Le français avec les TICE

3. Un éventail d'usages

Utiliser Twitter

Académie de Dijon

lettres TICE dijon
140 signes : dire beaucoup en peu de mots

Isabelle Farizon - Lycée Jean-Marc Boivin
« Peut-être connaissez-vous les Nouvelles en trois lignes publiées par Félix Fénéon dans le journal Le Matin, à partir de 1906 : celui-ci s’était amusé à détourner les brèves de cette rubrique, en les transformant en très courts récits “à chute”. Le contenu restait inspiré de faits divers réels, mais Fénéon travaillait l’écriture, sur le plan rhétorique, prosodique et stylistique, pour en faire de véritables petits condensés de littérature narrative en 100 à 130 signes. Le résultat était souvent teinté d’un humour assez noir, cherchant à faire sourire de l’humaine condition et des hasards objectifs de l’existence que les surréalistes cultiveront ensuite. [...] Un site Twitter intitulé centquarante reprend le même principe : en 140 signes, espaces compris.. Débarrassé de la cruauté du fait divers, le résultat est souvent drôle et insolite, parfois même, émouvant. [...] Une idée pour faire écrire les élèves : dire beaucoup, en peu de mots… Tout l’art est dans la suggestion et la concision, comme dans un haiku en prose ! De quoi leur faire percevoir aussi ce qui différencie un texte ordinaire d’un texte littéraire.  [L'enseignante a proposé à ses] élèves de seconde trois faits divers de départ, à transformer en petites nouvelles  Resterait à travailler encore la concision, mais l’objectif était seulement cette fois, qu’ils mesurent la transformation stylistique opérée sur une phrase ordinaire. »

Voir le site Centquarante
Voir quelques productions sur le site du lycée