ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Lecture sur écran

1. Nouveaux modes de lecture

Ergonomie et accessibilité

La lisibilité en question

Documents électroniques : la lisibilité en question
Emmanuel Sylvestre

Il convient de distinguer deux types de lisibilité :
- Surface : relative à la perception visuelle. Le texte utilisant une présentation ergonomique facilite la lecture.
- Profonde : relative à la compréhension. Le texte contenant un vocabulaire courant, des phrases simples et une structure cohérente est plus facile à comprendre...
Cet article se centre sur la lisibilité de surface et il contient des recommandations issues de la recherche pour améliorer la lisibilité du texte à l'écran.
"La lisibilité des documents à l'écran peut être améliorée en tenant compte de certains paramètres : taille et style de la police d’écriture, contraste entre la couleur de la police et l’arrière-plan de la page, nombre de caractères par ligne de texte. Respecter ces règles permettrait d’éviter une fatigue visuelle et d’améliorer l’efficacité de la lecture.

Agence des usages des TICE, 08/04/2009

Critères de lisibilité

Critères de lisibilité selon Bastien et Scapin
Bastien et Scapin ont défini des critères de lisibilité dans un rapport de l'INRIA qui fait référence.

1. Guidage
2. Charge de travail
3. Contrôle explicite
4. Adaptabilité
5. Gestion des erreurs
6. Homogénéité / Cohérence
7. Signifiance des codes et Dénominations
8. Compatibilité

3 caractéristiques
"Les critères ergonomiques ont trois caractéristiques qui les distinguent d'autres activités ergonomiques et en font un outil de choix :
- Ils sont basés sur une analyse de l'interface, activité plus rapide et moins dispendieuse que les tests d'utilisabilité ;
- Ils sont utilisables par des non-spécialistes du domaine de l'utilisabilité ;
- Ils sont suffisament explicites pour permettre des mesures précises, puis suffisament standardisés pour donner des résultats reproductibles."

Deux résumés du rapport
ergoweb.ca
Tecfa.unige.ch

Le rapport intégral
Critères Ergonomiques pour les Interactions Homme-Environnements Virtuels : définitions, justifications et exemple
Rapport de recherche de l'INRIA - Rocquencourt , Equipe : MERLIN -  Mars 2005 - 47 p.
Télécharger le rapport sur le site de l'INRIAPDF file (533 Ko)

L'écran efficace

1. Trois lois fondamentales de la perception visuelle
   Joëlle Cohen

"Les lois de la perception visuelle ne peuvent être négligées par les concepteurs de services d’information en ligne, qui doivent bien connaître et maîtriser les processus d’identification, d’intégration et de mémorisation de l’information. En raison de la structure complexe des documents électroniques et des modalités spécifiques de navigation et de lecture à l’écran, l’organisation graphique des informations oblige à respecter les principes de l’ergonomie visuelle et cognitive. Après avoir rappelé et illustré les caractéristiques fondamentales de la vision, cette étude s’achève par la présentation d’un exemple d’application : l’évolution de la page d’accueil d’un site intranet."
"les lois fondamentales de la perception visuelle président à toute organisation visuelle de l’information. Spontanément, l’oeil hiérarchise, ordonne et catégorise les objets en fonction de leurs similitudes, de leurs différences et de leurs oppositions. La recherche systématique d’une adéquation logique entre les propriétés perceptives du référent (les données) et celles du signifiant (leurs habillages graphiques) permet de solliciter le canal visuel dans des conditions optimales de rapidité et d’efficacité. Véhiculer visuellement du sens, c’est garantir à l’usager une richesse inférentielle, une sélectivité des informations et un gain cognitif."

1. La vision est instantanée
2. La vision ordonne
3. La vision regroupe

Documentaliste - Sciences de l’information 2000, vol. 37, n° 3-4, p. 192-198


2. Une approche cognitive des objets graphiques

  Joëlle Cohen, Xavier Casanova

Les auteurs expliquent comment "intégrer dans sa démarche l’ensemble des processus cognitifs fondamentaux, de l’extraction des informations à leur exploitation, en passant par leur interprétation et leur mémorisation. L’écran efficace est celui où l’adéquation du fond à la forme déclenche la perception immédiate des relations qui relient tous les objets graphiques."
Une grille d’analyse visuelle reprend de façon synthétique l’ensemble de cette réflexion. Elle met en oeuvre 24 critères qui s'inscrivent sur une échelle qualitative comportant 3 gradations. Les critères sont organisés autour de trois axes :  indicateurs perceptifs, indicateurs graphiques,  indicateur d'orientation (interactivité). Des commentaires très intéressants sont donnés.

1. Extraction des informations
- La vision met en jeu des récepteurs spécialisés : l’exemple de la vision centrale et de la vision périphérique
- La vision conduit à percevoir instantanément le tout avant les parties : le processus de groupement et les lois de la Gestalttheorie

2. Interprétation des informations
- Un phénomène graphique est pertinent s’il est intentionnel, congru et interprétable
- Un objet graphique est bien formé si on peut tirer de sa forme des conclusions valides

3. Mémorisation des informations
- Une mémoire transitoire, limitée et fragile : la mémoire à court terme
- Des mémoires plus vastes et plus solides : les mémoires à long terme

4. Exploitation des informations
- Explorer par une stratégie de lecture : passer au crible, échantillonner, sonder

Documentaliste - Sciences de l'information, vol. 37 n° 3-4, septembre 2000, p. 192-198