Jeux sérieux, mondes virtuels

Bibliographie jeux vidéo

Aspects éducatifs

2012

Des jeux en classe, c'est sérieux ?
Argos, n° 49 et 50, juillet 2012
Deux numéros de la revue Argos, éditée par le CRDP de l'académie de Créteil, sont consacrés aux jeux sérieux. 
Présentation des ces deux numéros sur le site du CRDP de Créteil à l'adresse suivante : www.cndp.fr/crdp-creteil/edition/716-des-jeux-en-classe-cest-serieux-
 « Ce numéro 49 offre une aide complète aux enseignants qui souhaitent utiliser ce support dans le cadre de leur cours : repérer les jeux vidéo à potentiel pédagogique existants, savoir les intégrer dans une séquence quel que soit le champ disciplinaire concerné et même faire ses premiers pas dans la création de ces logiciels, telles sont les différentes pistes proposées aux enseignants [...]
Le numéro 50 complémentaire du précédent, permet dʼapprofondir certaines problématiques et en introduit dʼautres. Il sʼagit, tout dʼabord, de présenter dʼautres secteurs dans lesquels les jeux sérieux sont utilisés de manière plus importante que dans lʼenseignement scolaire. Les secteurs de la santé, de la gestion des risques auraient pu être cités, mais cʼest celui de la formation professionnelle en entreprise qui a semblé le plus prometteur. Ensuite, dans le supérieur, si les sciences de gestion tiennent le haut du pavé en matière de jeu sérieux, les sciences informatiques sont aussi bien placées. Ces démarches didactiques nourrissent également la première partie du numéro.
Dans une deuxième partie, plusieurs controverses sont abordées grâce à lʼappui de chercheurs en sciences de lʼéducation, en sciences cognitives et en informatique. Des garde-fous et des problèmes épineux sont présentés – la justesse didactique des ressources, ou bien leur utilisation en tant que support dʼévaluation.
Enfin, la perspective sʼouvre sur des ovnis – objets… vidéoludiques non identifiés –, à la croisée du jeu sérieux et dʼautres domaines comme les arts, le journalisme, les jeux de plateau, la télévision éducative ou encore le webdocumentaire. Faire place de manière raisonnée aux jeux sérieux, cʼest donner du « jeu » au système éducatif. Cʼest apporter un surcroît de saveur et de liberté dans le savoir. »

CRDP de l'académie Créteil, juillet 2012

KASBI Yasmine
Les serious game : une révolution
Paris : Edipro, 2012. 302 p.
Le site Serious game.fr présente ainsi cet ouvrage (extraits) :
« Dans son ouvrage sur les Serious Games, Yasmine Kasbi part du principe que les jeux, dans tous leurs aspects, sont la meilleure pédagogie qui soit en matière d’enseignement.
Elle actualise ce postulat à l’ère du numérique et propulse les jeux vidéo au-devant de la scène scolaire en soutenant l’introduction et l’usage des Serious Games dans l’éducation !
Selon l’auteur, les jeux vidéo – et les Serious Games à fortiori – constituent un support d’enseignement approfondi car ils allient à la fois les aspects ludiques et éducatifs. »

Serious Game.fr, 04/06/2012
http://www.serious-game.fr/une-revolution-dans-lunivers-des-serious-games/

LEMAIRE Bertrand
"L'efficacité des serious games est-elle supérieure aux méthodes classiques ?"
Le Monde Informatique [En ligne], 13 avril 2012. Disponible à l'adresse :http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-efficacite-des-serious-games-est-elle-superieure-aux-methodes-classiques-48537-page-2.html
« Les Serious Games (jeux sérieux) se sont, depuis quelques années, positionnés parmi les outils de formation dans les grandes entreprises. Construits autour des principes du jeu de simulation, ils permettent à des personnels très variés de s'entraîner à affronter tel ou tel type de situation. Les Serious games sont notamment utilisés en management (y compris en DSI) et en relations commerciales. Mais peut-on être certain de leur pertinence ? La réponse, en fait, varie selon les cas.
Hélène Michel, enseignant-chercheur à Grenoble Ecole de Management, s'est exprimé sur le sujet lors du Forum des Serious Games 2012 organisé par l'éditeur Daesign. Pour elle, un serious game s'estime selon plusieurs dimensions : la satisfaction de l'apprenant, la capacité d'apprentissage induite, la capacité à influencer les actes (passage du savoir au comportement), le résultat sur l'organisation et enfin le retour sur investissement (est-ce que cela coûte moins cher que d'autres formations ?). »

Université de Sherbrooke
"Jeux sérieux"

Université de Sherbrooke - Service de soutien à la formation [En ligne], 2011-2012. Disponible à l'adresse : http://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/dossiers-de-veille/jeux-serieux/
Ce dossier fait partie des dossiers de veille du service de soutien à la formation (SSF). Ces dossier ont pour objecti de permettre de  prendre connaissance rapidement de l’ensemble des textes publiés dans le Perspectives SSF, au fil des ans, sur une question donnée.  Ils permettent aux membres du personnel enseignant intéressés par une problématique spécifique d’en faire un premier tour d’horizon.

Sommaire du dossier Jeux sérieux :