Tablette tactile et enseignement

7. Usages dans l'enseignement à l'international

Études internationales

Cinquante enseignants d’Europe et du Canada répondent à une enquête

Avantages et difficultés liés aux tablettes en classe : 50 enseignants se confient

Cinquante enseignants d'Europe et du Canada ont accepté de répondre, de façon anonyme, à deux questions concernant les avantages et les difficultés à utiliser des tablettes en classe. Une compilation des réponses à la première question "Quel est, selon vous, le plus grand avantage à utiliser les tablettes en classe ?" est proposée sur le site Infobourg. Parmi les avantages cités apparaissent la motivation des élèves, le soutien apporté pour les élèves en difficulté, la convivialité et la simplicité de l'outil et le grand pouvoir de création que permet l'usage de la tablette. 

 Infobourg, 09/12/2014

 

Dyslexie : les tablettes peuvent aider les enfants à apprendre à lire

Les chercheurs américains ont découvert que les enfants dyslexiques ont moins de difficulté à lire sur l’écran des tablettes numériques.

«Le Dr Matthew Schneps, du Centre des sciences de l’éducation de l’Université de Harvard a suivi un groupe d’une centaine d’élèves et leur a demandé de lire des phrases courtes écrites sur un cahier, puis d’autres phrases courtes sur l’écran d’une tablette. Il s’est rendu compte que les enfants qui souffraient de dyslexie avaient beaucoup de moins de difficulté avec la lecture lorsque les phrases étaient présentées sur une tablette. »

TopSante.com, le 20/09/2013

 

Classes ipad

Une première étude sur les classes ipad

Aurélien Fievez a mené une étude globale sur les classes ipad dans le monde, plus exactement au Canada, en France et en Belgique. Après deux ans d’utilisation en classe et de développement dans les écoles on peut commencer à dresser une expérience des classes innovantes [...]
«Le premier désavantage qu'on a constaté est que l'iPad est une source de distraction majeure pour les élèves», note-t-il [...] Dans la colonne des avantages, les possibilités offertes par l'iPad sont nombreuses. En science, les élèves dissèquent une grenouille comme si c'était une vraie. En français, l'enseignant peut ajouter ses commentaires dans un livre numérique. Les problèmes techniques qui survenaient souvent avec les ordinateurs sont maintenant presque inexistants.

Cultivoo.com, [consulté le] 02/09/2013

Recensement des études sur l'usage des tablettes à l'école

Recent studies on the impact of tablet use in schools – an overview

Cet article propose un recensement des études concernant l'usage des tablettes tactiles à l'école dans différents pays du monde depuis 2010.

Experientia.com, 07/02/2013

 

 

Afrique

Kenya

Le cours est dans la machine

« A 14 heures ce jour-là, tous les élèves de 3e année des 134 Bridge International Academies suivent sur une tablette numérique un cours sur le triangle, ses angles et ses côtés. Ceux de 2e année, eux, sont plongés dans leur programme de lecture.
Tel est le principe de ces écoles low cost qui scolarisent désormais 50 000 élèves au Kenya : tout le monde fait la même chose au même moment, et le cours est dans la machine – c'est-à-dire dans la tablette numérique. Quant au maître, il a pour mission d'aider à l'acquisition des savoirs, pas de les dispenser. »

Le Monde.fr, le 25/10/2013

 

 

Amérique

Canada

iPad : Former les enseignants dans une approche réaliste, centrée sur l’intention pédagogique

« Les conseillers pédagogiques Julie Noël, Julie Beaupré et Sébastien Deschamps présentent leur guide pédagogique de l’iPad et leur philosophie en tant que formateurs auprès des enseignants dans leur milieu [...] Incitant ces derniers à centrer leurs activités d’apprentissage sur de véritables intentions pédagogiques plutôt que sur les multiples applications offertes sur le marché, leur approche réaliste permet d’engager les enseignants dans la réflexion, de développer leurs compétences avec cet outil et de vivre des activités de création authentiques. »

Infobourg, 12 juin 2014

L'utilisation de tablettes numériques dans des classes de troisième secondaire : retombées, difficultés, exigences et besoins de formation émergents

La revue STICEF (Sciences et Technologies de l´Information et de la Communication pour l´Éducation et la Formation) publie une étude concernant le suivi d'une « école secondaire québécoise qui intègre depuis septembre 2012 des iPad dans deux de ses groupes de troisième secondaire. Une équipe de recherche accompagne l'école et suit leur parcours. Cet article présente un premier regard sur les données préliminaires amassées depuis septembre 2012 auprès des enseignants, des élèves et de leurs parents[...] L'analyse des données dont nous rendons compte plus spécifiquement dans cet article permet, dans un premier temps, de présenter la chronologie de l'implantation du « Projet Tablette », et ce, dans les deux classes de troisième secondaire. Elle permet, dans un deuxième temps, de faire ressortir des retombées positives de l'intégration des tablettes numériques dans ces classes, des difficultés rencontrées par les trois groupes de répondants de même que des exigences et des besoins de formation exprimés par les enseignants. »

Sticef.org, 2013

L’iPad à l’école : usages, avantages et défis résultats d’une enquête

Thierry Karsenty et Aurélien Fieves ont publié le 9 décembre 2013 les résultats d'une enquête menée auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec (Canada) concernant l'usage de l'iPad en classe.

Quelques extraits de la conclusion :
Avantages
« Notre étude met d’abord en évidence que l’usage de la tablette tactile en contexte scolaire comporte
de très nombreux avantages, soulignés tant par les élèves que par les enseignants :
1. motivation accrue des élèves
2.accès à l’information
3. portabilité de l’outil
4. annotation de documents PDF facilitée
5. organisation du travail plus aisée
6. qualité des présentations réalisées par les élèves
7. qualité des présentations réalisées par l’enseignant
8. collaboration accrue entre les élèves (a), puis aussi entre les élèves et l’enseignant (b)
9. créativité soutenue
10. variété des ressources présentées (images, vidéos, applications, etc.)
11. possibilité d’aller à son rythme pour les élèves
12. développement de compétences informatiques chez les élèves
13. développement de compétences informatiques chez les enseignants
14. expérience de lecture bonifiée
15. économie de papier pour les enseignants
Défis rencontrés
Les données recueillies ont également permis d’identifier de nombreux défis rencontrés tant par les élèves que par les enseignants.
1.Le premier défi rencontré par les enseignants, qui semble être réellement un enjeu majeur, est celui de la distraction que représentent, aussi, les tablettes tactiles pour les élèves. Ces
tablettes permettent aux élèves, peut-être trop facilement, de faire autre chose que d’écouter l’enseignant. Et, si jeunes soient-ils, les élèves ont découvert avec les tablettes la messagerie
électronique et les réseaux sociaux qui, très souvent, vont détourner leur attention.
2. Plusieurs élèves et enseignants ont souligné les défis techniques que posaient l’écriture de textes avec la tablette tactile.
3. En lien avec le défi précédent, il faut aussi faire remarquer que l’apprentissage de l’écriture, n’était pas non plus facile avec l’usage de la tablette tactile, notamment parce que les
outils ou applications ne comportaient pas encore toutes les fonctions d’aide que l’on pouvait retrouver, sous une seule et même application, à l’ordinateur.
4. Plusieurs élèves et enseignants ont souligné que certains manuels scolaires étaient mal adaptés au travail avec des tablettes tactiles, comme par exemple ceux où il fallait avoir
accès à Internet en tout temps.
5. Plusieurs enseignants ont aussi parlé des défis inhérents à la planification de leurs cours : pas facile de passer du livre à la tablette tactile, trop rapidement pour plusieurs.
6. La gestion des travaux des élèves devient aussi un défi majeur pour les enseignants. Il y a plusieurs plateformes et plusieurs ont l’impression de gérer trois fois la quantité de travaux,
ce qui est plus complexe, à la limite, que le papier traditionnel.
7. Plusieurs des enseignants interrogés ont aussi une méconnaissance des ressources  disponibles sur les tablettes tactiles.
8. Il y a également un  sous-usage des livres électroniques, ce qui est pourtant l’une des principales fonctions des tablettes tactiles. En effet, notre étude révèle que moins de 3% des
élèves indiquaient lire des livres à l’écran de leur tablette tactile.
9. Enfin, plusieurs élèves et enseignants ont indiqué que l’usage des tablettes tactiles, à cause possiblement de l’effet de distraction, pouvait nuire à leur réussite scolaire. »
Cette étude est publiée sous Creative Commons 4.0 de paternité.

Télécharger l'étude :
http://www.karsenti.ca/ipad/pdf/rapport_iPad_Karsenti-Fievez_FR.pdf

Karsenti, T. et Fievez, A. (2013).
L’iPad à l’école: usages, avantages et défis : résultats d’une enquête auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec (Canada). Montréal, QC : CRIFPE, décembre, 2013.

Voir également :
« Utilisation des tablettes à l'école : "les avantages sont supérieurs aux inconvénients" », vousnousils, 21/02/2014

Usages, avantages et défis des tablettes tactiles à l'école ", éduscol, 18/01/2014

L’iPad en classe : quels usages, quels impacts?

Au Québec, ils sont actuellement 5000 élèves à utiliser de façon quotidienne l’iPad en classe et ils se- ront possiblement plus de 15 000 l’an prochain [...] Dans ce contexte, il était important pour notre équipe de mettre en place un partenariat de recherche avec les quelque 18 écoles du Québec où des élèves utilisent, de façon quotidienne, l’iPad en classe [...] En tout, ce sont plus de 8000 élèves et 420 enseignants qui ont déjà participé à cette étude. Les données recueillies permettent une meilleure compréhension des implications pédagogiques liées à l’utilisation de la tablette tactile en classe. Des recommandations, issues des données de notre enquête, viendront clore cette présentation...

Crifpe.ca, [consulté le], 02/09/2013

Premier sommet francophone sur le iPad en éducation

Le 1er mai 2013 s'est tenu à Montréal le premier sommet francophone sur le iPad en éducation. Ce sommet a été l'occasion d échanges d'expériences pédagogiques et de bonnes pratiques. Formateurs, enseignants, élèves, représentants d'Apple se sont exprimés. Le site infobourg a relaté en détail le contenu de ce premier sommet dont la prochaine édition est annoncé pour le 1er mai 2014.

Infobourg, 03/06/2013

Un modèle d’utilisation des tablettes en classe : le chariot

« À la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, on a décidé d’opter pour les chariots de tablettes partagés par une quinzaine d’enseignants. Deux d’entre eux sont venu en parler à l’occasion du 1er Sommet sur le iPad en éducation, le 1er mai dernier [...] Plutôt que d’opter pour un déploiement 1:1 (1 tablette par élève), l’option des chariots a été privilégiée. Les deux enseignants y voient de nombreux avantages. Claire Ouellet explique : " Actuellement, nous remarquons que les élèves travaillent plus et sont très concentrés lorsqu’ils utilisent le iPad. Comme la tablette doit retourner au chariot après le cours, ils veulent terminer la tâche dans le temps qui leur est accordé. " Parmi les autres avantages qu’elle souligne, on note le fait que la tablette soit réinitialisée après chaque cours »

Infobourg, 14/05/2013

Une nouvelle tablette mobile au service des apprentissages de base

« BIC Éducation, bien connue pour ses stylos, fait un pari audacieux en testant au Québec une nouvelle tablette numérique mobile destinée spécialement aux jeunes du primaire. Elle vise spécifiquement à soutenir l’acquisition d’habiletés de base, comme l’écriture à la main.
S’il est impressionnant pour les adultes de voir les enfants manipuler avec aisance les outils technologiques, avouons que parfois, on peut se demander si ces habiletés ne sont pas acquises aux détriments des apprentissages de base.
À titre d’exemple, la génération du clavier saura-t-elle également manier le crayon avec autant de dextérité? C’est précisément dans l’objectif de combiner technologie et apprentissages de base qu’une nouvelle tablette, fabriquée par la société française BIC, est présentement à l’essai dans quatre écoles du Québec. »

Infobourg, 29/01/2013

Classe iPad : Petit guide pour bien démarrer le projet

Johanne Beaulieu, Conseillère pédagogique en intégration des TIC
Secteurs primaire et secondaire au Québec propose un guide concernant l'utilisation de l'iPad en classe.
Ce guide est le fruit de son expérience, de formations, de rencontres, d'échanges et de recherches. Elle a mené un projet de classe iPad dont l'objectif était de motiver les élèves et de favoriser l'interactivité entre eux et entre les élèves et l’enseignante. Elle dresse un panorama de la mise en place de ce projet en proposant de nombreuses ressources : dispositifs pédagogiques en place, applications utiles pour la classe,  mode d'emploi, sitographie.

Recit.qc.ca, 07/12/2011

 

Etats-Unis

Tablettes à l’école : 5 erreurs à ne pas commettre

«L’organisme EdTechTeacher, qui accompagne de nombreuses écoles dans leur projet de déploiement de tablettes iPad aux Etats-Unis, fait une liste de 5 approches des écoles ou des enseignants qui ralentissent le processus d’intégration de ces outils[...]
Erreur 1 : Se concentrer sur les applications à contenu spécifique
Erreur 2 : L’absence de formation des enseignants
Erreur 3 : Concevoir la tablette comme un ordinateur portable
Erreur 4 : Concevoir la tablette comme un outil pouvant être partagé
Erreur 5 : Ne pas pouvoir répondre à la question Pourquoi des tablettes? »
Infobourg.com, 06/11/2012

Tablettes ou manuels papier aux Etats-Unis : ça coince ?

Les membres de la FCC (Federal Communication Commission) « estiment que sur 49 millions d'enfants scolarisés dans les écoles publiques des Etats-Unis, l'achat de tablettes reviendrait à un coût total de 3 milliards de dollars, soit moitié moins que l'achat des manuels scolaires papier. [...]
Selon l'article, à la fin de l'année dernière, la ville de New York a interdit l'utilisation du WIFI des écoles pour les iPads et autres appareils mobiles ; l'utilisation de tous ces gadgets iPhone, iPod touch, iPad et autres smartphones aurait fait saturer les serveurs du département informatique Pourtant, la ville de New York a investi 1 million de dollars au début de l'année 2012 pour doter les enseignants d'iPads. Il semblerait qu'elle n'est pas anticipé sur les besoins en infrastructures réseaux et autres technologies qui doivent accompagner cet investissement.
Et c'est là-dessus que l'auteur veut attirer notre attention. Il ne suffit pas d'investir dans les outils mais penser à toute l'infrastructure à mettre en place autour et à son coût. »

Ludovia, 10/12/2012

Les tablettes tactiles dans l’enseignement : premières études

L'agence des usages Tice rend compte d'études aux Etats-Unis concernant l'usage des tablettes à l'université de Columbia et de Duke ainsi que de l'usage de tablettes par des élèves en situation de handicap. Dans cet article est également rapporté qu'une équipe de Southampton a montré que les tablettes étaient utiles à la communication entre médecins et patients. Des pistes d'usages ont été recensés par une enseignante de l'université de Bowling qui a analysé une vingtaine d'applications en anglais dédiées et génériques pour les tablettes et baladeurs numériques.
«Quelques études recensées au niveau international montrent que l’intérêt des tablettes dépend notamment des applications logicielles disponibles et de ses usages en situation de mobilité. Il est recommandé de s’assurer de la pertinence pédagogique des applications en amont, de sélectionner des objets (vidéos, etc.) ni trop longs, ni trop complexes à manipuler, et de tirer parti de la connectivité des tablettes, par exemple, en faisant interagir les élèves sur un quiz via l’outil numérique.»

Agence des usages Tice, 9 juin 201

L'impact de l'iPad à l'école primaire

Pour Sam Gliksman, directeur de la technologie éducative de l'école de West Hills, en Californie,  l'iPad génère un grand enthousiasme, cependant il n'y a ni statistiques ni études concrètes au sujet de ce nouveau matériel, aussi pour apprécier l'impact de l'iPad à l'école,  des programmes pilotes ont été lancés dans des écoles en Oregon et en Californie.

Le programme pilote de l'Orégon
A 23 miles au sud de Portland, dans le district scolaire de Candy, en mai 2010, les enseignants ont commencé à tester l'iPad. A l'automne le district a lancé un projet pilote. 25 iPad ont été fournis aux enseignants et environ 300 aux élèves pour une utilisation en classe. Les enseignants et les élèves utilisaient déjà l'iPod touch en classe. Les enseignants qui connaissaient  iTunes ont pu gérer les iPads eux-mêmes sans difficultés. Un professeur de sciences transporte les iPads dans chacune de ses classes. Ils sont utilisés à chaque cours par les élèves. Dans le cadre du programme d'immersion linguistique, deux classes de cinquième année du primaire utilisent également des iPads.

Programme pilote de Californie
Dans le nord de la Californie à Avery, trois écoles de la maternelle à la huitième année ont commencé à participer en août 2010  à un projet pilote iPad. Ceci leur a valu le titre de "Apple Distinguished School" pour l'année scolaire 2010 -2011. Auparavant, les enseignants avaient émis le souhait de disposer d'un dispositif informatique mobile pour chaque élève. Ainsi, un projet pilote a été lancé attribuant  190 iPads pour 300 élèves. Certains élèves, selon le niveau de classe, peuvent emmener l'Ipad à leur domicile.
 Dans le sud de la Californie,  un projet pilote iPad a commencé en Septembre 2010, avec une cinquantaine d'iPads distribués. L'objectif  est  d'en étudier l'usage par les élèves. Ils sont utilisés en classe d'histoire, de sciences et de religion. Les iPads sont transportés en classe ou rangés dans un placard. 

Avantages et limites
Les avantages relevés concernant l'iPad sont les suivants : la taille de l'écran, l'interface tactile, l'autonomie de la batterie, le bon fonctionnement des applications, le passage rapide d'une application à l'autre, la nécessité de donner peu d'instructions, d'où un gain de temps pour les enseignants.
Les limites suivantes ont été relevées : la difficulté de partager un iPad entre deux élèves, car, constatent les enseignants,  l'iPad est un appareil qui garde stockées les données personnelles de l'utilisateur, de ce fait il est préférable que chaque élève dispose d'un iPad. Mais ceci représente un coût supplémentaire.

Evaluation
Lors d'un sondage, 126 élèves ont noté, sur une échelle de 1 (pas utile)  à 5 (très utile), le degré d'aide apportée par l'iPad dans l'apprentissage. La moyenne des réponses est de 3,38. Les enseignants s'attendaient à plus. En ce qui concerne la facilité d'utilisation du clavier, la réponse est de 3,60. La plupart des élèves ont déclaré qu'ils tapaient aisément à l'aide du clavier à l'écran. Il est remarqué, qu'ils ont écrit de courtes notes, annotations ou courriels, pas de longs documents. Néanmoins,  les enseignants notent que certains élèves n'aiment pas l'interface tactile et le clavier.  "Cependant plus la fréquence de l'utilisation de l'iPad en classe est élevée plus le taux de satisfaction des élèves augmente."

Convergemag.com, 9/02/2011
Voir le blog de Sam Gliskman :
http://ipadeducators.ning.com/profiles/blogs/what-do-students-think-of

 

Asie

Corée du sud

Dans une classe sud-coréenne, les tablettes ont remplacé cahiers, livres et stylos

«Nous sommes en Corée du Sud dans une classe d’école primaire un peu particulière. Car dans cet établissement pilote, les cours d’anglais et de sciences se déroulent sans livre, ni cahier, mais uniquement avec des tablettes numériques. En fait en Corée du sud l’Éducation nationale se prépare à numériser la totalité des cours avant 2015. Le cartable remplacé par une tablette, le projet est ambitieux, il suscite beaucoup d’espoirs, mais aussi des critiques.»

France culture, 22/06/2012

Singapour

L’iPad : une nouvelle méthode d’enseignement à Singapour

"Dans le but de changer les méthodes d'enseignement et d'apprentissage dans ses salles de classe, l’université pour filles de Nanyang à Singapour a remplacé ses manuels par l’iPad. L'école a offert 150 iPads pour un essai à un certain nombre d'étudiants et d'enseignants...
Pour la conseillère d’éducation Seah Hui Yong, l'iPad est arrivé au bon moment.
[Seah Hui Yong, conseillère d’éducation]
« Nous avons constaté que c’était un très bon dispositif d'apprentissage personnel, extrêmement mobile, léger et facile à utiliser. Je pense que si vous vous adressez aux filles, vous réaliserez qu'elles n'ont pratiquement pas besoin de formation. »...
[Seah Hui Yong, conseillère d’éducation]
« L’iPad est un aspect de la question, mais notre objectif final est de changer l'enseignement et l'apprentissage en classe. »
L'utilisation de l'iPad soulève quelques inquiétudes chez les enseignants et les parents.
[Mark Shone, Professeur]
« ...Nous devrons nous assurer que les filles aillent bien sur des sites appropriés, veiller aussi à ce qu’elles ne deviennent pas trop dépendantes et n’en abusent pas. Effectivement, nous avons rencontré les parents et avons débattu sur ce sujet et les parents apporteront leur soutien pour nous aider à éviter ces problèmes. »
Selon le Ministre de l'éducation de Singapour, dans le pays, une seule école primaire et trois écoles secondaires essaieront les iPads."
L'article est accompagnée de la vidéo qui a été tournée dans cette école de Singapour et qui montre l'usage de l'iPad par les élèves.

NTDTV (New Tang Dynasty Television), 25/01/2011

Thaïlande

Distribution de 1,6 millions de tablettes

« Secrétaire générale du Conseil de l'Education de Thaïlande, Sasithara Pichaichannarong a rappelé que son ministère a déjà distribué 1,6 million de tablettes correspondant à 4 niveaux de l'école obligatoire. Le projet One Tablet Per Child (OTPC) permet de remplacer les manuels papiers par des manuels numériques en Thaï, anglais, maths, sciences et social studies. Le plan d'équipement des écoles comprend également la généralisation du wifi gratuit dans tous les établissements et la formation de 50 000 enseignants. Le projet entre dans sa seconde année. Les évaluations montrent que 45% des élèves utilisent la tablette au moins une fois par jour. »

Le Café pédagogique, 20/02/2014

Enseignement nomade : L'extraordinaire développement des tablettes en Thaïlande

« Décidé en août 2011 par le gouvernement thaïlandais, One Tablet Per Child (OTPC) prévoit de doter tous les élèves et les professeurs du pays d'une tablette en quelques années. En 2012, deux niveaux d'enseignement sont équipés d'un bloc : l'équivalent du CP et de la 6ème. Et le pays va continuer ainsi à remonter le primaire et le secondaire à raison de deux générations par an. L'effort est colossal. En 2012, le pays a fait l'acquisition d'1,6 million de tablettes en Chine. Elles s'intègrent dans 40 000  écoles mises en réseau,  dotées de wifi, comme tous les lieux publics, et de serveurs. »

Le Café pédagogique, 19/02/2013

Huawei could sign One Tablet contract by March

[Huawei pourrait signer un contrat de tablette en Mars]

La Thaïlande a le projet d'aquérir 900 000 tablettes tactiles à la Chine d'ici mars 2012 afin d'équiper les élèves du cours préparatoire. Il s'agit du projet "One tablet PC per child". Les écoles devraient également bénéficier d'un accès wifi.

Bangkok Post, 14/02/2012

 

Turquie

Projet Fatih : La Turquie adopte les tablettes pour ses élèves
 

«La Turquie a prévu de mettre dans les mains de 15 millions d'élèves des tablettes numériques... Apple, Microsoft et Intel pourraient en effet participer au projet Fatih (« conquérant ») qui vise à fournir 15 millions de tablettes numériques aux étudiants turcs des 600 000 classes du pays. Zafer Caglayan, le ministre turc de l’Économie, a ainsi rencontré les trois entreprises américaines aux États-Unis pour leur faire de l’initiative, à laquelle elles auraient répondu de manière plutôt favorable. »
Actualitté,  24/11/2011

 

Europe

Belgique

Les iPad comme outil d’apprentissage et de remédiation : Une expérience pédagogique

« L’usage des technologies énoncées ci-après est une première étape, la deuxième consistera à fournir, grâce à l’aide de la Région wallonne, 40 tablettes interactives (iPad) aux élèves de troisième année de l’enseignement général[...] Cette simplicité d’usage et cette technologie vite maîtrisée par les jeunes permettront de rencontrer les objectifs de l’école, à savoir privilégier une pédagogie personnalisée en reconnaissant le droit à l’erreur, s’adapter au rythme des élèves et à ses difficultés par une pédagogie différenciée dans un processus d’évaluation formative et continue, veiller aussi à porter une attention particulière aux élèves en difficulté tout en favorisant la recherche d’excellence pour les autres, privilégier une pédagogie active dans laquelle l’élève est amené à être acteur et non-consommateur. »

Econum.be, [consulté le 10/12/2012]

La tablette, une solution pédagogique pour le milieu scolaire

«En Flandre tout d'abord, la VVKSO, qui chapeaute les écoles secondaires flamandes, vient d'annoncer qu'elle allait développer une vision de l'usage du numérique pour son réseau. Ce texte servira de base à la mise en place de politique TICE concrète pour chaque école [...]
L‘AWT, l'agence wallonne des télécommunications, préconise elle aussi un usage scolaire des tablettes plébiscitées pour leur facilité d'utilisation et leur caractère mobile. Cette utilisation nécessite cependant des équipements adéquats et une meilleure formation pour les enseignants. En attendant la généralisation de ces outils en classe, l‘Athénée Royal d'Ans intègre progressivement des iPads dans ses classes grâce au projet « École numérique » soutenu par la Communauté française.»

ActuaLitté les univers du livre, 08/09/2012

 

Royaume-uni

Tablets for Schools : one-to-one Tablets in Secondary Schools an Evaluation Study Stage 2011 - 2012

Cette étude a eu pour objectif d'évaluer la possibilité de donner à des élèves du secondaire une tablette tactile. Elle a été réalisée entre septembre 2011 et juillet 2012 et elle comprend un examen de la littérature et des études mondiales sur le sujet ainsi qu'une évaluation de trois écoles secondaires qui ont choisi de donner aux élèves une tablette en septembre 2011. Les trois écoles se situent à Belfast, dans le Kent et l'Essex. Des entretiens ont été menés avec les parents, les élèves et les enseignants. Les résultats de cette étude font apparaître une augmentation de la motivation à apprendre, un suivi plus efficace des élèves par les enseignants, une plus grande collaboration entre les élèves et entre les enseignants et les élèves, un accroissement de la participation des parents. La mise à disposition de tablettes offre un sentiment d'inclusion qui permet aux
enfants, indépendamment de leur statut socio-économique de s'épanouir à travers un nouveau modèle pédagogique d'apprentissage.

Tablets for schools, décembre 2012

L'école anglaise s'équipe de tablettes numériques

La rentrée scolaire est placée sous le signe du numérique à la British School de Croissysur-Seine. Ayant toujours favorisé l'utilisation des nouvelles technologies comme support pédagogique, la direction de cet établissement international dote chacun de ses 840 élèves et 160 professeurs d'une tablette numérique.[...] L'école, qui réunit 90 nationalités, entend améliorer encore ses résultats parmi les meilleurs d'Europe pour les établissements d'enseignement britannique hors des frontières du Royaume-Uni...

Le Parisien, 07/09/2012

Scottish school becomes first in world where all lessons take place using computers [Une école écossaise devient la première au monde tous les cours ont lieu à l'aide d'ordinateurs]

"A l'école d'excellence Cedars, à Greenock, tous les cours maintenant se font à l'aide des iPads. Les élèves, âgés de 5 à 15 ans, vont même faire leurs devoirs à la maison avec leurs nouveaux ordinateurs de poche. L'an dernier, les 105 enfants de l'école ont été contraints de se partager 12 ordinateurs portables entre eux. Maintenant, ils ont reçu chacun un iPad pour travailler en classe - ils pourront même utiliser le site Internet YouTube dans le cadre de leurs cours.
M. Speir Fraser, enseignant d'informatique, déclare: «Nous voulions donner à chacun des élèves une occasion d'utiliser le meilleur équipement disponible. Auparavant, nous avions commencé à explorer différentes options mais quand l'iPad est sorti, nous avons pensé qu'il permettrait de résoudre les problèmes que nous rencontrions. Chaque enfant aura son propre iPad, relié au réseau sans fil de l'école et à partir de là, il va pouvoir utiliser l'ordinateur pour l'apprentissage scolaire dans différentes matières.Il sera en mesure d'utiliser l'Internet pour la recherche. Nous avons constaté que cela nous permettrait de résoudre des problèmes majeurs pour nous - en particulier dans les matières scientifiques - les élèves pourront regarder des expériences sur YouTube, jugées trop dangereuses pour être réalisées en classe. Ils seront également en mesure de consulter des sites sélectionnés pour les cours d'anglais, de maths, de langues et  d'histoire. Avant, les enfants avaient environ 45 minutes par semaine d'informatique, car ils se partageaient les ordinateurs portables. Maintenant, ils seront parmi les plus technologiquement avancés au monde."

L'idée a été lancée par l'école américaine Stanford University of Medicine, qui distribuent des iPads aux étudiants en médecine dans le cadre d'un programme d'essai pour intégrer l'appareil mobile dans l'éducation.

Bien que l'école soit considérée comme la  première i-école, ce n'est pas la première fois que la technologie Apple est utilisée dans la salle de classe. Une école primaire à Coventry a remis des iPods gratuits à ses élèves en Février pour aider à enseigner des matières comme les mathématiques et la grammaire. Et un programme d'utilisation des consoles de jeux Sony PSP en classe a également été testé dans les écoles anglaises au début de cette année."

Dayly record, 31/08/2011

Suisse

Migrer des ordinateurs aux tablettes

« Ce rapport a été rédigé par le Centre fri-tic à la demande de la Direction de l'Instruction publique du canton de Fribourg (Suisse) à l'intention des autorités scolaires fribourgeoises. Il reflète l'état du marché au printemps 2012 (ou derniers chiffres disponibles)... Le rapport de mai 2012 du Centre fri-tic fait l’état du marché des tablettes et de l’édition numérique, décrit brièvement les expérimentations en cours et explore les conditions de réussite d'une innovation technologique en milieu scolaire. Nous mettons aussi un accent particulier sur les éléments d’infrastructure qui peuvent être centralisés au niveau cantonal — ce qui pourrait permettre des économies substantielles. »

Sommaire du rapport

1. Contexte
Migrations : scénarios possibles
One to one : école type
2. Etat du marché en mars 2012
Tablette : définition
Contenus : apps et ebooks
3. Stratégie de déploiement
Soutien institutionnel
Au niveau des parents
Au niveau des enseignants
Au niveau des communes
Formation des enseignants
Infrastructure et outils
Support technique
Matériel d’enseignement
4. Recommandations
Stratégies pour le primaire
Stratégies pour le secondaire
Déploiement à petite échelle

Le rapport est consultable en ligne ou disponible en version téléchargeable (pdf).

Etat de Fribourg, mai 2012

Guide Apprentissage mobile Portables et smartphones à l'école

Ce dossier consacré à l'apprentissage mobile a pour but de faciliter l'apprentissage à l'école à l'aide d'outils mobiles (téléphones, tablettes tactiles). Il montre comment les enseignants peuvent concrètement mettre en pratique cet apprentissage. Sont abordés les téléphones mobiles à lécole, les smartphones dans l'enseignement et les appareils et logiciels pour l'apprentissage mobile (iPhone, iPod, iPad).

Téléphone mobile en classe
Pour l'aide au devoirs
"La classe peut être opérationnelle très rapidement sans avoir à se soucier de la disponibilité de la salle informatique". Des applications ciblées peuvent être téléchargées sur le mobile et proposées aux élèves.
Pour l'éducation aux médias
L'utilisation critique des médias est importante. "Avec les mobiles les enseignants peuvent apprendre aux élèves à développer un usage responsable des nouveaux médias. ll faut sonder, observer, tester et analyser les possibilités, les limites et les risques du média."
Abus et prévention du téléphone mobile
L'auteur part du principe qu'une actvité préventive est essentielle afin de sensibiliser les élèves aux conséquences de la prise de photos ou de films inappropriés. Des exemples de règles d'utilisation (sorte de charte d'utilisation) du mobile mises en oeuvre dans des écoles sont proposées.

Projet d'apprentissage mobile de l'école primaire de Goldau
Ce projet rend compte de l'usage d'un smartphone personnel pendant 2 ans par des élèves de 5ème. "Les élèves disposaient ainsi en tout temps et tous lieux d'un appareil leur permettant de lire, écrire, dessiner, photographier, écouter, et enregistrer de la musique, téléphoner, surfer, communiquer sur internet. Les enfants devaient utiliser l'appareil dans le cadre de l'école et en dehors comme s'il faisait partie de leur environnement personnel de travail et d'apprentissage."

Les smartphones dans l'enseignement
Les appareils appropriés
"Un smartphone est la combinaison d'un téléphone mobile et d'un ordinateur. L'auteur a procédé dans son école à des tests d'utilisation de didacticiels avec des enseignants et des élèves sans prérequis techniques et n'a relevé aucun problème important. Une initiation technique de 5 minutes a été suffisante pour pouvoir utiliser un didacticiel. " La question de la technique apparait pour lui secondaire.
Applications pratiques en classe
L'auteur précise : "L'usage principal des smartphones dans le quotidien scolaire reste très banal: calculer, traduire un mot anglais, inscrire des rendez-vous, répondre à une question à l'aide de Wikipedia, consulter une vidéo contenant la démonstration de la résolution d'un devoir de géométrie ou la manière de présenter à un groupe une expérience de chimie, photographier une solution du cahier de calcul et la transmettre grâce à "bump" à un autre smartphone.... Les projets d'utilisation des mobiles permettent au mobile d'acquérir une nouvelle fonction dans l'école. En effet, d'agent perturbateur, il passe au rôle d'instrument du savoir et d'apprentissage. Il est alors également très important de fixer des règles claires et de convenir de certains principes." L'auteur propose aux enseignants des applications couvrant différents champs disciplinaires : géométrie, physique, géographie...
Tester gratuitement 10 smartphones
Cette possibilité est offerte dans le cadre d'un projet éducatif qui permet à chaque classe de travailler gratuitement durant deux semaines avec 10 iPhones. Ce projet "schweizr suissr svizzr" est à l'initiative de l'Institut pour les médias et l'école (IMS) de la Haute école pédagogique de Suisse centrale (PHZ) à Schwyz.

Télécharger le guide Apprentissage mobile Portables et smartphones à l’école, 24 p.

Guides.educa.ch, 29/03/2012