Tablette tactile et enseignement

6. Usages pédagogiques

Usages dans l'enseignement secondaire

Réflexions générales

Faut-il scolariser les tablettes pour les faire entrer à l’école ?

Une table ronde, organisée par Le Café pédagogique, le 26 novembre, dans le cadre de l'édition 2014 du salon Educatice, a fait appel aux expériences d’enseignants de l'enseignement primaire et secondaire et aux analyses des chercheurs.
«Gaëlle Charcosset, enseignante en collège à Chalon sur Saône, souligne que l’usage des tablettes fait de l’enseignant un pilote pédagogique de la classe car il a la main à distance sur les activités des élèves à l’aide d’un logiciel appelé « manager » [...] »  Pierric Bergeron  enseignant documentaliste au lycée expérimental de Poitiers, relate que « le projet d’établissement  prévoit que les adolescents  jouissent d’une autonomie effective. Dans ce contexte leur tablette individuelle est  subdivisée  en deux part égales 50% pour un usage privatif (musique, messagerie) ;  50% pour les activités scolaires [...] François Villemonteix, maitre de conférences, dans le cadre de ses recherches à l’université de Cergy a étudié l’utilisation des tablettes dans un panel d’écoles  [...] » [Il souligne] « L’individualisation qu’implique l’usage des tablettes n’est pas courante dans la culture scolaire. Les enseignants inventent tous les jours l’utilisation collective d’un outil prévu pour un usage individuel voire solitaire [...] Pour Bruno Devauchelle, rédacteur au Café pédagogique et professeur associé à l'université de Poitiers, le débat initié par le Café laisse apparaître que les enseignants sont les principaux prescripteurs d’achat des applications qui sont accessibles sur les tablettes numériques utilisées en classe [...] Quant à la question de la scolarisation des tablettes, à l’origine de la table ronde, il apparaît que si elle est inévitable, elle prend des formes multiples. Chacun des témoignages apportés permet de comprendre qu’il y a une contextualisation des modes de scolarisation des tablettes [...] »

Café pédagogique, 28 novembre 2014