ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Accompagnement à la scolarité

Accompagnement à la scolarité

Acteurs

Recommandations préalables

Recenser les ressources locales

Extrait de la Charte nationale  de l'accompagnement à la scolarité (p. 3)

Démarche
"La démarche d’accompagnement à la scolarité commence par un possibilités offertes par le proche environnement : les centres sociaux, s'ils ne sont pas à l'origine de l'action, les locaux disponibles, les centres de documentation, les bibliothèques, les centres culturels, les transports, notamment en milieu rural, etc., mais aussi les possibilités de collaboration de personnes extérieures capables d’apporter à l’action envisagée un appui ponctuel ou régulier. Elle s’appuie sur un diagnostic des ressources et des besoins. Pour la cohérence de l’action éducative, pour que certains jeunes ne se trouvent pas exclus de fait de certaines actions, les divers promoteurs devront se concerter dans le cadre du contrat local d’accompagnement à la scolarité. L’accompagnement à la scolarité s’intègre dans le contrat de ville s’il existe. Il doit aussi s’articuler avec les autres actions mises en oeuvre dans le cadre d’un projet éducatif local, notamment celles qui sont incluses dans les contrats éducatifs locaux."

     Se prévenir des dérives sectaires

MIVILUDES
Mission Interministérielle de VIgilance et de LUtte contre les DErives Sectaires
Instituée auprès du 1er ministre, la MILUDES est notamment "chargée
- d'observer et d'analyser le phénomène des mouvements à caractère sectaire dont les agissements sont attentatoires aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales ou constituent une menace à l'ordre public ou sont contraires aux lois et règlements."
- de favoriser, dans le respect des libertés publiques, la coordination de l'action préventive et répressive des pouvoirs publics à l'encontre de ces agissements ..."
http://www.miviludes.gouv.fr/

Extrait du rapport 2004 de la MIVILUDES
"Le soutien scolaire n'échappe pas à certaines formes de prosélytisme d'où la vigilance demandée aux responsables chargés d'organiser les activités autour de l'école. Il est demandé des références écrites et contrôlables aux intervenants extérieurs. La charte de l'accompagnement scolaire représente une garantie lors de la signature des contrats éducatifs locaux par exemple."
http://www.miviludes.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=89

En savoir plus

Fiche du CIDJ
Le CIDJ (Centre d'information et de documentation pour la jeunesse) propose une fiche d'information permettant de s'informer et de se défendre contre les dérives sectaires.
Extrait à propos du soutien scolaire
"Il faut savoir que toutes les activités, mêmes les plus anodines, peuvent être récupérées par certains groupes sectaires pour recruter : associations sportives, culturelles, philosophiques, écologiques, mais aussi spécialisées dans le développement personnel, le soutien scolaire, la formation professionnelle, les médecines douces, l’aide au tiers-monde, la lutte contre la drogue voire la défense des libertés… d’autres groupes au contraire, comme ceux qui prônent le satanisme par exemple, clament ouvertement le sens de leurs croyances. "
http://www.miviludes.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=96

Académie de Nantes
"Le mode d'approche des mouvements à caractère sectaire n'est pas aisé à déceler.
Sous une identité rassurante, ils agissent dans différents secteurs, notamment la formation professionnelle, le domaine scolaire (soutien scolaire, conseils aux surdoués…), ou périscolaire (activités musicales, théâtrales , culturelles…), ou paramédical (actions de sophrologie, de kinésiologie…).
Pour mieux séduire, ils affirment défendre l'éthique et les droits de l'homme ou participer aux grandes causes comme la lutte contre les toxicomanies.
Des précautions sont à prendre : il est nécessaire, préalablement à l'accueil de tout intervenant extérieur , de s'assurer non seulement de sa compétence , mais également qu'il ne s'agit pas d'une tentative de prosélytisme sectaire....
http://intra.ac-nantes.fr/eple/CESC/themes/sectes.htm

Interview : Daniel Groscolas
Président national du centre Contre les Manipulations Mentales Roger Ikor, ex-responsable de la cellule chargée de la prévention des phénomènes sectaires dans l'Education au Ministère.
"Chaque fois qu'une loi est votée, nous savons que les sectes s'efforcent de la contourner. Il faudrait que le législateur, en relation avec les deux associations nationales représentatives, s'attache à s'assurer que les réglementations demeurent adaptées, compte tenu des évolutions constantes des sectes. Un exemple : le contrôle de l'enseignement obligatoire (6/16 ans) est généralement bien effectué dans l'hexagone, par contre fleurissent des officines qui dispensent des cours de « soutien scolaire », de « remise à niveau » ; certaines sont des entreprises respectables, d'autres par contre, sont des « produits d'appel » d'organisations sectaires. A ce jour, aucun ministère n'a compétence pour contrôler ces cours, c'est donc impunément que des cours sont organisés en France par des sectes. Il faut que les pouvoirs publics assument rapidement leur responsabilité".
http://infosectes.midipy.free.fr/interview_Daniel_Groscolas.htm