Tablette tactile et enseignement

6. Usages pédagogiques

Elèves en situation de handicap

Autisme

L’Ipad au service des enfants autistes

Le bimestriel, Handidirect : le média des situations handicapantes rend compte de l'usage de l'iPad par des enfants autistes.  L'article révèle que la tablette numérique constitue un outil pédagogique efficace pour favoriser l’apprentissage des enfants autistes. Ainsi, depuis moins de 2 ans, une chaîne d’applications spécialisées s’est développée. La prise en main rapide de la tablette et son caractère intuitif facilite la compréhension des enfants et les aide à acquérir davantage d’autonomie. Les activités tactiles ludiques leur permettent de rester concentrés plus longtemps que lors d’une séance d’exercices traditionnelle sur support papier. Ainsi, des progrès sont constatés dans l’apprentissage du vocabulaire, des couleurs et des formes. Les améliorations concernent également la maîtrise des gestes, l’action du pointage et la tenue du crayon grâce à l’utilisation du stylet. Cependant, le coût onéreux de la tablette numérique (de 400 à 800 euros) ne permet pas une accès systématique pour les particuliers, les établissements spécialisés étant les seuls à bénéficier de subventions et dons.

Handidirect : le média des situations handicapantes, 13/07/2012.

 

Déficience visuelle

4ème Trophée des Actions Éducatives :  La tablette tactile au service du handicap

« Parmi ces projets, dans les Alpes-Martimes, le Conseil général a souhaité cette année mettre l’accent sur une utilisation particulière des tablettes :les élèves en situation de handicap. Deux équipes pédagogiques ont souhaité s’y consacrer : le collège Paul Langevin de Carros avec une division Ulis et le collège Port Lympia de Nice avec une classe de collégiens déficients visuels. Ces deux projets seront complémentaires car ils travaillent selon deux axes : d’un coté, la classe mobile, de l’autre côté, le cartable numérique. C’est donc tout naturellement que les projets ont été soumis à la candidature du 4ème Trophée des Actions Éducatives organisés dans le cadre du Salon Educatec-ÉducaTICE[...]

Une présentation filmée des projets peut être visionnée sur le serveur Acamédia»

Académie de Nice, 22/10/2012

Des tablettes pour faciliter l’accès à l’éducation des élèves porteur d’un handicap visuel

« Améliorer les conditions d'accessibilité pour les élèves porteurs d'un handicap visuel, c'est l'objet de l'expérimentation sur les tablettes numériques lancée au collège Port Lympia de Nice. Vendredi 20 janvier 2012, une présentation de l’expérimentation des tablettes tactiles à usage pédagogique pour des élèves porteurs d’un handicap visuel s’est tenue au collège Port Lympia de Nice, en présence de M. Philippe Jourdan, Inspecteur d’académie, DSDEN des Alpes maritimes, de M. Eric Ciotti, Président du Conseil Général des Alpes maritimes, et des représentants de l’Association des Parents d’Enfants Déficients Visuels (APEDV).
A cette occasion, les participants ont pu suivre la découverte et la prise en main par les élèves de 6e non-voyants ou malvoyants des sept tablettes mises à leur disposition. »

Ludovia, 25/06/2012

Faciliter l'accès à l'éducation des élèves en situation de handicap

«7 tablettes tactiles ont été mises à disposition d’élèves de 6e non-voyants ou malvoyants au collège Port Lympia à Nice.
Conçues pour les personnes aveugles ou déficientes visuelles, ces tablettes disposent d’une solution intégrée, simple à appréhender et à utiliser, qui permet de rendre audible toutes les actions sur les tablettes. L’application transforme et traduit les informations en braille et vice versa...
Vendredi 20 janvier 2012 à 11 heures 30, M. Eric Ciotti, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, a présenté les tablettes tactiles destinées aux élèves de 6e non-voyants et malvoyants du collège Port Lympia, en présence de M. Philippe Jourdan, Inspecteur d’Académie, Directeur des Services Départementaux de l’Éducation nationale.»

Conseil général des Alpes-maritimes, 23/01/2012

 

Dyslexie

Les postures des élèves à besoins éducatifs particuliers face à la tablette au CDI

Le site dédié à la documentation de l'académie de Nice rend compte, dans le cadre des TraAM (Travaux Académiques Mutualisés), de la réflexion d'un groupe d’enseignants concernant l’accompagnement et les apprentissages destinés à des élèves à besoins éducatifs particuliers,  pouvant être dispensés au CDI par les professeurs documentalistes, en partenariat avec les enseignants disciplinaires, en utilisant des outils nomades.
« L’expérience menée cette année montre que la tablette n’est pas l’outil approprié pour tous les élèves à besoins éducatifs particuliers, 10% des élèves préfèrent utiliser l’ordinateur pour consulter des ressources, ou même produire du contenu. De plus, pour certains élèves à besoins spécifiques, en particulier les dyspraxiques, un accompagnement par un ergothérapeute pour manipuler la tablette est recommandé et peut s’avérer indispensable.
Sur les élèves utilisant la tablette au CDI, il a été observé une modification des attitudes et habitudes de travail scolaire. (par exemple, les élèves se sont installés de préférence sur les chauffeuses pour travailler, plutôt que devant une table, en étendant leur matériel par terre ou à côté d’eux, en s’appropriant ainsi l’espace et les lieux différemment.) »
Une vidéo de 5 minutes propose le témoignage d’un élève dys suite à l’expérimentation menée au collège Henri Wallon à la Seyne pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.

Académie de Nice, 3 juillet 2014

Les chercheurs américains ont découvert que les enfants dyslexiques ont moins de difficulté à lire sur l’écran des tablettes numériques

«Le Dr Matthew Schneps, du Centre des sciences de l’éducation de l’Université de Harvard a suivi un groupe d’une centaine d’élèves et leur a demandé de lire des phrases courtes écrites sur un cahier, puis d’autres phrases courtes sur l’écran d’une tablette. Il s’est rendu compte que les enfants qui souffraient de dyslexie avaient beaucoup de moins de difficulté avec la lecture lorsque les phrases étaient présentées sur une tablette. »

TopSante.com, le 20/09/2013

Lectures et dyslexie : l’apport de Pinterest et de la tablette

Le site de l'académie de Nice relate un projet pédagogique, mené dans le cadre des TraAM (travaux académiques mutualisés), concernant des élèves dyslexiques, dysgraphiques, dyscalculiques ou dyspraxiques.
« Cette classe regroupe des élèves dyslexiques, dysgraphiques, dyscalculiques, dyspraxiques, avec des élèves ayant choisi la classe foot. Le recours à la lecture, à l’écrit n’est pas forcément inné. A l’initiative du professeur de lettres, nous avons choisi de leur faire découvrir différents types de textes tout en les incitant à produire autour de ces ressources documentaires, et de regrouper cela dans un carnet de lecture. La valorisation de ces travaux sur un réseau social nous est apparue intéressante à expérimenter de manière à les inciter à utiliser de façon raisonnée un réseau social (Pinterest), en les invitant à écrire, lire pour pouvoir échanger, communiquer autour de ces ressources documentaires et des réalisations produites. L’outil informatique et la tablette ont ainsi été des outils facilitateurs dans cette démarche. »

Académie de Nice, 12/07/2013

Dyslexique, elle prend ses notes sur un iPad

"Dans le cadre d'un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), la jeune Yseult a le droit de venir en classe avec un iPad. La tablette tac­tile d'Apple l'aide à sur­mon­ter son han­di­cap, la dys­lexie, de dif­fé­rentes manières : l'iPad faci­lite la réécri­ture pour éviter les ratures, per­met de prendre en photo le tableau pour éviter de reco­pier, et pro­pose d'autres moyens de prises de notes, comme par exemple le recours à des cartes heu­ris­tiques."

Vousnousils.fr, 21/11/2011

 

Ecole2Demain

Expérimentation : les tablettes tactiles auprès d'élèves en situation de handicap

 « Ayant en vue la future formation, l’insertion sociale et professionnelle des jeunes en situation de handicap, Ecole2demain a démarré, une expérimentation de tablettes tactiles auprès d’élèves concernés. Cette expérimentation, soutenue par la DUI (Délégation aux Usages de l’Internet, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) et l’entreprise ERDF, est pilotée par Philippe Liotard, sociologue, Maître de Conférences – Université Lyon I –. Elle vise à identifier la plus-value des usages des tablettes, en termes d’ergonomie et d’accès aux savoirs et aux apprentissages, ainsi qu’à la culture. L’expérimentation permettra de proposer des préconisations – pédagogiques, orthopédagogiques, technopédagogiques – et des recommandations en direction des constructeurs. Le démarrage de l’expérimentation est récent et sera amplifié à partir de la rentrée scolaire 2011 – 2012. Les expérimentateurs mutualiseront leurs retours d’expérience : l’élève, bien sûr, mais également ses parents, l’équipe pédagogique et l’équipe de suivi thérapeutique (ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, etc.) Ces retours d’expérience, accompagnés de remarques, observations, suggestions, propositions, seront déposés dans le groupe « Tablettes & Co » (public) sur la plateforme Web2.0, interactive et collaborative, www.ecole2demain.org»

Tablette-tactile.net, 11/07/2011

 

Handicap mental

Lancement du projet Clis'tab

« Vincent Peillon et Madame Valérie Trierweiler se sont rendus le 2 décembre 2013 à Créteil, dans le cadre de la présentation de l'expérimentation sur l'utilisation pédagogique de tablettes tactiles avec des enfants en situation de handicap mental et cognitif (Clis'Tab) [...] Le projet Clis'tab concerne l'utilisation de tablettes numériques tactiles pour des élèves scolarisés en classe pour l'inclusion scolaire (CLIS). Il s'adresse à des élèves atteints de troubles cognitifs [...] L'objectif est de travailler sur le potentiel pédagogique de l'utilisation de tablettes tactiles et de ressources numériques pédagogiques adaptées dans ces classes. »

education.gouv.fr, 02/12/2013

Handicap moteur

Les tablettes en situation de handicap

« A l’heure où les outils et pratiques numériques sont appelés à transformer nos classes, David Hébert, professeur des écoles et maître spécialisé E, s’interroge sur leur apport pour les élèves handicapés qui lui sont confiés. La surface tactile et fluide des Ipads serait-elle un support privilégié des apprentissages pour les élèves en situation d’handicap, notamment praxique ? [...]  Ma rencontre avec M. Roosz président de École2demain, plateforme interactive et contributive dédiée à la résolution des problématiques Enfant/Handicap/Ecole, m’a poussé à postuler sur le poste de la CLIS4. C’est ainsi que s’est construit le projet Frank@sTICE (Frank en référence au nom de l’école, et @s des TICE) ainsi que l’idée de la ClisTICE. Mon hypothèse de travail était de m’appuyer sur les nouveaux outils pour favoriser l’autonomie des enfants dans leurs apprentissages. Projet concrétisé par la mise en place de l’Expérimentation Tablettes, pilotée par M. Liotard sociologue de l’université Lyon 1 et mise en place par Ecole2demain en partenariat avec la DUI (Délégation aux Usages de l’Internet). »

Café pédagogique, 06/11/2013.