Tablette tactile et enseignement

4. Aspects socio-culturels

Quel public ?

Le monde professionnel

Les pompiers se mettent à la tablette

« Six centres de secours morbihannais vont tester l’outil en 2015. Objectif : une meilleure prise en charge des victimes [...] L’outil va être testé grandeur nature en 2015 dans six centres de secours morbihannais de divers territoires : Vannes, Ploemeur et Auray (urbains) ; Guémené-sur-Scorff et La Trinité-Porhoët (ruraux) et Le Palais (une île). Quinze tablettes seront mises à disposition des secours. « Si c’est concluant, on équipera en 2016 les 93 Véhicules de secours aux victimes (VSAV) du département. Et les 3 000 sapeurs-pompiers seront formés ». »

Ouest France, 16/12/2014

En 2016 un tiers du parc mondial des tablettes sera détenu par les entreprises

"Forrester estime qu’en 2016, un tiers du parc mondial des tablettes sera détenu par les entreprises. Selon Apple, déjà en 2012, 92% des entreprises du Fortune 500 testaient ou déployaient des tablettes. Autant dire que le marché professionnel va probablement fortement se développer, même si l’équipement en tablettes soulève de nombreuses questions à résoudre pour les DSI ; questions déjà initiées par la pratique du BYOD (« Bring your own device » = Apporter son équipement personnel au bureau)."

Butter cake, 27/06/2013

La tablette tactile se professionnalise

Après avoir conquis le grand public, la tablette tactile trouve sa voie dans les entreprises, sous l'impulsion de nouveaux entrants... « Le désir des employés, les potentielles réductions de coûts et le formidable rythme d'innovation signifient que la règle du "amenez le vôtre" (bringyourown) va devenir la norme», estimeTed Schadler, analyste du cabinet Forrester
Research dans une récente étude. Selon lui, 56% des grandes entreprises nord-américaines et européennes acceptent déjà que leurs salariés utilisent leurs propres appareils - smartphonesou tablettes...»

Challenge, 21/04/2011

Les tablettes gagnent du terrain dans les entreprises

«  Le monde professionnel est de plus en plus convaincu du besoin d'équiper ses salariés avec ces outils, affirme Louis Jouanny, patron d'Endeavor, cabinet de conseil en nouvelles technologies qui organise aujourd'hui un séminaire sur le sujet.   Il ne s'agit pas d'une simple mode. » Ce que confirment les revendeurs, en particulier les opérateurs télécoms.  Depuis le lancement en novembre de son offre pour les professionnels, qui comprend l'iPad d'Apple et le Galaxy Tab de Samsung, Orange constate une demande très forte en France, de «  plusieurs milliers d'unités vendues par mois ». «  Normalement, sur le marché entreprises, il faut de 4 à 6 mois avant qu'une offre démarre réellement, » compare Patricia Geniesse, responsable marketing chez Orange Business Services...

Les Echos, 31/03/2011