Accompagnement à la scolarité

Accompagnement à la scolarité

Enjeux de l'accompagnement à la scolarité

Socialisation et éducation

Code de l'Education
Les lignes introductives :
"Outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l'école de faire partager aux élèves les valeurs de la République.
Dans l'exercice de leurs fonctions, les personnels mettent en oeuvre ces valeurs.
Le droit à l'éducation est garanti à chacun afin de lui permettre de développer sa personnalité, d'élever son niveau de formation initiale et continue, de s'insérer dans la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa citoyenneté." [...]

Légifrance : code de l'Education. art. L111-1
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnArticleDeCode?code=CEDUCATL.rcv&art=L111-1

Et encore :
"Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur sont chargés de transmettre et de faire acquérir connaissances et méthodes de travail. [...]
Ils dispensent une formation adaptée dans ses contenus et ses méthodes aux évolutions économiques, sociales et culturelles du pays et de son environnement européen et international."...

Légifrance : code de l'Education. art. L121-1
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnArticleDeCode?code=CEDUCATL.rcv&art=L121-1

Dominique Glasman précise avec force :
"L'école est ainsi devenue progressivement mais sûrement l'instance hégémonique de socialisation de l'enfance et de l'adolescence, au sens où il n'est plus question d'ignorer ses exigences et de se soustraire à ses verdicts "[...]

Ce professeur de sociologie par ailleurs insiste, dans Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école sur tous les non-dits de l'école qui permettent de se couler dans le "métier d'élève", "d'apprendre l'école pour apprendre à l'école" selon la formule de Chartier (1994) ou encore de maîtriser les "automatismes libérateurs".
Ambivalence de la notion de socialisation, avec les devoirs à faire qui permettent souvent d'être en règle avec l'école.

Glasman, Dominique ; Besson, Leslie. Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école. Rapport pour le Haut conseil de l'évaluation de l'école. HCEE, 2004, PDF, 151 p.
http://cisad.adc.education.fr/hcee/documents/rapport_Glasman_Besson.pdf

Guide de l'accompagnement à la scolarité
"Les apprentissages peuvent consister à vivre des situations actives simples (courir, sauter, lancer, nager, glisser, tirer, pousser, tomber....). L'enfant apprend à mieux distinguer quand il faut parler, se taire, attendre, réagir, écouter..."

Guide de l'accompagnement à la scolarité  (Chap. Monter un projet : le projet sportif)
http://www.cndp.fr/zeprep/soutien/textoffs/guide.pdf

Haut Conseil de l'évaluation de l'école
Avis de mai 2005 au sujet du "Travail des élèves pour l'école, en dehors de l'école" : "La réussite scolaire suppose la maîtrise d'un ensemble diversifié de savoirs disciplinaires, mais aussi une maîtrise de savoir-faire, de techniques, de méthodes pour apprendre, mémoriser, faire " vite et bien ", qui sont inégalement enseignées à l'école, mais qui jouent un rôle de plus en plus important au fur et mesure qu'on avance dans la scolarité. Le succès des cours particuliers tient à l'attention qu'ils attachent à les développer chez les élèves."

Avis N° 15 du Haut Conseil de l'évaluation de l'école
http://cisad.adc.education.fr/hcee/documents/avis15.pdf

Problématique de la socialisation-éducation
Pour les parents, bien souvent, intégrer leur enfant à un dispositif d'accompagnement à la scolarité c'est le contraindre à une certaine forme d'intégration, le devoir scolaire permettant de contrôler si l'enfant est capable de remplir et se plier à la demande. Cela peut aussi être un biais pour le soustraire à la rue.
Pour l'enfant, la demande prioritaire quant à l'accompagnement est l'aide au devoir : une façon d'être en règle avec l'école, l'institution : "pédagogie de la compensation"
Cette pacification sociale volontaire est loin d'une mise au travail, d'un engagement dans des processus de pensée ou de création qui sont les demandes prioritaires de l'école et que les acteurs de l'accompagnement à la scolarité ne cessent de rappeler sous forme d'ouverture à la culture.

D. Glasman en conclusion demande d'être vigilant quant à un un accompagnement scolaire qui risque de devenir un "accompagnement social de l'exclusion scolaire". Il insiste particulièrement sur une réflexion à mener quant aux non-dits de l'école, les "savoir-faire opératoires", ce qu'il n'est plus possible d'ignorer dans le contexte de compétition scolaire qui est le nôtre.