Jeux sérieux, mondes virtuels

6. Exemples : formation professionnelle

Divers secteurs

Monde de l'entreprise

Serious games : les premiers retours d'expérience en France

«Air France, BNP Paribas, L'Oréal, Axa... Plusieurs grands groupes français se sont engagés dans des projets visant à exploiter le jeu vidéo au profit de la formation [...] Estimé à plus de 40 millions d'euros en 2010, le marché français du serious game recense près d'une centaine d'éditeurs et fournisseurs spécialisés dans leur création et mise en œuvre. Les domaines concernés sont très variés : formation des forces de ventes, des managers pour acquérir des compétences managériales ou comportementales... »

Le Journal du net, 13/06/2012

Jeux sérieux : De l’immersion au savoir-être avec Daesign

«Le dernier Forum organisé par Daesign, un célèbre concepteur de jeux sérieux, montre une évolution des jeux vers une formation au savoir-être, une capacité qui intéresse de plus en plus les entreprises. Daesign a par exemple montré deux nouveaux jeux particulièrement novateurs sur la gestion du stress et sur les compétences cognitives des cadres. Ces nouveaux outils reposent la question des usages des jeux sérieux pour la formation des enseignants et des élèves...»

Le Café pédagogique, 10/04/2012

"L'efficacité des serious games est-elle supérieure aux méthodes classiques ?

« Les Serious Games (jeux sérieux) se sont, depuis quelques années, positionnés parmi les outils de formation dans les grandes entreprises. Construits autour des principes du jeu de simulation, ils permettent à des personnels très variés de s'entraîner à affronter tel ou tel type de situation. Les Serious games sont notamment utilisés en management (y compris en DSI) et en relations commerciales. Mais peut-on être certain de leur pertinence ? La réponse, en fait, varie selon les cas.
Hélène Michel, enseignant-chercheur à Grenoble Ecole de Management, s'est exprimé sur le sujet lors du Forum des Serious Games 2012 organisé par l'éditeur Daesign. Pour elle, un serious game s'estime selon plusieurs dimensions : la satisfaction de l'apprenant, la capacité d'apprentissage induite, la capacité à influencer les actes (passage du savoir au comportement), le résultat sur l'organisation et enfin le retour sur investissement (est-ce que cela coûte moins cher que d'autres formations ?). »

Le Monde diplomatique, 13/04/2012

Les serious games en renfort des outils de formation traditionnels

«Dans la famille des outils de formation, les serious games sont aujourd'hui pris au sérieux par de nombreuses entreprises. Renault, Axa, la SNCF, Société Générale, BNP Paribas, la Macif ont ainsi été amenés à les mettre en œuvre pour répondre à des besoins variés. Notamment pour former les forces commerciales à la maitrise de l'argumentaire client, ou encore sensibiliser les directeurs d'agence ou les responsables logistiques à la gestion d'équipe. »

Le Journal du net, 26/01/2012

Serious Game : quand les jeux vidéo envahissent les entreprises

Un cycle de conférences et de démonstrations a réuni le 3 décembre à Lyon les acteurs de l'industrie naissante des jeux sérieux.
Quatre exemples de jeu sérieux : en video
- Un jeu sérieux pour mieux négocier
- Pulse, pour former les étudiants en médecine
- Tout apprendre sur les produits pétroliers avec Learning Game
- Le simulateur de pont roulant de VirtuoFacto

01.net, 05/12/2007

Quel usage professionnel pour Facebook ?

Frédéric Canevet
"Pour l’instant les étudiants représentent encore 85% des membres de Facebook, pourtant on commence  à voir de plus en plus de professionnels et d’associations (et même des entreprises !) qui s’inscrivent sur le site… Il y a donc une tendance importante pour un usage professionnel de Facebook.
Or si de plus en plus de professionnels qui s’inscrivent sur Facebook.com, quand on leur demande à quoi cela leur sert pour leur affaires, la réponse est plus délicate et la plupart admettent ” faire comme les autres” ou succomber l’effet de mode…
Pourtant Facebook peut être un excellent outil professionnel, pour peu de savoir comment s’en servir et ce qu’il faut éviter de faire. Ce dossier a donc pour but:
- De vous expliquer pourquoi s’inscrire sur Facebook est intéressant pour vous.
- De vous donner 15 usages professionnels de Facebook pour développer votre activité
- De vous présenter 30 applications incontournables à utiliser sur Facebook.
- De vous mettre en garde sur les limites et les erreurs à ne pas commettre sur Facebook."

Conseilsmarketing.fr, septembre 2007