Livre numérique

6. Aspects socio-économiques

Marché de l'édition numérique

En 2009

Le livre numérique : Quels enjeux, quels bénéfices ?
"L’émergence du numérique dans le monde de la musique a révolutionné les modèles économiques et influencé les acteurs de l’industrie. Le marché de l’édition est-il voué au même avenir que l’industrie de la musique ? Si le livre numérique est la copie du livre papier, alors la question du prix de vente se pose immédiatement : 9,99$ imposé par Amazon ou un prix indexé sur celui du livre papier comme préconisé par de nombreux éditeurs ? De même, quel taux de TVA appliquer ? Ces questions sont fondamentales pour les éditeurs, car elles peuvent remettre en question la viabilité de leur modèle économique. Pourtant, elles nous empêchent de prendre du recul et de nous poser les vraies questions : que doit être le livre numérique ? Quelle valeur ajoutée peut-il apporter au lecteur et au consommateur final ? " C'est à ces questions que tentent de répondre cet artcile publié dans Actualité.

Actualitté.com, 14/05/2009
http://www.actualitte.com/dossiers/466-livre-numerique-enjeux-benefices-analyse.htm

L’e-book et le livre ne font pas bande à part, ils se complètent
Trois grands libraires débattent...

Propos recuiellis par Guillaume Nuttin
"Achat de livres sur le web, téléchargement de fichiers, arrivée à maturité de l’e-book… L’offre éditoriale a bel et bien adopté le virage numérique en France. Mais quels sont les risques pour le livre classique et ses circuits e distribution traditionnels ? Qu’en est-il des usages actuels et en devenir ? Trois grands libraires français débattent."
- Juan Pirlot de Corbion, fondateur de Chapitre.com : "La question ne se pose pas de savoir si l’e-book a ou non un avenir, il en aura un".
- Guillaume Decitre, dirigeant de la librairie Decitre : "Le livre est le produit le plus vendu sur Internet".
- Denis Pryen, président-fondateur de l’Harmattan : "Nous sommes encore loin de trouver une rentabilité dans le numérique".

Archimag, n° 222, mars 2009, p. 50-52

Le livre électronique prêt à décoller
Guillaume Guichard
"Les grands acteurs commencent [...] à investir le marché du livre électronique. Et ce, malgré des ventes "confidentielles depuis trois ans, comprises entre 30 et 40 millions d'euros" en France, soit 1% du chiffre d'affaire de l'édition, selon Serge Eyrolles, le patron du syndicat national du livre (SNL)...
Si le support n'est plus un problème, l'offre de livres reste un sujet problématique, à cause notamment de la question du prix….
Un prix moins élevé paraît logique : les éditeurs pourront économiser de nombreux coût en passant au livre numérique. D'abord, adieu les caisses d'invendus renvoyés par les libraires. Adieu aussi les livres épuisés. Une fois tout le fonds de l'éditeur numérisé et stocké sur serveurs, tous les ouvrages seront toujours disponibles à la vente. Reste que, si les ebooks gagnent rapidement du terrain, les libraires devront "réinventer leur métier", admet André Benoit. Bref, ils ont tout à perdre."

E24, 14/03/2009
http://www.e24.fr/hightech/mediapub/article69334.ece

E-book ou livre papier, quel avenir pour la lecture ?
Françoise Benhamou (Professeur d’économie à Paris-I)
"Les débats vont bon train sur le livre électronique et on le comprend. Tous les éditeurs sont sur le pont. Les libraires, que l’on croyait rétifs à la question, se sont mis au travail pour proposer des sites de téléchargement et continuer de remplir leur mission de passeurs dans un univers dématérialisé. Mais ne l’oublions pas. E-book ou livre papier, l’avenir du livre, ce sera celui de la lecture. Or deux études, la première menée aux Etats-Unis, et la seconde en France, montrent que celle-ci est en recul, du moins sous ses formes traditionnelles. […]
Un des enjeux de l’avenir de la lecture a trait aux modalités et aux effets du développement du marché du livre numérique. Y a-t-il perte en qualité, pour le lecteur, ou changement de paradigme, et nouveau rapport à l’accès, qui se joue de la linéarité du texte ? Va-t-on vers un enrichissement de l’offre, non pas au sens du nombre des titres publiés, mais au sens du nombre et de la diversité des titres auxquels le lecteur a réellement accès ? Comment maintenir un marché, qui soit viable, ce qui implique l’invention d’un modèle économique et d’un modèle de régulation ? Qui veut répondre à ces questions est condamné aux conjectures..."

Rue 89, 14/03/2009
http://www.rue89.com/en-pleine-culture/2009/03/14/e-book-ou-livre-papier-quel-avenir-pour-la-lecture

Une librairie électronique en devenir
Frédérique Roussel
"Les éditeurs français, frileux au début des années 2000 et soucieux de préserver la chaîne du livre, travaillent désormais à numériser leurs fonds, à intégrer le numérique dans les contrats de droits d’auteur et à réfléchir au cadre juridique de vente via les libraires. Car les libraires, cavernes de papier, ressentent aussi la nécessité vitale de ne pas louper la boucle. Depuis octobre dernier, une dizaine d’entre elles commercialisent des ouvrages en téléchargement au format epub (d’Adobe). Le site du Divan (Paris 15e) propose ainsi une cinquantaine de titres. Pour cette expérimentation, Gallimard a fait appel à ePagine, la filiale de Tite-Live. "Si le texte existe en numérique, il faut que les libraires le vendent aussi, explique Stéphane Michalon, directeur général d’ePagine. Après le Salon du livre, ils les vendront également en magasin sur des bornes. Le client payera le livre à la caisse et pourra le télécharger sur le support qu’il a choisi..."

Ecrans.fr, 13/03/2009
http://www.ecrans.fr/Une-librairie-electronique-en,6628.html

e-book mûr cherche contenu riche pour relation profitable
"Les livres électroniques arrivent sur le marché français et la concurrence devrait faire baisser des prix encore élevés. Malheureusement, l’offre éditoriale n’est pas à la hauteur tant du point de vue qualitatif que quantitatif."

Archimag, n° 221, février 2009, p. 28-30