Tablette tactile et enseignement

6. Usages pédagogiques

Usages dans l'enseignement secondaire

Académie de Dijon

TED, la tablette conçue avec les profs

« Les enseignants peuvent-ils définir la tablette idéale ? De tous les projets du salon ÉducaTICE, quelques uns se dégagent. Parmi eux TED, une tablette qui se veut exemplaire dans sa production et sa conception et totalement dédiée à l'éducation. Il y a-t-il encore un avenir pour les bons élèves ?
Trop parfaite la tablette TED ? Lancée en novembre 2012 dans le cadre de l'appel à projet Investissement d'avenir, TED accumule les bons points. La tablette est conçue par la société Unowhy qui la relocalise en France, en Saône et Loire dans une démarche à la Montebourg. Elle associe à son développement le conseil général, le CRDP et le rectorat local dans une démarche digne du circuit court puisque les premiers exemplaires sont testés dans 15 collèges bourguignons. »

Café pédagogique, 26/11/2013

Prendre en compte l'expérience des utilisateurs dans un projet d'équipement massif en tablettes tactile : le projet TED

Lors du campus européen d'été : UX design : l'expérience utilisateur au service des apprentissages ? qui s'est déroulé à l'université de Poitiers en 2013, une table ronde intitulée : Prendre en compte l'expérience des utilisateurs dans un projet d'équipement massif en tablettes tactile : le projet TED s'y est déroulée. Lors de cette table ronde, Guillaume Hepp de la société Unowhy a présenté le projet TED, tablette française pour l'éducation et qui équipe les élèves de Saône et Loire.

Université de Poitiers, 17/09/2013

Ted, la tablette conçue pour les élèves français

Un exemple d'usage de la tablette TED en cours d'anglais avec le témoignage de l'enseignante d'anglais, des élèves et du constructeur qui est en relation avec les enseignants.

My TF1 News,  12/09/2013, 2'.

Rentrée : en Bourgogne, la tablette s'invite au collège

« A la rentrée, dix collèges de Saône-et-Loire seront équipés de tablettes. Un dispositif testé depuis un an dans deux établissements du département [...] Près de 2.000 Tablettes pour éducation digitale (TED) équiperont dix collèges du département à la rentrée, de la 6e à la 4e [...] Pour l’heure, l’expérience tablette en milieu scolaire est encore circonscrite aux académies dijonnaise, bordelaise et grenobloise. Courant 2015, les dispositifs seront comparés et pourraient être étendus à l’ensemble du territoire, si toutes les conditions sont réunies...»

Le Nouvel Observateur,  03/09/2013

La tablette scolaire, ou comment "lutter contre l'ennui des élèves"

Les éditeurs Nathan et Bordas participent cette année à l'introduction expérimentale de tablettes dans dix collèges de Saône-et-Loire. Pour Sylvain Fayolle, responsable numérique chez Nathan, la tablette remplacera tôt ou tard le bon vieux manuel papier dans les classes [...] C’est un support dont on ne pourra pas se passer dans les années à venir. Aujourd’hui, les tablettes sont devenues performantes, avec une autonomie plus importante et une capacité de stockage suffisante. Surtout, elles offrent une facilité d’utilisation plus intuitive qu’un ordinateur...»

Le Nouvel Observateur,  03/09/2013 

Des tablettes Qooq pour les collégiens de Saône-et-Loire

«Deux collèges de Saône-et-Loire vont expérimenter la tablette numérique en 2013. La société Unowhy, qui conçoit les tablettes Qooq fabriquées par Eolane à Montceau-les-Mines, vient d’être sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets du ministère de l’Éducation nationale. Intitulé TED pour Tablette pour une éducation digitale, le projet va donc se concrétiser aux collèges Jean-Vilar à Chalon et Condorcet à La Chapelle-de-Guinchay en mars 2013 [...] Cette expérimentation va permettre au consortium qui porte le projet (Unowhy et les éditions Nathan-Bordas notamment) de mettre au point un prototype de tablettes adapté aux besoins des équipes éducatives. Les premiers logiciels développés concerneront les langues et l’histoire. La 2 e phase étendra l’expérimentation à une quinzaine de collèges du département. A terme, 5 000 tablettes seront mises à disposition. Le conseil général de Saône-et-Loire soutient le projet à hauteur de 250 000 euros par an sur trois ans. »

Le Journal de Saône-et-Loire,  15/12/2012

Pour les élèves, des tablettes numériques françaises

« Une tablette numérique fabriquée en France, c’est trop rare pour ne pas en parler. Dans le cadre du plan national Investissements d’avenir et développement de l’économie numérique, le Conseil général de Saône-et-Loire a choisi le concepteur des tablettes Qooq, Unowhy. C’est ainsi qu’a été créé le projet TED (Tablette pour une éducation digitale) [...] Grâce aux tablettes, les élèves pourront consulter des manuels scolaires d’histoire et d’anglais, puis de maths et de français, comportant des exercices interactifs.»

Livres Hebdo.fr, 27/09/2012

Une tablette made in France au lycée

Son nom de code est TED (tablette pour une éducation digitale). A partir du 4 septembre, les élèves du lycée Henri-Vincenot, à Louhans (Saône-et-Loire), seront les premiers de France à tester la première tablette numérique dont la production a été relocalisée en France [...] Depuis l'automne2011, l'entreprise Eolane, à Montceau-les-Mines, fabrique cette tablette vendue seulement 349 €. «C'estla première fois qu'un fabricant nous propose de construire une tablette adaptée à la pédagogie. On s'est mis d'accord sur les contenus qui ont été validés par les inspecteurs pédagogiques. Ce qui veut dire qu'on va pouvoir s'appuyer sur un produit adapté», se félicite Bruno La petite, ingénieur informatique au rectorat de Dijon.Trente tablettes ont été chargées d'une quinzaine de logiciels de mathématiques, de physique,de langues...

Le Parisien, 27/008/2012