ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Accompagnement à la scolarité

Accompagnement à la scolarité

Acteurs

Les familles

Extraits de la Charte d'accompagnement nationale à la scolarité (p. 4)
et du Guide de l'accompagnement à la scolarité (p. 31)

Rôle des parents dans le parcours scolaire
"Les parents jouent un rôle déterminant dans le parcours scolaire de leurs enfants, lorsqu'ils peuvent prendre en compte les contraintes scolaires, soutenir les efforts, mesurer  les enjeux de l'orientation, transmettre une culture du travail scolaire. Mais certains parents de milieux populaires ou bien en situation de précarité, ou bien d'origine étrangère, ne se sentent pas toujours à même de jouer ce rôle.
Ils se sentent souvent démunis par rapport à l'école, et éprouvent de fortes difficultés à accompagner leurs enfants dans leur scolarité...
Ces parents ont, comme tous les autres parents, une forte attente à l'égard de l'Ecole. Ils doivent pouvoir trouver de l'aide dans ce domaine auprès de l'accompagnement à la scolarité."
Guide, p. 31

L’accompagnement à la scolarité offre aux parents un espace d’information
"L’accompagnement à la scolarité offre aux parents un espace d’information, de dialogue, de soutien, de médiation, leur permettant une plus grande implication dans le suivi de la scolarité de leurs enfants. Dans cette dimension, les lieux d’accompagnement à la scolarité ont vocation à s’articuler avec les réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents. L’accompagnateur développe des contacts aussi fréquents que possible entre l’entourage familial et les enseignants et facilite la compréhension réciproque."
Charte, p. 4

Dans la presse

Accompagnement scolaire, question d'équité
"L'accompagnement peut être collectif autour de la lecture, de l'écriture, du conte, mais aussi individuel au sein de la famille. certains parents ont été en échec à l'école. l'idée est là de redonner du sens, d'accrocher les parents autrement, pour les inciter à aller à l'école assister aux réunions ou rencontrer un enseignant."

Ouest-France, 19/10/2005