ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Visioconférence et enseignement

5. Aspects techniques et organisationnels

Quels principes ?

Combinaison de deux technologies

On nomme visioconférence la combinaison de deux technologies :
- la visiophonie ou vidéotéléphonie, permettant de voir et dialoguer avec son interlocuteur ;
- la conférence multipoints ou 'conférence à plusieurs', permettant d'effectuer une réunion avec plus de deux terminaux.
Dans la pratique, le terme visioconférence reste toutefois utilisé même lorsque les interlocuteurs ne sont que deux.

Les premières applications de visioconférence se faisaient en utilisant des lignes RNIS. On leur préfère aujourd'hui pour des raisons de coût les supports Internet classiques : ADSL, SDSL, câble ou ligne dédiée

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Visioconf%C3%A9rence

Protocoles, systèmes, applications

Les protocoles

Sur RNIS : protocole H320.
La visioconférence sur réseau RNIS a longtemps été la solution de choix pour les visioconférences dans le monde professionnel. Pour des raisons de coût et de flexibilité, une migration se produit vers le monde Internet.

Sur Internet : les protocoles H323 et plus récemment SIP
La norme de visioconférence H323 a été conçue par l’UITT (monde des télécoms) alors que SIP a été conçu par le monde de l’internet. Jusqu'à aujourd'hui, H.323 était la norme majoritairement utilisée dans le domaine professionnel pour la visioconférence sur IP. Le protocole SIP est actuellement en train de prendre le relais, les opérateurs et fournisseurs de matériel ayant intégré l'offre.

Les systèmes professionnels

- Les systèmes de groupe. Ils sont constitués d'un terminal dédié couplé à une télévision, un écran LCD ou plasma.

- Les systèmes de salle, haut de gamme. Ces systèmes relativement coûteux offrent généralement une vidéo de qualité (écrans avec rétroprojecteurs ou écrans plasma de grande taille), un son Hi-Fi, et un environnement bien étudié : éclairage, aspects acoustiques, etc.

- Les systèmes personnels, utilisent des terminaux dédiés équipés d'un grand écran LCD ou des petits visiophones.

- Les logiciels de visioconférence sur PC, souvent associés à des services complémentaires : annuaire, conférence document, couplage avec le téléphone…

Depuis quelques années, des systèmes très haut de gamme apparaissent sur le marché.

- Certains systèmes proposent la vidéo haute définition, avec des résolutions égales ou supérieures à 1024×768 pixels. À titre de comparaison, les terminaux classiques offrent généralement une résolution CIF (352×288 pixels), voire 4CIF (704×576 px). Ces systèmes offrent aussi une audio 'haute qualité', échantillonnée à 24 kHz ou 32 kHz, au lieu de 8 kHz (qualité téléphone) ou 16 kHz pour les terminaux classiques.

- Des systèmes de télé présence permettent aux interlocuteurs de se voir à l'échelle 1. Ces systèmes offrent parfois une audio haute qualité stéréo, ou spatialisée, qui permet de localiser ses interlocuteurs dans l'espace.

La présentation de données, le travail collaboratif

Outre la possibilité de voir et d'entendre ses interlocuteurs, la visioconférence est souvent associée à une solution qui permet de présenter des documents, et de travailler de manière collaborative.

Pour ce faire, plusieurs solutions peuvent être mises en œuvre.

T.120 
Cette norme contient une série de protocoles qui permettent d'échanger des messages textes (chat), de transférer des fichiers, d'utiliser un tableau blanc partagé, ou de faire du partage d'applications. En particulier, le partage d'applications permet de montrer à distance un document, mais aussi aux participants de prendre le contrôle à distance d'une application pour éditer un document, après autorisation du propriétaire. La norme T.120 a été mise en œuvre sur plusieurs terminaux, tel que NetMeeting. Complexe à développer, T.120 a l'inconvénient majeur de ne pas facilement franchir les NAT et de ne pas franchir les réseaux d'entreprises.

Partage de documents grâce à un deuxième flux vidéo
Chaque participant reçoit donc un flux vidéo interactif, qui permet de voir son interlocuteur, et un flux document, qui peut être une capture d'un écran d'ordinateur, ou d'une fenêtre d'application. Ce deuxième flux utilise généralement une plus grande résolution.

La conférence web
Ces solutions sont très utilisées. Leur avantage majeur est de franchir les réseaux d'entreprises et les NAT (Network adress translation, c'est à dire un serveur qui opère la conversion entre le plan d'adressage privé (interne) et le plan d'adressage public (utilisé pour le routage sur Internet), en utilisant si nécessaire un tunnel sur HTTP / HTTPS. Les participants, où qu'ils soient, n'ont donc qu'à se connecter sur un serveur web, qui installe éventuellement une application permettant de participer à la conférence. L'environnement de ces applications est généralement soigné, et il offre des fonctions diverses : présentation de documents, prise de contrôle à distance, gestion des participants, conversation texte...

D'autres solutions existent, pour répondre à des besoins spécifiques
comme le travail collaboratif sur des modèles 3D (par exemple).

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Visioconf%C3%A9rence

Comment procéder ?

Conseils préalables

Pour réussir votre visioconférence
- bien définir l'objectif
- organiser le contenu
- organiser l'interconnexion
- piloter la visioconférence

Académie de Rouen
http://www.ac-rouen.fr/tice/Usages-de-la-visioconference

Des dispositifs adaptés aux usages

Les salles où seront installés les dispositifs de visioconférence doivent disposer de l’infrastructure nécessaire au bon fonctionnement des systèmes : raccordements électriques, raccordement réseau en nombre suffisant, raccordement Internet. Les chiffres sont à étayer avec les constructeurs mais un débit de 512 k montant semble nécessaire à une qualité d’image satisfaisant.

Usages donnant la priorité à la communication et à l’échange de documents :
la qualité vidéo est considérée comme secondaire
Il suffit d’une acquisition de licences de produits de visioconférence à installer sur un PC de bonne qualité, d’un microphone et d’une Webcam.
Pour permettre un usage collectif dans de bonnes conditions, même si ce ne sont que pour des séquences courtes, il faut pouvoir projeter une image grand format : au minimum un vidéoprojecteur, éventuellement un tableau blanc interactif.

Usages donnant la priorité à l’image et au son :
l’échange de documents étant annexe
Cette fois il faut un CODEC matériel avec caméra de qualité intégré et un dispositif de projection et un tableau blanc interactif. Il est nécessaire d’utiliser parallèlement un PC pour les échanges de documents et le travail collaboratif. En plus de ce système local, il faut une offre de visioconférence (licence)

Usages donnant la priorité à l’image et au son :
l’échange de documents étant annexe : une variante avec les systèmes de Webconférence
Il est aujourd’hui possible d’offrir un service équivalent au service décrit en b), sans imposer l’installation de logiciels spécifique sur le poste client. L’utilisateur utilise alors un simple navigateur, télécharge une application client et c’est tout. C’est une excellente solution en terme d’accompagnement technique, tout le système est centralisé sur un serveur

Acquisition d’un service "clé en main" :
offre éditoriale 
Certaines entreprises ont développé une offre comprenant l’ensemble du service (équipement local, service de visioconférence, interlocuteur natif, accompagnement pédagogique)

Les ponts de visioconférence 
C’est un peu hors champ, mais signalons tout de même des constructeurs intervenant dans le domaine des Ponts de visioconférences : Radvision, Codian, Cisco, Tandberg, FVC, …

Dorothée Danielewski, chef de projets Infrastructures - STSI C1

Choix du mode de visioconférence

Paramètres à identifier
Les paramètres à identifier sont les usages souhaités, le nombre de locuteurs, la fréquence des contacts, le nombre de points de contacts (conférence bidirectionnelle ou multipoint), les caractéristiques techniques de chacun des points : débit internet, structure du réseau, type d’équipement déjà disponible, contraintes locales éventuelles

Il faut aussi se poser la question du bon fonctionnement des solutions dans le temps et identifier les besoins en support et en maintenance.

Enfin, la question du coût des systèmes doit être posée, que ce soit à l’achat ou à l’entretien, en ne négligeant pas les coûts annexes liés par exemple à l’installation ou au SAV.

Dorothée Danielewski, chef de  projets Infrastructures - STSI C1

Le choix du mode de visioconférence dépend de l'architecture choisie et du fait que le médium de communication sera partagé ou non.
En effet,  il ne faut pas occulter le fait que la visioconférence demande beaucoup de ressources et qu'avec un médium dédié, la transmission des données nécessaires à la visioconférence ne sera pas aussi aléatoire que dans le cas d'un médium partagé.

Les différentes architectures
- Par un réseau local (LAN).
- Par l'Internet.
- Par un réseau privé.
- Point à point partagé par plusieurs utilisateurs
- Point à point dédié RTC
- Point à point dédié Numéris.
- Point à point dédié Numéris avec système de visioconférence dit propriétaire

Université de Paris 7
http://www.artemis.jussieu.fr/dess99/mainEvc.htm

Voir aussi
-
Protocoles et normes
- Matériel
- Logiciels

Université de Paris 7
http://www.artemis.jussieu.fr/dess99/mainEvc.htm

Dispositifs académiques

Aix-Marseille

Dispositif

L'académie d'Aix Marseille propose aux établissements scolaires deux solutions de visioconférence faciles à mettre en œuvre.

La première solution, développée par la société Marratech, s'appuie sur un pont de visioconférence sur lequel viennent se connecter, à l'aide d'un client , les participants aux visioconférences.
Le pôle TICE de l'académie d'Aix Marseille finance la licence pour 10 connexions simultanées (regroupées sur une même visio ou sur des visios différentes).
Le client utilisé est libre de droit et multi plateforme (Windows, Mac OS x, Linux).

La deuxième solution, développée par la société Scopia /Radvision, permet à l'aide d'un plugin de faire jusqu'à 32 connexions simultanées (sur une visio ou sur des visios différentes).
Ce plugin s'installe sur différents navigateurs web : Internet Explorer, Mozilla Firefox, Safari.
Cette solution fonctionne avec les systèmes d’exploitation : Microsoft (supérieur à XP SP 2) et Mac OS

- Les modalités de réservation
- Pré- requis techniques (pour le poste informatique, pour la partie vidéo, pour la partie audio)
- Les outils de téléchargement (Windows XP, Mac OS, Linux)
- Planning des réservations
- Tutoriels

Toutes ces informations ce trouvent à l'adresse : www.visio.ac-aix-marseille.fr

Montpellier

Dispositif Visi@cad
http://rms.ac-montpellier.fr/

L'académie de Montpellier, en étroit partenariat avec la région Languedoc-Roussillon, a mis en place sur l’ensemble du territoire académique un dispositif de visioconférence sur Internet.
- Aujourd'hui, 33 points maillent le territoire (majoritairement des lycées).
- 5 départements sont concernés : Lozère, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées orientales

Accessibilité
Le standard utilisé (H323) autorise une architecture souple et adaptable, en fonction des usages, à tous les équipements actuels de la webcam au système haute définition.

L'émergence du projet
-
Le pilotage des réseaux et le nouveau contexte de la LOLF (loi organique aux lois de finances)
   . 300 personnes ressources TICE en EPLE (établissements publics locaux d'enseignement),
   .  5 points Médi@tice, 5 collaborateurs,
   . 18 IANTE (interlocuteurs académiques pour l’intégration des nouvelles technologies éducatives)
- La lettre de mission du CTICE (conseiller Tice auprès du recteur)  préconisant  le développement d'outils de FOAD (formation ouverte et à distance) en partenariat avec les collectivités.

L'état des lieux
Il y avait déjà eu auparavant des expériences de visioconférence à Montpellier mais les pratiques étaient abandonnées pour diverses raisons : enseignement distant des langues à faible effectif, coûts des lignes louées RNIS trop lourds pour les EPLE et le ratio usages/coûts non viable, présence d’équipements  compatibles visio IP dans certains EPLE. Mais les besoins étaient toujours présents…

Le projet
La maturité des technologies (compression audio/video H264 ; capacité à faire transiter audio, vidéo et data dans le même flux global H239) ; compatibilité des anciens terminaux de visio ; raccordement haut-débit des EPLE, contraintes de l’Internet, trafic…) permet-elle de mettre en oeuvre, de façon au moins aussi satisfaisante que sur RNIS, un réseau de visioconférence professionnel sur IP sur le périmètre académique ?

Les partenaires
  - le rectorat : MATICE (mission académique Tice), DAFCO (délégation académique à la formation continue),
    DIASER (direction de l'informatique académique de la sécurité et des réseaux), Inspection académique ;
  - la région Languedoc-Roussillon (Aménagement du territoire) ;
  - les opérateurs titulaires du marché du raccordement des lycées  (FT et Neuf Cégétel) ;
  - un cabinet d’expert associé à la région (Msys) ;
  - des fabricants et des distributeurs de matériel de visioconférence (Génédis, Codian, Aethra, Lifesize…).

L'expérimentation 2006
Elle a permis à certaines conditions (débit symétrique mini 2 Mo SDSL pour un lycée, mise en place de la qualité de service, réservation de bande passante, présence d’équipements à la norme H323  type caméra de salle) de mettre en oeuvre de la visioconférence en qualité professionnelle dans les lycées :
  - conférence multipoints (jusqu’à 20 points simultanés) ;
  - rafraîchissement jusqu’à 30 images secondes ;
  - affichage vidéo + data sur TBI (tableau blanc interactif).

L'architecture
Aujourd’hui l'académie est en phase d’exploitation depuis début 2007 :
  - 25 lycées équipés (haut débit ; qualité de service ; caméra ; vidéoprojecteur ; tableau blanc interactif)
  - la MATICE (mission académique Tice), la DIASER, la DEC (division des examens et concours), la salle de conférence au rectorat ;
  - 5 Inspections Académiques ;
  - 10 licences volantes PVX, 12 points scopia, 25 licences Bridgit ;
  - mutualisation avec le réseau des GRETA ;
  - à terme tous les lycées disposeront de la visioconférence comme brique de l’ENT
    (espace numérique de travail) académique.
Une capacité d’enregistrer les flux de visio pour créer une banque de ressources (IPVCR).
  - Le choix s'est orienté vers le système le plus ouvert possible H323.
  - L'académie est propriétaire de toute l’architecture et autonome pour son exploitation et son évolution.
Des capacités à :
- diffuser jusqu’à 100 flux unicast (ordinateur avec connexion Internet) pour assister à des visio
  (flux vidéo + data) de façon passive
- diffuser en multicast sur le réseau régional
- créer des classes virtuelles pour des objectifs d’e-learning avec le logiciel Bridgit et bientôt avec d’autres solutions
-  co-construire des documents numériques et à prendre en main des applications distantes dans le temps de la visioconférence sur tableau blanc interactif

Le financement
- Conseil Régional Languedoc Roussillon 70.000 € (pont MCU + IPVCR + 2 Terminaux HD équipés).
- Le haut débit déjà payé (potentialisation de l’Internet par la capacité visio).
- Les équipements d’extrémité : déjà existants, financés sur les budgets globalisés TICE, mutualisés
 avec les GRETA ou achat par les collectivités territoriales.
- A venir : projets FEDER (Fonds européen de développement régional) volet TIC…

Les usages pédagogiques
La visioconférence, en tant que composante de l’espace numérique de travail, ouvre la classe sur l'extérieur :
- dialogues interactifs avec les interlocuteurs des pôles de recherche régionaux ;
- jumelages linguistiques ;
- scolarisation distante au service d’élèves handicapés, malades ou à besoins nomades
  (sportifs de haut niveau…) ;
- échanges avec des professionnels dans le cadre de l'éducation à l'orientation ;
- travail collaboratif inter-établissements...

La visioconférence est également un outil au service :
- de la formation initiale et de la formation continue, en limitant les déplacements, en augmentant l’audience
  tout en maintenant une nécessaire interactivité ;
- des dispositifs de FOAD (formation ouverte et à distance) ;
- de la dématérialisation des échanges ;
- du travail en réseau.

D'après diaporama : Frédéric Woillet. Présentation à la réunion des IANTEs d’Eco Gestion, 11 et 12 décembre 2007

Plateforme RMS (Remote Meeting System)
RMS permet d'effectuer l'organisation de visioconférences, ou plus généralement de réunions à distance en utilisant des salles inscrites et validées, ou des équipements personnels.
Il est accessible à tous les établissements de l'Académie de Montpellier.
- Accueil (liste des prochaines visioconférences ; vIsios programmées par point dans les départements)
- Téléconférences (rechercher une téléconférence (toutes  les conférences ou les conférences du jour).
   Streaming Café (possibilité de voir une conférence en streaming, en s'identifiant ; accès aux archives)
- Salles (liste des salles ; points de visioconférence sur la carte avec les détails d'équipement)
- Indicateurs par département  (économies "carbone" ; économies en K euros ; économies en temps).

Articles

- vis@cad, la visioconférence sur IP appliquée à l'éducation
 "Il ne faut pas voir la visioconférence comme une logique de substitution mais comme un outil d'enrichissement de la formation" avertit Frédéric Woillet, qui distingue trois types d'usage pour cette technologie : pédagogique, pour enrichir les pratiques au niveau scolaire ; interne et institutionnel, sur le périmètre des réseaux de l'académie, afin de travailler et se former davantage mais également à l'international ; enfin en temps de rencontre, pour gérer et optimiser son temps avec la formation à distance et la fourniture de contenu au profit des enseignants."

CIO (Management des systèmes d'information, n° 39, novembre 2008, p. 28-30

- La visioconférence, révolution pédagogique
"Dans le cadre du CPER, la Région et l’Académie de Montpellier financent à parité un dispositif de visioconférence par Internet, en phase d’exploitation depuis début 2007. Ce dispositif est raccordé au réseau régional par lequel passent déjà des flux pédagogiques et administratifs (1). La Mission académique des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (Matice), composée d’un ingénieur et d’une dizaine d’enseignants passionnés, a conçu un système si performant que le Languedoc-Roussillon est devenu l’Académie la plus innovante de France dans ce domaine. À la suite de la présentation du projet au ministère de l’Éducation nationale, l’académie de Montpellier a été retenue pour animer une cellule nationale de réflexion sur ces technologies. La mission a réussi un double challenge: être ouvert et compatible avec le monde entier et mettre au point “ une architecture technologique à géométrie variable, capable d’accueillir tant les équipements à haute définition que les webcams des ordinateurs de bureau, explique Frédéric Woillet, conseiller technique auprès du Rectorat. Chacun peut ainsi entrer dans la visioconférence au meilleur de ses capacités, sans ralentir les plus rapides.” Dans chaque département, un lycée a été doté d’un point “medi@tice”: à Mende, Nîmes, Saint-Clément-de-Rivière, Carcassonne et Perpignan. La mission académique s’est, en outre, attachée à désenclaver les établissements éloignés, notamment ceux de Saint-Chély-d’Apcher, de Castelnaudary et de Font-Romeu. L’ambition du Rectorat et de la Région est désormais d’équiper chaque lycée de l’Académie."

(1) La Région finance, par des abonnements à des opérateurs, le raccordement des lycées au réseau régional.

Vivre en Languedoc-Roussillon, n° 30, mai 2007, PDF, 32 p. (voir p. 9)
http://www.cr-languedocroussillon.fr/uploads/Document/WEB_CHEMIN_5250_1182178183.pdf

Orléans-Tours

Dispositif
http://moderato.tice.ac-orleans-tours.fr/tice/utiliser/outils/marratech

La plateforme de visioconférence
Mise à disposition des personnels de l'académie. Cette plate-forme est hébergée sur un serveur académique. Elle offre donc toutes les conditions de sécurité d'utilisation.

Les usages possibles sont variés
Réunion entre équipes, rencontres entres groupes d'élèves (pour cela on utilisera un vidéo projecteur pour une diffusion sur un écran et on sonorisera l'échange).
Le projet de la mission TICE, validé par le Recteur, prévoit explicitement une anticipation des évolutions dans le domaine des usages pédagogiques de l’informatique. Pour atteindre cet objectif la mission TICE organise, anime des expérimentations et analyse les données recueillies.
L'utilisation de la visioconférence dans les établissements constitue [...] un des champs d'observation.
Il a donc été prévu de retenir 6 établissements qui souhaiteraient intégrer l'usage de la visoconférence dans un projet pédagogique.
On peut trouver intérêt à s'inscrire dans l' expérimentation dans les cas suivants :
- Accompagnement à distance d'un élève malade et absent pour une durée assez longue
 ( demande l'implication de l'équipe pédagogique )
- partenariats européens ou internationaux entre établissements
- contacts entre l'élève, la maître de stage et l'établissement lors de stages professionnels

En savoir plus
http://moderato.tice.ac-orleans-tours.fr/tice/Presentation%20visio%20tt%20public.pdf

Rouen

Dispositif
http://www.ac-rouen.fr/tice/-Visioconference-

Conseils pour réussir votre visioconférence
Bien définir l'objectif. Organiser le cadre de travail. Organiser le contenu. Organiser l'interconnexion.
Piloter la visioconférence.

Prise en main du matériel
Connexion du matériel. Prise en main de la télécommande. Se connecter et participer à une téléconférence.
pour aller plus loin.

La salle de visioconférence
Caractéristiques de la salle. Exemple d'implantation.

Le dispositif technique
Autonome. Portable. De prise en main aisée.

L'expérimentation académique
Les sites choisis.3 sites institutionnels. 9 lycées.

Usages
Principes de la visioconférence
Domaines d'application

Toulouse

Dispositif
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/nte/visio/visioconf_nte.html

Le principe des dispositifs (mise en oeuvre, normes utilisées)
Les divers équipements
Les établissements équipés
(Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne, IUFM)

Le réseau Sat&Clic
Dans le cadre de l'expérimentation SATEL'IT, 25 établissements scolaires de l'académie de Toulouse sont équipés de dispositifs permettant la connexion à internet par satellite.
Le fournisseur d'accès SAT&CLIC formé par l'association du groupe Lagardère et de TPS propose le service HI-CHANNEL permettant :
- la réception de certaines conférences circulant sur la Multicast Backbone,
- la réception de conférences émises en multicast par les sites de l'expérimentation,
- la visioconférence multicast (nombre quelconque d'intervenants) entre sites

Les utilisations pédagogiques.
- enseignement à distance : italien, portugais, russe
- travail coopératif : portugais, anglais
- enseignement en langues des signes
- enseignement en milieu médicalisé

L'enseignement des langues à distance  : de l'expérimentation à la pratique quotidienne
"L'article décrit le dispositif mis en place dans certains lycées et collèges de l'académie de Toulouse pour l'enseignement à distance des langues à faible effectif. il est basé sur l'utilisation d'appareils de visioconférence de groupe éventuellement couplés à des outils de travail collaboratif en réseau."

Distances et savoirs, n° 3-4, 2005, [parution : mars 2006], p. 437-453
http://www.cned.fr/ds/numero3.3.htm

Voir aussi

Usages dans les académies
- Langues vivantes
- Autres disciplines
- Situations d'isolement

Usages