Pratiques collaboratives

5. Usages dans l'enseignement scolaire

Histoire - Géographie

Utiliser les blogs

académie de poitiers

Un SPIP par et pour les élèves

Academie de Poitiers
Des usages pédagogiques d'un site collaboratif. Bilan d'étape après une année d'utilisation d'un SPIP en histoire géographie éducation civique avec des collégiens. La première Guerre Mondiale et ses conséquences-La Seconde guerre mondiale. Lecture, analyse de documents-Rédaction, argumentation
Classe : troisième. Et auusi : sixième-cinquième-quatrième

Domaines de compétence du B2i
- S'approprier un environnement informatique de travail
- Adopter une attitude responsable
- Créer, produire, traiter et exploiter des données
- Communiquer, échanger

Fiche d'Édu'Base  Scénario pédagogique

académie de créteil

Les paysages urbains

Académie de Créteil
Utilisation de documents visuels placés sur le du blog du collège Iqbal Masih de St Denis. Activité : lecture, analyse de documents
Classe : sixième
Fiche d'Édu'Base  Scénario pédagogique

Requêtes préformatées : Édu'Base Histoire - Géographie
Recherche sur : collaboratif
Recherche sur : blog

Utiliser Twitter

l’ecole numérique

 Twitter dans l’enseignement : une autre façon de communiquer

Enseignante de lettres et d’histoire-géographie en lycée professionnel, Laurence Juin a lancé avec une classe un projet de micro-blogging, TWITTER, depuis la rentrée de septembre 2009.

Exemple : utilisation en cours de géographie / séquence « les États-Unis »
Contexte : diffusion de reportages courts (5 mn) sur la population américaine.
Situation : chaque élève est devant un poste informatique connecté sur son compte Twitter et le DVD est projeté via vidéoprojecteur.
Objectif : l’élève doit prendre des notes sur le reportage pour répondre à la problématique que j’ai, au préalable, annoncé à l’oral (et tweeter pour le support écrit).
Compétences : l’élève est acteur et non consommateur d’images, regarde le documentaire en réfléchissant à la problématique annoncée et produit une synthèse.
Attitude attendue : production d’une synthèse augmentée par la classe. Mutualisation du travail personnel de l’élève et personnalisation de mon suivi élève par mes commentaires tweetés.

L'École numérique n° 2, décembre 2009

Lire l'article sur le site de l'École numérique
En savoir plus sur cette expérience

académie de poitiers

Un exemple concret d’utilisation de Twitter en cours d'histoire
À quel problème d’identité nationale la Belgique doit-elle faire face actuellement?
Academie de Poitiers
Lycée professionnel Doriole de La Rochelle.
- Deux heures de cours :  le groupe 1 (la moitié de la classe) sur la première heure, le groupe 2 sur la deuxième heure.
- Chaque élève est devant un poste informatique et connecté à son compte Twitter propre.
L'enseignante pose au groupe 1 une problématique : À quel problème d’identité nationale la Belgique doit-elle faire face actuellement?
- Un hashtag est décidé pour que [l'enseignante puisse suivre de son poste] l’ensemble des tweets émis.
- Le groupe 1 a pour consigne de faire des recherches pour créer une base documentée sur la question. Chaque information est tweetée et peut renvoyer par des liens à des documents plus complets (cartes, vidéos, etc.) Les élèves doivent être concis : leur production écrite est rédigée dans une visée informative. Il ne doit pas y avoir de redondance avec les tweets des autres élèves. L’ensemble de leurs tweets forme un agrégat d’informations et non une superposition. Le travail est partagé, communautaire et doit servir au groupe 2 qui travaille ensuite.
- Chaque élève du groupe 2 est devant son poste et reprend l’ensemble de la base documentaire produite par le groupe 1. Il s’en sert pour rédiger un texte qui répond à la problématique posée. Ces synthèses seront mutualisées et diffusées après correction à l’ensemble de la classe. Le groupe 2 tweete au groupe 1 les informations qu’il n’a pas trouvées dans la base documentaire.

Twitter en classe : interview de Laurence Juin
Le Manuel numérique, 04/05/2010

café pédagogique

Twitter : reconstituer l’histoire en 140 caractères

Par Lyonel Kaufmann, Professeur formateur, Didactique de l’Histoire, HEP Lausanne (Suisse)
« Depuis 2007, les blogs pédagogiques ont connu un développement réjouissant. Qu’en sera-t-il de l’utilisation du microblogging (twitter, identi.ca) ? L’expérience en cours de TwHistory mérite déjà le détour.
Au final, l’avis des élèves relativement à une telle séquence aboutit à une évaluation très controversée. Certains y ont salué l'intégration des médias numériques dans la salle de classe, d'autres y voyaient une salle de classe tout simplement chamboulée et ont manifesté leur désir d’un retour à un enseignement “traditionnel”.
Du côté des enseignant-e-s, les initiants de TwHistory sont conscients que de telles activités doivent prendre en compte la variable temps, le nombre limité de périodes accordées à l’enseignement de l’histoire et la nécessité de concevoir des scénarios reproductibles d’une année à l’autre. Elles devraient également intégrer la question des curricula pour s’intégrer dans l’activité habituelle de la classe. Enfin, leur objectif consiste aussi à développer des scénarios en plusieurs langues, voire de développer des outils de traduction permettant la participation en temps réels ou différés en plusieurs langues. »

Le Café pédagogique, n° 109, 2010

Lire le compte rendu sur le site du Café pédagogique. Explorer les liens.
Voir le site twhistory.org/

Utiliser les réseaux sociaux

café pédagogique
Enseigner l'histoire avec Facebook

Le web 2 peut-il servir l'enseignement ? Laurent Gayme en apporte la preuve dans une intéressante séance qui concerne le chapitre "bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale" du début de terminale. IL invite les élèves à réfléchir à la campagne d'un américain qui demande qu'une rue Pétain , à Milltown, soit débaptisée. Le site qu'il a ouvert dans Facebook porte le débat au niveau international.

Le Café pédagogique, 20/05/2010

Le TP sur le site de Versailles
Seconde Guerre Mondiale
Il s’agit d’aborder la partie du programme intitulée « Bilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale » à partir de l’exemple du maréchal Pétain, et en utilisant les possibilités offertes par le web 2.0, en particulier les réseaux sociaux (Facebook) et certains moteurs de recherche (Webmii), dans l’optique de la formation à une utilisation raisonnée et critique d’Internet.

Sur Facebook
Change Pétain Street!