Tableur : appports et limites : une activité en lycée

Philippe Jonin, professeur de l'académie de Nantes, membre du groupe national "Mathématiques et TICE" , présente une activité qu'il a mise en oeuvre en lycée.

L'objectif était, par le biais d'une séquence  simple et touchant un aspect central du programme de seconde (travail sur les formes algébriques), d'illustrer les apports du tableur mais aussi, de façon peut être un  peu moins courante, de cerner ses limites.

L' apport le plus marquant est la possibilité pour l'élève de faire converger dynamiquement deux visions différentes dans une démarche d'expérimentation et d'ajustement.

Pour ce qui est des limites un  accent particulier a été mis sur la nature des objets mis en œuvre dans une feuille de calcul :  objets numériques et non formels, approche discrète et non continue. Ces limites doivent être identifiées par l'enseignant de façon à ne pas manquer les objectifs mathématiques visés  et ne pas induire chez les élèves des représentations erronées de l'objet étudié.

Ces limites ne doivent pas être un frein à l'utilisation du tableur; l'enseignant peut tout à fait en tirer partie (par une scénarisation fine)  et ainsi transmettre, au près de ses élèves, un regard critique et formateur  sur l'outil informatique : les TICE pour favoriser les activités mathématiques, les mathématiques pour mieux comprendre les TICE.