ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

E-formation, e-learning

6. Notions d'accompagnement et de collaboratif

Communauté d'apprentissage, communauté virtuelle

Définitions

Grand dictionnaire terminologique 

"Ensemble de personnes reliées par ordinateur dans le cyberespace, qui se rencontrent et ont des échanges par l'intermédiaire d'un réseau informatique, tel Internet, et qui partagent un intérêt commun."
Synonymes : cybercommunauté, communauté en ligne, communauté électronique)

"Les communautés virtuelles, accessibles uniquement à travers l'écran d'un ordinateur, sont formées par des groupes de personnes, dispersées à travers le monde, qui communiquent par voie électronique : elles s'adonnent, par exemple, au courrier électronique, participent à des forums de discussion, font du clavardage (chat) ou du commerce en ligne."

http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp

Université de Genève - TECFA
La communauté virtuelle est un terme générique regroupant en son sein d'autres types de communautés tels que: communauté d'intérêt, communauté de pratique, communauté d'apprentissage.

http://tecfa.unige.ch:8888/riat140/40

Points de vue de chercheurs et de praticiens

Communauté d'apprentissage
La notion de "communauté d'apprentissage", à laquelle les concepts de "communauté" et d'"apprentissage" ont donné naissance, est désormais soumise à la discussion publique. Cependant, elle demeure, pour ainsi dire, en rodage; elle n'a pas encore acquis une signification univoque, reconnue ou, pour reprendre une formule consacrée, généralement acceptée. Elle possède néanmoins un contour assez net et son sens est suffisamment clair pour que l'on puisse en risquer une première définition. Réduite à ses éléments essentiels, cette définition d'une communauté d'apprentissage pourrait s'énoncer ainsi : un groupe d'élèves et au moins un éducateur ou une éducatrice qui, durant un certain temps et animés par une vision et une volonté communes, poursuivent la maîtrise de connaissances, d'habiletés ou d'attitudes.

Université de Laval (Québec), TACT (TéléApprentissage Communautaire et Transformatif), 1998
http://www.tact.fse.ulaval.ca/tact2/commune2.0.html

Voir aussi : publications  TACT
http://www.tact.fse.ulaval.ca/tact2/pub.html

Les communautés virtuelles : quelques points de repère
"Selon Foorsyth, une communauté est un groupe d'au moins deux personnes qui s'influencent l'une l'autre à travers des interactions sociales. La communauté est dite "virtuelle" dès que ses membres utilisent les réseaux informatiques (notamment Internet) pour se rencontrer et échanger.
Pour être clair, la communauté est bien réelle, mais les rencontres et les échanges sont délocalisés : ils se font dans un espace virtuel dont la métaphore est manipulable via des ordinateurs connectés en réseau (internet, intranet ou extranet)."

Jean Heutte. Site personnel
http://jean.heutte.free.fr/article.php3?id_article=49

Vers des communautés virtuelles d'apprentissage
"L'originalité de cette démarche est que l'outil d'apprentissage n'est pas conçu par les formateurs pour les apprenants. Il est réalisé ^par une communauté virtuelle qui développe à distance son projet d'apprentissage, à partir de "menus" offerts par les formateurs. La communauté est le "plus" qui peut rompre l'isolement de l'étudiant éloigné, qui lui donne un rôle actif dans sa formation et le place dans une logique d'apprentissage actif et non de réception passive, consumériste d'un enseignement. [...]
L'apprentissage à distance en communautés virtuelles est le premier maillon d'une nouvelle forme d'intelligence collective où l'apprenant est acteur de ses propres apprentissages.

Guy Cateignau. Vers des communautés virtuelles d'apprentissage. Medialog, n° 46, mai 2003, p. 45-46
http://www.ac-creteil.fr/medialog/ARCHIVE46/casteignau46.pdf

Tisser des liens, partager des ressources
Medialog
- Une Ecole ouverte vers une communication réelle ? Interview de Philippe Meirieu
- Vers des communautés virtuelles d'apprentissage (article en ligne)
- Vers une organisation moins hiérarchisée des établissements ?
- Vers un Espace Numérique des Savoirs
- Lorsque la distance favorise le temps et la réflexion
- Un campus numérique pour la prévention de l'illettrisme
- L'e-learning dans les établissements scolaires

Medialog, n° 46, janvier 2003, p. 40-59
http://www.ac-creteil.fr/medialog/ARCHIVE46/no46.htm

Communautés en ligne
Les Dossiers de l'ingénierie éducative

"Que se passe-t-il, que se joue-t-il dans les communautés éducatives en ligne qui se créent autour des listes et des forums de discussion, dans les classes virtuelles et les échanges à distance ? Que changent-elles, pour les élèves et pour les enseignants, dans le mode d'enseignement et aux confins du temps libre ? Quelles ouvertures, quels résultats attendre des outils de travail collaboratif ?"
Enjeux et initiatives
- L'avenir des listes de discussion
- Mutualisation et listes de diffusion : une pratique émergente ?
- Les facteurs de succès dans les On-Line Communities
- Un anthropologue au cœur des communautés virtuelles : entretien avec Dan Sperber
Applications pédagogiques
- Romans virtuels internationaux : l'écriture collective à distance
- Le forum des élèves : une certaine image de l'EAD
- Un site Internet pour faciliter le travail des élèves
- Pédagogie de projet à distance avec des collégiens dans le cadre d'un concours de robotique
S'organiser, échanger
- Les News ou de la solitude aux rencontres
- Forums et langues anciennes : une odyssée dans les réseaux
- Le campus virtuel : une réalité à l'université de Limoges
- Du présentiel au virtuel
- Une liste, un réseau pour les sciences à l'école
- Créer des communautés d'apprentissage à distance
Outils et ressources
- Mettre en place des services d'échanges électroniques
- Un espace métaphorique pour une formation à distance
- Les liens d'Éduclic et d'éduscol
Tribune libre
Ressources coopératives ou Toile marchande ?
Compléments en ligne
- Liste d'adresses

Les Dossiers de l'ingénierie éducative, n°36, octobre 2001
http://www.cndp.fr/DOSSIERSIE/36/som36.asp?menu=sdl

Apprentissage et travail collaboratifs

Définition

Collaboratif

"Se dit de ce qui, dans un environnement informatisé ou en ligne, vise à favoriser la collaboration entre pairs, en permettant d'échanger et de partager des compétences pour mieux réussir un projet commun.
Ainsi, on dira : l'apprentissage collaboratif, le travail collaboratif, une formation collaborative, la culture collaborative."

Grand dictionnaire de la langue française (Québec)

Points de vue de chercheurs et de praticiens

Apprentissage collaboratif

France Henri, Karin Lundgren-Cayrol
"La démarche collaborative couple deux démarches : celle de l'apprenant et celle du groupe"
L'apprentissage collaboratif est une démarche active par laquelle l'apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages alors que le groupe y participe comme source d'information, comme agent de motivation, comme moyen d'entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d'interaction pour la construction collective des connaissances. [...]
Dans la démarche collaborative, les apprenants collaborent aux apprentissages du groupe et, en retour, le groupe collabore à ceux des apprenants. (p. 42)

Apprentissage collaboratif à distance : pour comprendre et concevoir les environnements d'apprentissage virtuels. Sainte-Foy (Québec, Canada) : Presses de l'Université du Québec, 2001, 181 p.

Nicolas Deguerry
L'apprentissage collaboratif : coopérer pour apprendre, apprendre à coopérer
Ce concept très en vogue dans les sphères de la e-formation peut se définir comme une "stratégie pédagogique qui favorise l'interdépendance cognitive et sociale entre les apprenants, prend en compte les différences inter-individuelles et donne un rôle actif aux agents éducatifs."

INFFO Flash n° 645
 

Travail collaboratif

Brigitte Cord
"Par travail collaboratif, nous désignons donc, d’une part, la coopération entre les membres d’une équipe et, d’autre part, la réalisation d'un produit fini : Internet apparaît alors comme l’outil " adéquat " pour mettre en oeuvre des pédagogies "collaboratives". En effet, ses fonctionnalités de communication et de consultation sont utilisées dans le travail collaboratif pour la partie coopérative. Les possibilités qu’offre Internet en termes de création permettent la réalisation et la publication d’objets communs, le plus souvent des sites  : les deux moments du travail collaboratif sont servis par le même outil.
Ainsi, dans notre typologie, la distinction que nous faisons entre la communication et le travail collaboratif se situe en termes d’objectifs. Communiquer est une fin en soi et ne donne pas forcément lieu à des réalisations visibles par tous alors que, dans un projet collaboratif, le but est de créer quelque chose en groupe et notamment en communiquant. La communication est alors un moyen et non pas une fin en soi. On peut recenser 3 types d’applications relevant du travail collaboratif."

Université Pierre et Marie Curie
http://www.utc.fr/~untele/volume2.pdf

 

Outils collaboratifs

Notion de logiciel collaboratif
La notion de logiciel collaboratif est très vaste. Trop vaste ? Elle recouvre en effet tout ce qui permet de communiquer et de travailler ensemble dans une entreprise, du simple dispositif qui permet de s'échanger des mails à la plate-forme d'ingénierie partagée, la maquette numérique, utilisée par les ingénieurs de l'automobile pour mettre au point des prototypes de voiture.

Journal du Net, 18/02/2003

Dossier sur le travail collaboratif
Du partage des connaissances à la réunion virtuelle, de la simple communication (par e-mail, messagerie instantanée, visio-conférence...) aux portails applicatifs, en passant par l'accès au savoir, le spectre des outils collaboratifs impose d'être examiné au prisme critique.
Retour d'expérience. Interviews et tribunes. Analyses.

Journal du Net

Systèmes collaboratifs
Actes du colloque TICE 2002 : contributions de la partie V
- Utilisation de l'abstraction et de la complexité dans la conception de systèmes éducatifs intelligents
- Modélisation d'un espace dynamique dédié à la réalisation de projets d'apprentissage à distanc
- Spécifications et architecture d'un environnement Web supportant des activités coopératives d'apprentissage
- Une expérience d'activité collective médiatisée via le Web dans une FOAD
- A Simulated Student Model for Improving Collaborative Learning
- Une architecture multi-agents pour des sessions d'apprentissage collaborati
- Un environnement pédagogique dédié aux projets collectifs à distance intégrant une assistance aux apprenants et au chef de projet

TICE 2002. Colloque sur les Technologies de lInformation et de la Communication dans les Enseignements d'ingénieurs et dans l'industrie (Lyon, 13-15 novembre 2002. Lyon : INSA, 2003
Insa - Lyon

Différence avec coopératif

François Bocquet

Quand parle-ton de travail collaboratif ?
Quand deux ou plusieurs personnes
- échangent des points de vue sur des informations existantes
- planifient et gèrent leur temps
- organisent leur travail collectif
- partagent de l'expérience
- définissent des objectifs communs
- construisent des informations ensemble
- construisent des compétences ensemble

Quand parle-ton de travail collaboratif ?
Quand deux ou plusieurs personnes travaillent en mode synchrone
- dans le même milieu (salle de réunion, cafétaria, préau ou couloir...)
- dans des lieux différents (audio-conférence, visio-conférence, partage d'application)

Séminaire TICE. Nantes, 6 avril 2003

Jean Heutte
La distinction entre coopératif et collaboratif s'opère en distinguant les relations qu'entretient chaque individu avec les membres du groupe, sa responsabilité par rapport aux actions, sa capacité à influer sur la définition et l'enchaînement des actions permettant d'atteindre l'objectif assigné au groupe.

Site personnel de Jean Heutte

France Henri, Karin Lundgren-Cayrol

"La démarche collaborative couple deux démarches : celle de l'apprenant et celle du groupe"
L'apprentissage collaboratif est une démarche active par laquelle l'apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages alors que le groupe y participe comme source d'information, comme agent de motivation, comme moyen d'entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d'interaction pour la construction collective des connaissances. [...]
Dans la démarche collaborative, les apprenants collaborent aux apprentissages du groupe et, en retour, le groupe collabore à ceux des apprenants.
(p. 42-43)

Apprentissage coopératif
"L'apprentissage se fait en équipe. Le travail réalisé par chaque équipe contribue à l'œuvre collective."
"La structure de l'activité pédagogique est imposée. L'exploration et la découverte du contenu sont guidées par le formateur selon une structure imposée."

Apprentissage collaboratif
"L'apprentissage résulte du travail individuel soutenu par des activités de groupe ou d'équipe. L'apprenant partage des ressources avec le groupe et utilise le travail réalisé en groupe pour apprendre."
"La structure de l'activité est souple et ouverte. Les parcours d'exploration et de découvertes sont libres."
(Tableaux p. 37-41)

Apprentissage collaboratif à distance : pour comprendre et concevoir les environnements d'apprentissage virtuels. Sainte-Foy (Québec, Canada) : Presses de l'Université du Québec, 2001, 181 p.

Tecfa Unige

Travail coopératif
Dans le cadre d'un travail réalisé de façon coopérative, il y aura une répartition claire du travail entre ses participants. De façon concrète, il sera assigné à chaque élève une tâche claire et concrète. Par la suite, les travaux individuels de chaque élèves seront assemblés et formeront le travail final.
Dans cette forme de travail l'apprenant sera responsable de sa propre production, mais il devra néanmoins apprendre à interagir avec les autres participants afin que le travail final puisse être cohérent.

Travail collaboratif
Dans le cadre d'un travail réalisé de façon collaborative, il n'y aura aucune répartition du travail entre ses participants. En effet ces derniers travailleront tous ensemble à chaque étape de l'élaboration du travail. Il sera donc impossible, une fois le travail réalisé, d'identifier le travail fourni par chacun.
Ce type de travail se base sur les capacités de communication et d'interaction de chacun.

Tecfa.unige.ch

Wikipedia

Travail collaboratif
"Le travail collaboratif est un nouveau modèle économique de production dans lesquels se joint un grand nombre de personnes au moyen de nouveaux outils de communication (ex : Internet) en vue de maximiser l’énergie créative lors de projet d’envergure (comme une encyclopédie), avec ceci qu’elle n’est plus fondée sur l’organisation hiérarchisé traditionnelle.
Le travail collaboratif résulte des deux modalités suivantes :
- organiser le travail en séquences de tâches parallèles,
- fournir aux acteurs de chacune des tâches une information utile et facilement exploitable sur les autres tâches parallèles et sur l'environnement de la réalisation. "

Wikipédia

Dispositif Pairform@nce pour les enseignants

pairformance

Formation collaborative en ligne
Le dispositif Pairform@nce ou comment intégrer les TICE dans les pratiques professionnelles des enseignants

Le programme Pairform@nce est la déclinaison française d'un vaste programme de formation destiné à augmenter l'usage des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) dans l'enseignement, et contribuer ainsi au développement de la "société de la connaissance".  Ce programme, proposé par le Ministère de l'Education Nationale, et soutenu technologiquement par la société Intel®, vise principalement à permettre à la grande majorité des enseignants d'utiliser facilement et couramment les outils de production et de diffusion d'information numérique pour la construction de leur propre pratique pédagogique. Les parcours de formation Pairform@nce ne sont pas des "cours en ligne" à destination des différents publics d'élèves, mais des formations pragmatiques sur le thème de "comment appliquer ces outils dans telle ou telle discipline". C'est pour celà que vous verrez une organisation "disciplinaire" de l'offre de parcours.

Formation en présentiel et à distance
Pairform@nce, Formation collaborative en ligne vise tout à la fois la conception et la mise en œuvre d’un dispositif innovant de formation continue des enseignants conjuguant présentiel et distance et son appropriation par les différents acteurs pour son déploiement dans les académies.

Parcours collaboratifs
Pairform@nce est basé sur une approche constructiviste de développement des compétences des enseignants à travers des «parcours de formation» basés sur la production collaborative de séquences ou d’activités pédagogiques s’appuyant sur différentes ressources.
Les parcours de formation sont des scénarios proposant des activités — individuelles ou collectives, en présence ou à distance — et des ressources — génériques (que l’on va retrouver dans la plupart des parcours) ou spécifiques à la thématique du parcours.

S'informer sur Pairform@nce
Accéder à Pairform@nce

Exemple
Un exemple de mise en oeuvre dans l'académie de Strasbourg

Témoignages
4 profs blogueurs témoignent de leur expérience et de leurs besoins en formation…
Dans le cadre du projet Pairform@nce (formation collaborative en ligne), soutenu par le Ministère et Intel Education.
Vidéo sur Dailymotion

Le web pédagogique, mars 2009

Blog de T@d

t@d, la communauté de pratiques des tuteurs à distance
t@d a pour objectifs de faciliter la mutualisation des pratiques tutorales, d'offrir un espace de débats sur les thèmes liés au tutorat à distance, de permettre aux tuteurs de solliciter de l'aide pour la réalisation de leurs interventions tutorales à distance.

Blog de t@d

Aider les apprenants à collaborer
Jacques Rodet
"Le tuteur à distance est fréquemment amené à intervenir auprès de groupes d'apprenants. Il ne lui appartient pas pour autant de jouer le rôle de chef d'équipe mais bien plus de venir en aide aux apprenants, tant de manière collective qu'individuelle, afin que les apprenants puissent atteindre leurs buts d'activités et de formation ainsi qu'une réelle autonomie de fonctionnement. Ses interventions ont pour cadre la collaboration des apprenants dont les principales phases sont les suivantes : l'engagement des apprenants envers l'équipe, la production de l'équipe, l'évaluation de l'activité de l'équipe."

Aider les apprenants à s'engager dans l'équipe
De l'illusion groupale à la phase de maturité
Types d'interventions tutorales pour aider les apprenants à s'engager dans l'équipe

Aider les apprenants à produire en équipe
De la planification à la réalisation des tâches
Types d'interventions tutorales pour aider les apprenants à produire en équipe

Aider les apprenants à évaluer les activités de leur équipe
Cohésion et productivité
Types d'interventions tutorales pour aider les apprenants à évaluer la cohésion et la productivité de leur équipe

Blog de t@d, 02/04/2009

Voir aussi

educnet.jpg

Dossier documentaire : Pratiques collaboratives
Web 2.0, blogs, wikis, réseaux sociaux... les pratiques collaboratives se multiplient... En quoi peuvent-elles aider à apprendre ? Quels atouts et quels freins ?
Qu'entend-on par apprentissage collaboratif ? Quels sont les usages des jeunes ? Comment les enseignants s'emparent-ils des outils et pour quelles activités ? Rappelons que la capacité à participer à des travaux collaboratifs est l'une des capacités attendues dans les référentiels des brevets informatique et Internet (B2i) et des certificats informatique et Interne (C2i). Quelle impulsion au niveau des politiques ? Au-delà de l'éducation, quelles sont les pratiques du monde du travail, notamment des bibliothèques ? Qu'en est-il des encyclopédies collaboratives ? Comment se conduit un projet collaboratif ? Vous trouverez ici une sélection d'études, de dossiers en ligne et d'articles pour éclairer ces notions. Des exemples concrets illustrent le sujet dans divers contextes.

Dossier : Pratiques collaboratives

Tutorat, accompagnement

Définitions

Tutorat
"Forme d'aide en enseignement individualisée, qui est offerte soit pour accompagner un apprenant qui éprouve des difficultés, soit pour donner une formation particulière, complémentaire ou à distance."

"Le tutorat peut également être offert à des petits groupes d'individus.
Le tutorat oblige à certaines responsabilités comme l'application de la stratégie développée par le formateur, l'entretien d'un climat d'apprentissage détendu et amical, l'utilisation des techniques d'intervention appropriées, la rédaction d'un rapport. Les connaissances et les compétences requises pour la pratique du tutorat sont prédéterminées par le contenu de l'apprentissage.
Le terme anglais tutorage semble davantage associé aux domaines sportif et artistique, alors que tutoring est nettement relié à l'enseignement scolaire.
Sur le modèle de cours par correspondance, on dira par exemple suivre un cours par tutorat, être inscrit à des cours par tutorat."

Grand dictionnaire terminologique de la langue française (Québec)
http://www.granddictionnaire.com/

Tuteur ou e-tuteur
"C’est celui qui exerce son activité dans le cadre des formations flexibles ouvertes et à distance. Son rôle : aider à faire progresser les apprenants en mettant davantage au premier plan les fonctions de suivi, d’accompagnement plutôt que la capacité à transférer une expertise.

Dans le cadre d'une formation à distance, le tuteur occupe plusieurs fonctions :
- Il détermine avec l'apprenant un parcours individuel de formation et l'aide dans ses premiers pas ;
- Il anime le groupe ou la communauté d'apprenants : les éventuelles affinités entre les apprenants peuvent être un relais "pédagogique" et un soutien à la motivation ;
- Il assure le suivi pédagogique de la formation (réponses aux questions des apprenants, analyse de la progression, conseils personnalisés) ;
- Il fidélise et accompagne le stagiaire en soutenant sa motivation. Il peut exercer son activité à distance mais dans certains dispositifs, il pourra exercer ces mêmes compétences en centre de ressources.
Le tuteur joue un rôle moteur dans la formation. La qualité du suivi permet de garantir la motivation de l'apprenant et d'éviter qu'il abandonne sa formation en cours de route…"

CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement)
http://elearning.cirad.fr/intro/glossaire.php#lettret

Accompagnement
"L'accompagnement est une notion récente dans le champ de l'action sociale. Elle succède à la notion de prise en charge. [...]
L'accompagnement mise sur les capacités des personnes à développe leur autonomie : capacités d'initiative, de choix, de construction, de projet. Il est une démarche entreprise conjointement par une personne en difficulté et un ensemble de professionnels coordonnés....
Ce qui domine dans l'accompagnement, ce ne sont plus les caractéristiques intra-individuelles des publics ciblés, mais les interactions sociales dans lesquelles on les invite à s'inscrire tout en les aidant à les maîtriser à leur avantage. On peut, à juste titre, parler de médiation sociale. [...]
Nous sommes dans une action de transformation sociale qui suscite du lien. Autrement dit, l'accompagnement existe dès lors que l'on entend intégrer les citoyens en difficulté et endiguer les phénomènes d'exclusion en mettant en place une logique solidaire fondée sur l'intersubjectivité des personnes.
Fondé sur l'écoute, un dialogue incitatif et une relation confiante, l'accompagnement doit permettre l'émergence du désir, moteur actif de la démarche à entreprendre et permettre à l'autre de trouver des moyens de réaliser ses objectifs individuels".

Dictionnaire de l'enseignement et de l'éducation spécialisés. Paris : Bordas pédagogie, 2003 p.

Points de vue de chercheurs et de praticiens

Geneviève Jacquinot
Le tutorat : pièce maîtresse et pourtant parent pauvre des systèmes et dispositifs de formation à distance

 "L'intervention se déroulera en trois temps et montrera :
1-que le tutorat existe indépendamment de la formation à distance
2-que le tutorat en formation à distance à des caractéristiques spécifiques
3-que. parmi les nouvelles ressources technologiques successives (moyens de communication) certaines peuvent jouer un rôle décisif dans le tutorat de la formation à distance "pour supprimer la distance" ou plus exactement, "faire circuler les signes de la présence", à deux conditions essentielles :
 - que soient mises au point progressivement des procédures de médiation et d'interaction différentes de celles du modèle canonique de la relation maître-élève, de façon à donner à vivre autrement la présence comme l'absence,
- et corollairement, que puisse être assumé, du côté de l'apprenant comme du côté de l'enseignant, ce qu'il ne faut pas avoir peur d'appeler "le deuil du prof"."

INRP
http://www.inrp.fr/Acces/Biennale/5biennale/Contrib/194.htm

Philippe Béranger
La plate forme de FAD Tic en fo@d pour les espaces publics numériques et les missions locales
"L’idée est de permettre à des usagers d’EPN et de missions locales et spécialement à ceux qui ont le moins accès à la formation et/ou aux TIC le déroulement d’un apprentissage "mixte" (e-formation et tutorat en présentiel). Les premiers retours semblent montrer qu’un tel apprentissage mixte est particulièrement adapté à ces usagers. L’accompagnement et le tutorat des usagers sont effectués par les animateurs présents dans l’EPN ou la mission locale. Bien sûr, les usagers autonomes peuvent aussi accéder au campus TIC en FO@D de chez eux. Cet apprentissage mixte formation à distance/tutorat en présentiel permet de dépasser les contraintes liées à l’hétérogénéité de niveau des groupes d’apprentissage."

INJEP, 2007
http://www.journaldunet.com/solutions/dossiers/km/sommaire.shtml

Jacques Béziat
Le courriel pour un tutorat de proximité en formation à distance
"Le parcours fait référence à un cursus en licence de sciences de l'éducation en formation à distance et la présence à une relation tutorale par courrier électronique. Cet article est le témoignage d'une pratique de tutorat par courriel. Il présente l'organisation tutorale mise en place par un tuteur. Il s'agit ici de porter un regard qualitatif sur l'accompagnement tutoral dans le cadre d'une formation à distance.
La formation dont il est question ici est une formation à distance en licence de sciences de l'éducation . Les étudiants de cette formation, proposée par le CNED Poitiers/Université de Rouen, ont le choix entre un tutorat par courrier postal, par téléphone ou par courriel. Plusieurs critères sont retenus pour la constitution des groupes d'accompagnement tutoral, le mode de tutorat choisi par l'étudiant en est un."

EPI, 2e trimestre 2003
http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0306b.htm