Baladodiffusion et enseignement

Glossaire

Terminologie officielle

En France

france terme

Commission générale de terminologie et de néologie
Pour chaque terme retenu, la Commission apporte une définition. Des précisions complémentaires sont éventuellement données : forme abrégée, synonymes et notes explicatives. Une table d'équivalence est fournie : termes étrangers et équivalents français ; termes français et équivalents étrangers. Des listes de vocabulaire paraissent régulièrement au JO, puis au BO.

France Terme

Ce site est consacré aux termes recommandés au Journal officiel de la République française. Il regroupe un ensemble de termes de différents domaines scientifiques et techniques et ne constitue en aucun cas un dictionnaire de langue générale. Certains de ces termes sont cependant d’usage courant. L’emploi des termes recommandés s’impose à l’administration, mais chacun peut les adopter.

Au Québec

 le grand dictionnaire terminologique oqlf

L'Office québécois de la langue française
L'Office québécois de la langue française (OQLF) a notamment pour mission "de surveiller l'évolution de la situation linguistique au Québec" et "d'assurer le respect de la Charte de la langue française".

Grand Dictionnaire Terminologique (GDT)

Banque de données terminologiques qui rassemble les termes appartenant à des domaines de spécialité, notamment sur les TIC.
Les définitions réunies dans ce glossaire sont très majoritairement empruntées au GDT.

Les mots de la blogosphère

Ce vocabulaire comprend 125 concepts de base, et les fiches terminologiques correspondant aux termes présentés dans l'index ainsi que d'autres fiches portant sur ce domaine, sont disponibles dans Le grand dictionnaire terminologique et le Vocabulaire d'Internet sur le site Web de l'OQLF.

Quelques définitions

agrégateur

Logiciel ou application Web qui permet à l'internaute de s'abonner à des fils RSS ou équivalents [ATOM] de recevoir automatiquement, regroupé dans une même fenêtre, le nouveau contenu des fils répertoriés, provenant de plusieurs sources, et de le lire dès qu'il est disponible.

Offiice québécois de la langue française

ATOM

Format de syndication libre mis au point de façon collaborative et qui constitue une alternative à RSS.
Atom n'est pas un sigle.

Format de document basé sur XML conçu pour la syndication de contenu périodique tel que les weblogs ou les sites d'actualités. Il permet l'affichage des sources surveillées aussi bien sur un site Web que directement dans un agrégateur. Il est semblable aux diverses versions de RSS, mais vise à être plus flexible. Il est normalisé par l'IETF [Internet Engineering Task Force] contrairement aux divers RSS, pilotés par des entreprises privées.

Wikipédia.fr

Voir aussi : fil (flux) de syndication

audiocast - audio podcast

termes anglais
Voir la traduction : balado audio (Québec)

balado

terme québécois pour traduire "podcast"
Fichier au contenu radiophonique, audio ou vidéo qui, par l'entremise d'un abonnement au fil RSS, ou équivalent, auquel il est rattaché, est téléchargé automatiquement à l'aide d'un logiciel agrégateur et destiné à être transféré sur un baladeur numérique pour une écoute ou un visionnement ultérieurs.
Au pluriel, on écrira : des balados, des fichiers balados, des émissions balados, des billets balados.
Terme anglais : podcast

balado audio

Fichier balado dont le contenu est constitué d'un enregistrement audio.
À éviter : podcast audio

balado video

Fichier balado dont le contenu est constitué d'un enregistrement vidéo.
À éviter : podcast video

Offiice québécois de la langue française

baladodiffusion

terme québécois pour traduire "podcasting"
[En France, le terme officiel est "diffusion pour baladeur". On trouve aussi en Suisse "podiffusion"]
Mode de diffusion qui permet aux internautes, par l'entremise d'un abonnement à des fils RSS ou équivalents, d'automatiser le téléchargement de contenus radiophoniques, audio ou vidéo, destinés à être transférés sur un baladeur numérique pour une écoute ou un visionnement ultérieurs.
Synonyme : baladiffusion

baladodiffusion et baladiffusion

Il s'agit de deux mots-valises issus de la contraction de baladeur (en référence au iPod) et de radiodiffusion. Dans le cas du premier terme, on a ajouté la lettre de transition o entre les deux formants. Ils ont été créés sur le modèle de radiodiffusion, télédiffusion et webdiffusion.
Il est à noter que baladodiffusion et baladiffusion s'écrivent avec un seul l, tout comme baladeur, balader et balade ("action de se balader, de se promener sans but"). Le mot ballade, écrit avec deux l (qui désigne un poème de forme libre, d'un genre familier ou légendaire), n'a pas servi à la formation de ces deux termes.

Termes connexes : baladodiffuseur, baladodiffuser, baladodiffusable...

Offiice québécois de la langue française

diffusion pour baladeur

terme officiel pour traduire "podcasting" (France)
adopté par la Commission générale de terminologie et de néologie
[Au Québec, le terme officiel est "baladodiffusion"]
"Mode de diffusion sur l’internet de fichiers audio ou vidéo qui sont téléchargés à l’aide de logiciels spécifiques afin d’être transférés et lus sur un baladeur numérique."

BO n° 25 du 25 mai 2005

Voir aussi la recommandation parue au BO n° 6 du 8 février 2007

distribution sélective

terme officiel pour traduire "push technology" (France)
adopté par la Commission générale de terminologie et de néologie - en 1999
[Au Québec, le terme officiel est "technologie du pousser"]
Technique utilisée pour faire bénéficier automatiquement un utilisateur de la toile mondiale, à sa demande, d'un envoi de données d'un type choisi.
Synonyme : distribution personnalisée, diffusion sélective.
Note : La distribution sélective se distingue de la recherche individuelle.

BO n° 14 du 8 avril 1999

diffusion systématique sur la toile

terme officiel retenu par la Commission de terminologie pour traduire "webcasting"(France)
adopté par la Commission générale de terminologie et de néologie - en 1999
[Au Québec, le terme officiel est "webdiffusion"]
Envoi systématique de données ou de documents à des utilisateurs de la toile mondiale.
Synonyme : diffusion réticulaire systématique.

fil (flux) de syndication

Fil d'information consistant en un fichier XML, généré automatiquement, dont le contenu formaté, exploitable dynamiquement par d'autres sites Web, est récupérable par l'entremise d'un agrégateur qui permet de lire le nouveau contenu de ce fil répertorié, dès qu'il est disponible. Les deux formats de syndication de contenu Web les plus connus sont le RSS et Atom.

Un fil RSS est en fait un fichier texte, structuré en XML, comprenant le titre, l'auteur, la date de publication, une description synthétique du contenu ainsi que l'URL vers lequel pointe le lien. Un fichier RSS est accessible par son URL unique...
Le terme fil de syndication est un générique relativement à fil RSS, fil Atom et à tous les termes composés avec RSS et Atom (des quasi-synonymes).
Dans le cas où les fils RSS ou Atom sont offerts par un radiodiffuseur, on parlera plus précisément de fil d'informations RSS (ou Atom), de fil de nouvelles RSS (ou Atom) ou de fil d'actualités RSS (ou Atom), en référence à leur contenu. Le mot flux peut aussi être utilisé pour désigner ces concepts.

Offiice québécois de la langue française

Voir : ATOM et RSS

Format MP3

MP3 (MPEG 1 Audio Layer 3)

Format de compression de données. Une minute de musique de qualité CD représente 10 Mo. Après une compression MP3, elle en occupe douze fois moins. Les fichiers ainsi compressés portent l´extension mp3.

MP3Pro

Format développé par Thomson Multimedia et Fraunhofer Institute qui compresse deux fois plus que le MP3 classique tout en assurant, en théorie, la même qualité sonore.

MP4 (MPEG 4)

Version 4 de la norme MPEG. Elle offre un meilleur taux de compression que MP3 et possède un algorithme de cryptage pour la protection des contenus. L´utilisateur d´un fichier MP4 doit posséder un code de décryptage. MP4 assemble des AVO et des VOP à l´aide de scripts. Changer un script revient à changer la séquence multimédia.

MP7 (Multimedia Content Description Interface)

Version 7 de la norme de compression MPEG. Elle associe aux composants multimédias VOP et AVO un descriptif qui sera accessible par les moteurs de recherche.

MPEG (Motion Picture Experts Group)

Association qui définit une norme de codage et de compression des images, vidéos et sons. Les fichiers MPEG ont l'extension mpg, mp2, mp3, mp4 ou mp7.

Glossaire Bonweb.com

nomade

Appareil nomade
Objet de taille réduite qui permet la consultation, l'échange d'informations sans être relié à une installation fixe (téléphones, ordinateurs portables, agendas, répertoires électroniques...).

Travailleur nomade
qui utilise ce type de technologie pour travailler en toute circonstance, lors de ses déplacements.

Le Petit Robert, éd. 2009

podcast

Voir la traduction québécoise : balado

podcasting

Le terme “podcasting” est un mot-valise formé à partir de “iPod”, le baladeur numérique d’Apple, et de broadcasting (diffusion).
Littéralement, iil indique qu'un iPod peut être alimenté en contenu de façon régulière. Mais ll'étymologie est réductrice : d'une part, le podcastingi s’applique à tous les types de baladeurs, d'autre part, l’intérêtl du podcasting n’est pas tant le baladeur que l’utilisation du flux.

Synonymes : iPodcasting, blogcasting

En français : diffusion pour baladeur (France), baladodiffusion (Québec)

Selon la nature du contenu numérique, on précisera, dans certains contextes, de quel type de baladodiffusion il s'agit :

baladodiffusion audio (audio podcasting ou audiocasting), baladodiffusion vidéo (video podcasting ou videocasting), baladodiffusion radio (radio podcasting ou radiocasting) ou baladodiffusion photo (photo podcasting ou photocasting). Ces termes français sont des propositions de l'Office québécois de la langue française.

Offiice québécois de la langue française

pull technology

Du verbe anglais "to pull" qui signifie "tirer"

Technique qui consiste à demander l'information quand on le désire, à la tirer à soi.
S'oppose à la technologie push

Voir la traduction en français : technologie du tirer (Québec)

push technology

Du verbe anglais "to push" qui signifie "pousser"

Technique qui consiste à envoyer une information à l'initiative du service émetteur
(un site qui émet de l'information en continu par exemple). Il faut toutefois s'abonner à cette information avant de la recevoir.
S'oppose à la technologie pull

Voir la traduction en français : distribution sélective (France) et technologie du pousser (Québec)

RSS

Really Simple Syndication
L'acronyme RSS signifie actuellement "Really Simple Syndication" (une Syndication vraiment simple).

Significations précédentes :
- d'abord"Rich Site Summary" (ou sommaire de site enrichi),
- puis "RDF site summary", (sommaire de site basé sur la norme de description RDF ou Resource Description Framework).

Voir aussi : fil (flux) de syndication

streaming

Le streaming est un principe utilisé principalement pour l'envoi de contenu en "direct " (ou en léger différé).
Très utilisé sur Internet, il permet de commencer la lecture d'un flux audio ou vidéo à mesure qu'il est diffusé. Il s'oppose ainsi à la diffusion par téléchargement qui nécessite par exemple de récupérer l'ensemble des données d'un morceau ou d'un extrait vidéo avant de pouvoir l'écouter ou le regarder.

Wikipédia.fr

Lecture en transit : Diffusion de contenu audio ou vidéo en continu, au fur et à mesure du téléchargement du fichier.
L'utilisateur n'est pas obligé de télécharger entièrement un fichier pour l'écouter ou le visionner car la lecture commence dès le début du chargement.

Note : en français, on peut utiliser l'expression "lecture en continu" lorsqu'on adopte le point de vue du serveur qui transmet le contenu multimédia en un flot continu (stream), et l'expression "lecture en transit" lorsqu'on adopte le point de vue du poste client, sur lequel les données sont exécutées, au fur et à mesure du téléchargement d'un fichier.

Glossaire NTIC

syndication de contenu

Il s'agit en fait d'un partage de contenu entre sites Web.
Grâce aux fils de syndication, RSS ou Atom, il est ainsi possible de republier dans un site Web, de façon simple et automatisée, du contenu, régulièrement mis à jour, provenant d'un autre site Web. La syndication s'est largement développée avec la généralisation de la norme RDF et des fils RSS. Elle ne se limite pas aux contenus de type texte, et on peut insérer des images, du son ou de la vidéo dans les fils RSS.

Les deux formats de syndication de contenu Web les plus connus sont le RSS et Atom.

Offiice québécois de la langue française

technologie du pousser

terme québécois pour traduire "push technology"
[En France, le terme officiel est "diffusion sélective"]
Technologie fondée sur l'architecture client-serveur et dans laquelle un internaute s'abonne à une ou plusieurs chaînes thématiques auprès d'un serveur qui affichera automatiquement et à intervalles réguliers sur l'écran de l'utilisateur les renseignements sélectionnés.

En anglais, les termes push, push/pull, push media et Web broadcasting (webcasting) renvoient très souvent à la notion, plus large, de technologie du pousser. Cette confusion subsiste également en français.
Le terme distribution sélective et ses synonymes, distribution personnalisée et diffusion sélective, ont été adoptés par la Commission générale de terminologie et de néologie de France. Cependant, ces termes ne dénomment pas le phénomène visé (technologie) mais ce qu'il fait (diffusion). De ce fait, ils traduiraient davantage la notion, plus spécifique, de webdiffusion, ou plus précisément, de multidiffusion (notons que dans ce dernier cas, le terme distribution sélective n'a pas été retenu comme équivalent).

Offiice québécois de la langue française

technologie du tirer

terme québécois pour traduire "pull technology"
Technologie fondée sur l'architecture client-serveur, qui est utilisée ordinairement dans le Web lorsque l'internaute recherche de l'information et qui exige de lui une démarche active par l'intermédiaire de son navigateur qui lui présentera ensuite le résultat de cette recherche.

Offiice québécois de la langue française

videocast - podcast vidéo

termes anglais
Voir la traduction en français : balado video (Québec)

webdiffusion

terme québécois pour traduire "webcasting" (Québec)
[En France le terme officiel est "webdiffusion"]
Diffusion dans le Web de données qui sont envoyées automatiquement à l'internaute qui s'abonne à une ou plusieurs chaînes thématiques auprès d'un serveur, ce qui lui permet d'avoir un comportement qui se rapproche plus de celui d'un téléspectateur que de celui d'une personne qui recherche activement de l'information.

Notes
Le terme webdiffusion a été formé sur le modèle de radiodiffusion et de télédiffusion.
La webdiffusion est basée sur la technologie du pousser (push technology).

Offiice québécois de la langue française

webcasting

terme anglais
Voir la traduction en français : webdiffusion