E-formation, e-learning

1. e-formation / e-learning

Approches conceptuelles

Choix du terme

Serge Pouts-Lajus
Trois raisons de dire eLearning 
Le premier problème posé par l’eLearning, c’est celui du mot. Pourquoi cet emprunt linguistique ? Préférer les mots du voisin aux siens propres, cela ressemble à une défaite et il ne serait pas très difficile de réunir les arguments qui justifieraient que l’on s’y oppose. Il est plus délicat de militer dans l’autre sens et de défendre les vertus de l’expression eLearning. C’est à cet exercice que nous nous livrons ici. Mais quoique nous en pensions tous et comme toujours avec la langue, ce sont les usages qui feront la décision. Il nous restera alors à expliquer le destin de l’eLearning, quel s’il soit : adoption ou rejet. Mais pour cela, il n’est pas nécessaire d’attendre : l’eLearning connaît déjà un certain succès.
- Premier avantage de l’eLearning : il dit bien ce qu’il veut dire.
- Deuxième avantage de l’eLearning : il est pédagogiquement juste.
- Troisième avantage de l’eLearning : il ouvre à l’interculturel.

"Images, écrans, réseaux". Les Dossiers de l'ingénierie éducative, janvier 2002
http://www.cndp.fr/tice/DossiersIE/tribune140102.htm

Quand le e-teaching le dispute au e-learning
"ne devrait-on  [...] pas utiliser le terme de e-teaching, symétriquement à celui de e-learning  ? Cela aurait le mérite de situer les points de vue. On sait depuis toujours en pédagogie que, dans une situation d'apprentissage institutionnalisée , l'enseigner et l'apprendre, l'enseignant et l'apprenant sont indissociables. Les échanges entre enseignants et élèves sont finalisés par un apprentissage au sein d'un processus interactif enseigner-apprendre. Il s'agit d'une action dialectique, organisée et orientée dans laquelle enseignants et élèves mettent en œuvre des stratégies. Or, si l'on est en droit d'espérer que les stratégies déployées par les apprenants et les enseignants seront compatibles et complémentaires, on sait qu'elles sont différentes par leur nature et orientées vers des buts distincts. Il semble donc bien dangereux de réduire notre appréhension du e-learning aux seuls processus, outils et démarches d'enseignement. Il serait d'ailleurs exagéré de penser que cette question ne fait plus débat dans le contexte d'un environnement d'enseignement non médiatisé. Dans bien des cas, les pratiques de terrain montrent une grande dissymétrie entre l'attention portée à l'enseignement et celle à l'apprentissage."

Ac-tice, 2002
http://www3.ac-nancy-metz.fr/ac-tice/article.php3?id_article=48