Portfolio numérique

Portfolio numérique

Apports en pédagogie

Repères

Issu du monde des arts, le portfolio avait pour vocation première la promotion de talents créatifs en vue d’un accès au marché du travail.
Le portfolio sur support numérique n’a plus grand-chose à voir avec cette somme de feuillets.

Mis en pratique dès les années 1980, le e-portfolio du monde anglo-saxon est inspiré par une pédagogie expérimentale fortement ancrée dans le monde social avec des visées professionnelles.

Particulièrement utilisés dans les disciplines artistiques et dans le domaine des langues, les portfolios sont maintenant courants dans les programmes de formation des enseignants stagiaires.

L’évaluation fait partie de ce dispositif ainsi que toutes choses susceptibles d’aider l’apprenant à se situer et à devenir autonome.

Le document en ligne « Portfolio sur support numérique », essentiel pour une approche large et maîtrisée du sujet, structurant par sa clarté et son pragmatisme, débute par une série de questions dont les mots – instrument, outil, moyen, dispositif – donnent le ton :

"Le portfolio est-il un instrument au service de l’enseignant, qui lui sert à faire l’évaluation des élèves, ou est-il un outil au service de l’élève pour aider celui-ci à assumer ses apprentissages et son suivi ? Est-il un moyen d’évaluation ou un dispositif d’apprentissage et de présentation ?"

Voir en page 36 le schéma d’un « exemple d’un portfolio sur support numérique » qui référence graphiquement toutes les composantes du portfolio et qui donne une idée des questions pédagogiques, organisationnelles, techniques et méthodologiques qu’il est important de se poser avant de commencer. (excellente démarche préliminaire).

Portefolio sur support numérique. Ministère de l’Education du Québec. Direction des ressources didactiques. 2002
http://www.meq.gouv.qc.ca/drd/tic/pdf/portfolio.pdf

Outre les questions, pour faire du portfolio un « outil au service de la pédagogie » il est primordial d’en définir les objectifs et les règles (buts, personnes concernées, façon de faire) avant d’aborder les questions de conception et de contenus.

De quoi est fait un e-portfolio ? L'European Institut for E-Learning donne la réponse :

Eifel - European Institut for E-Learning - Les 3 principaux éléments du e-portfolio : base documentaire, vues de présentation, service tierces parties
http://www.eife-l.org/portfolio/doc/epart1

Deux modèles de portfolios se dégagent :
- le
portfolio de l'apprenant utilisé pendant toute la durée d’un programme de formation et assorti d'un dossier d'évaluation ;
- le
portfolio de l'enseignant destiné à évaluer les compétences en fonction de critères professionnels.

De façon maintenant classique, le portfolio de l'apprenant se décline en trois dossiers : le dossier d’apprentissage, le dossier de présentation et le dossier d’évaluation.

L’ensemble de ces éléments est répertorié et analysé du point de vue de leur fonction et du point de vue de leur usage dans un document de l’université du Québec.

Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies

Page 6 et suivantes : Les intentions pédagogiques qui sous-tendent le portfolio en éducation »

http://www2.uqtr.ca/hee/site_1/index.php?no_fiche=96

Le portfolio de l'apprenant

L’Apo - Association des Producteurs d'Oeuvre Multimédia - (Canada) nous ouvre son portfolio de niveau primaire et secondaire. Quelques apports pédagogiques sont mentionnés :

"le portfolio permet à l’élève d’identifier les éléments significatifs quant à la progression de ses apprentissages. Cet outil se veut alors le reflet du cheminement de l’élève de même qu’un complément indispensable au bulletin scolaire visant à informer les parents et à orienter leur soutien. Aussi, l’analyse du portfolio permet à l’enseignante d’ajuster ses interventions de façon adéquate."

Quelques lignes plus bas, dans une liste de quinze points, sont décrites les principales caractéristiques avec, en dernier, un rappel quant à l’autonomie suscitée par ce support numérique.

Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies

Commission scolaire Saint-Hyacinthe - Canada

http://recit.cssh.qc.ca/portfolio/pf_numerique/index.html

Voir aussi, pour l'enseignement supérieur, le Portfolio Européen des Langues, projet du Conseil de l'Europe, dédié à des apprenants de différents niveaux et pays. Son objectif est  "la planification et la validation de l'apprentissage des langues tout au long de la vie". Le passeport, mis à jour par l'apprenant, permet d'appréhender son niveau de formation. A ce passeport s'ajoutent une partie qui regroupe les connaissances et expériences ainsi que le dossier qui contient les travaux personnels.

Descriptif du PEL avec grille pour l'auto-évaluation
http://www.agercel.com/eyl/pass.pdf

Voir enfin l’ouvrage concernant l’utilisation du portfolio et la formation à l’enseignement
Lévesque, M. et Boisvert E. Portfolio et formation à l’enseignement : théorie et pratique. Montréal, Editions Logiques 2001

Le portfolio de l'enseignant

Quels sont ses principaux objectifs ? Sont mentionnés notamment : "[...] la planification et la préparation des activités d'apprentissage, l'évaluation des élèves et du programme, les interventions avec des collègues ainsi qu'avec les parents ou des membres de l'institution"

Carole, Eyssautier-Bavay  - Université de Grenoble - "Le portfolio en éducation : concept et usages"
Article diffusé lors du colloque Tice Méditerrannée à Nice – novembre 2004
http://isdm.univ-tln.fr/PDF/isdm18/27-eyssautier.pdf

Exemple d'un portfolio canadien qui nous ouvre l'accès à  "l'environnement de l'enseignant"

Centre d'études sur l'apprentissage et la performance de l'Université Concordia http://grover.concordia.ca/eportfolio/promo/fr/teacher.php

Voir aussi dans ce dossier
webographie : aspects pédagogiques

. Extrait issu d'un descriptif d'une enseignante qui a travaillé sur la notion de "profils d'apprenants". Elle décrit les deux types de portfolio, apprenant et enseignant,  avec leur format, leur contenu et leur structure.