par Nathalie Moncel (Céreq) montre que la corrélation entre diplôme et emploi varie très sensiblement selon les pays, en fonction de l'organisation du système éducatif, des modalités de construction des diplômes et du degré de spécialisation.

La comparaison porte sur l'Allemagne, l'Espagne, le Royaume-Uni et la France.

Quel cadre d'analyse pour les relations entre formation et emploi ?

La seconde étude menée par Catherine Beduwe et Jean-Michel Espinasse (université des Sciences sociales de Toulouse) appréhende le lien entre formation et emploi d'un individu. Elle porte sur les formations et diplômes de niveau VI à I. Les auteurs proposent un indicateur pour évaluer la qualité des débouchés professionnels, aux niveaux national et international.

Pour se procurer les études publiées dans CPC Études

Réformer les BTS

Rénover le BTS en expérimentant des enseignements en modules et développer des passerelles entre BTS, universités et grandes écoles : telles sont les annonces de Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur. Les expérimentations nationales porteront sur les spécialités de BTS suivantes :

  • Mécanique et automatismes industriels (MAI)
  • Transports
  • Commerce international
  • Bâtiment
  • Travaux publics

Pour en savoir plus sur la réforme des BTS

Focus

La rénovation de la filière chaudronnerie / tuyauterie

Un métier qualifié qui fait appel à l'évolution constante des technologies

Le chaudronnier déforme ou découpe du métal (feuille, tôle...). A partir de plans, il trace, découpe, met en forme, pré-assemble, installe ses fabrications. Il peut travailler dans des secteurs variés : aéronautique, automobile, bâtiment, nucléaire

Un secteur dynamique qui recrute et qui a besoin de jeunes

Plus de 900 entreprises, près de 1400 établissements, près de 65 000 salariés et 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires : la chaudronnerie constitue une part essentielle de la mécanique française, un secteur atypique où clients et concurrents sont peu nombreux mais aussi « stratégique » selon le ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie .

D'où la nécessité pour ce secteur où la part des moins de 30 ans est faible (16,5%) de pouvoir recruter des personnels hautement qualifiés. Or, un déficit d'image important le conduit parfois à refuser des commandes faute de professionnels qualifiés disponibles ! Pour promouvoir l'image de marque de ce secteur, le Syndicat national de la Chaudronnerie, Tuyauterie et maintenance industrielle (SNCT) a apporté son soutien financier à la réalisation d'un film présentant les métiers de la chaudronnerie à un public de jeunes, de parents et d'adultes en recherche d'emploi.

Site du Syndicat National de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle

Trois objectifs pour la rénovation de la filière chaudronnerie

  • Une meilleure identification des niveaux de qualification et des niveaux d'emploi,
  • une plus grande lisibilité de la certification,
  • la prise en compte des évolutions techniques, ainsi que les démarches et méthodes industrielles actuelles.

Trois diplômes ont été rénovés et peuvent être préparés dans les établissements scolaires et dans les centres de formation d'apprentis depuis 2009. La première session d'examen pour chacun d'eux se déroulera en juin 2011.

  • le CAP « Réalisation en chaudronnerie industrielle » (CAP RCI)
  • le baccalauréat professionnel « Technicien en chaudronnerie industrielle » (Bac Pro TCI)
  • le BTS « Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle » (BTS CRCI).

Les nouveaux référentiels sont consultables sur les sites suivants :

Textes réglementaires

Rénovation de la voie professionnelle

Les textes relatifs à la rénovation décrets et arrêtés ainsi que plusieurs notes circulaires ont été publiés dans deux bulletins officiels de l'Éducation nationale (BOEN) :

  • le bulletin spécial n°2 du 19 février 2009
  • le bulletin spécial n°9 du 15 octobre 2009.

Brochure des textes relatifs à la rénovation sur Éduscol

Au fil de l'O

Dépoussiérage de la filière Hygiène Environnement

Les travaux ont débuté en septembre 2010 après une analyse de l'emploi, des différents niveaux de qualification, des fonctions exercées et des contenus du travail de ce secteur.

Des besoins d'emplois existent dans les domaines suivants : propreté environnement, hygiène hospitalière, stérilisation, propreté urbaine-nettoiement, assainissement, nettoyage industriel, collecte-tri-valorisation des déchets

La filière se refonde :

  • en rénovant trois CAP : secteur nettoyage (y compris les secteurs hospitalier, médico-social, agro-alimentaire..), secteur propreté urbaine, déchets valorisation et secteur assainissement, déchets liquides spéciaux
  • en créant 2 baccalauréats professionnels : nettoyage-hygiène hospitalière/stérilisation et assainissement, nettoiement/gestion des déchets et un BTS

Habillement couture

Les diplômes de la filière habillement-couture font l'objet d'une profonde rénovation depuis trois ans. Afin de s'adapter à la concurrence mondiale, le secteur de la mode doit recruter du personnel plus qualifié, polyvalent et mobile.

D'où la création de deux baccalauréats professionnels au printemps 2009 : « métiers de la mode-vêtement » et « métiers du cuir, option chaussure, option maroquinerie ».

Le chantier de rénovation se poursuit avec le BTS « industrie des matériaux souples, option productique, option modélisme industriel ». L'offre de CAP se restructure autour de trois CAP estampillés « métiers de la mode » : « métiers de la mode-vêtement flou », « métiers de la mode-vêtement tailleur » et « métiers de la mode-chapelier et modiste ».

Diplômes et développement durable

Quelles conséquences l'intégration des problématiques de développement durable a-t-elle sur les métiers, et donc sur les diplômes professionnels, en termes de compétences et de savoirs associés? Le travail est engagé sur les diplômes de trois filières : la maintenance automobile, l'électrotechnique et l'énergétique.

À lire : le rapport du Cedefop (Centre européen pour le développement de la formation professionnelle) « Skills for green jobs » et, en français, la note d'information résumée : « Le développement d'une économie sobre en carbone repose sur l'amélioration des compétences existantes plutôt que sur des compétences vertes spécialisées ».

Note d'information du Cedefop

Programme d'études

Le bureau des diplômes professionnels pilote un programme spécifique d'études qualitatives lancé auprès de laboratoires et consultants en sciences humaines et sociales. Ce programme annuel accompagne l'activité et la réflexion des Commissions professionnelles consultatives sur la prospective des métiers et des emplois, l'évaluation de diplômes et de filières de spécialités par rapport aux demandes et aux pratiques des entreprises, l'évolution des emplois et des qualifications.

Quatre études sont en voie d'achèvement :

  • Rôle et place des professionnels dans la conception des diplômes »
  • Passerelles : parcours et détours »
  • Modes d'évaluation des compétences niveau IV »
  • Conséquences des ruptures de contrat d'apprentissage »

Les métiers bougent

Les métiers de l'informatique dans le secteur de l'assurance

L'informatique constitue « la troisième famille de métiers du secteur de l'assurance.

Cette étude montre que les évolutions et mutations technologiques récentes ont permis aux informaticiens de développer de fortes capacités d'adaptation. De nouvelles compétences répondent aux exigences de sécurité informatique et de complexité des réseaux. Les entreprises attendent des compétences managériales, de pilotage, de communication.

L'étude constate que l'informatique fait évoluer son positionnement en centrant son action dans une logique de service.

« Les métiers de l'informatique et des télécommunications » - Étude de l'Observatoire des métiers de l'assurance - Octobre 2009

©MEN - Direction générale de l'enseignement scolaire
Bureau des diplômes professionnels
S'abonner à la lettre     Contact