Livre numérique

4. Aspects techniques

Papier et encre électroniques

Quels avantages ?

Encre et papier électroniques - iPad, Kindle, Sony

« La question se pose: quelle place pour l'encre électronique?
Ses atouts sont incomparables, et pour ne citer que les principaux : bi-stable, pas besoin d'énergie pour tenir l'affichage; haute résolution (jusqu'à 400 points au pouce, contre 132 pour des tablettes comme l'iPad); écriture bientôt identique au papier; personnalisation totale et diversité des dispositifs; prix des supports (quelques euros à terme pour une petite feuille); écologique et faible consommation. Alors que manque-t-il ? Un "détail". L'alchimie du livre, du cahier ou de l'affiche... »

Papier Electronique, 04/02/2010

Les premiers pas du papier photonique
"Le papier photonique tire son nom de l'utilisation de cristaux minéraux particuliers, dits photoniques. [...]
Le principe n'est pas totalement nouveau, mais l'équipe de Yin a résolu quelques-uns des gros problèmes posés par les recherches précédentes. D'une part, les chercheurs ont mis au point une méthode de fabrication très rapide, ouvrant la voie à la production de masse du papier. D'autre part, leur encre est totalement non toxique, contrairement aux autres essais utilisant des solvants organiques peut écologiques. De plus, cette encre est non volatile : les inscriptions sont donc permanentes.
Les chercheurs ne se risquent pas à donner une date de commercialisation de leur technologie. Il reste en effet encore de nombreux aspects à améliorer, comme la précision de l'écriture, la possibilité d'écrire dans des couleurs plus conventionnelles, et plusieurs couleurs sur un même substrat."

Présence PC, 19/08/2009

Papier électronique, les premières plates-formes japonaises
"Les constructeurs japonais ne croient pas au reader générique à base d'encre électronique en l'état actuel de la technologie, des contraintes économiques et des formidables possibilités de leur téléphonie mobile. Le consortium créé il y a cinq ans sur le sujet, au sein duquel on trouvait Sony Japon, Panasonic, Canon, etc., l'a annoncé il y a quelques mois. Par contre, parmi les multiples applications identifiées du papier électronique, les plates-formes de consultation de contenus spécifiques, spécialement conçues pour des usages précis, voient le jour..."

Papier électronique, 17/03/2009

Confort de lecture
"Le papier électronique a été développé dans le but de surmonter certaines limitations liées aux écrans d'ordinateur classiques. Par exemple, le rétro-éclairage de certains écrans peut être agressif pour l'œil humain, alors que le papier électronique reflète la lumière tout comme une feuille de papier classique le ferait. Ainsi, il est très facile de lire sur du papier électronique, quelque soit l'angle sous lequel on le regarde. De plus, le papier électronique est léger, durable, et très flexible par rapport aux autres types d'affichages (mais moins flexible que du papier)."

Wikipédia

Vidéo - Conférence de Bruno Rives (Tebaldo)
Le papier électronique, là où l'on ne l'attendait pas
"Bruno Rives, président de Tebaldo, observatoire des tendances et utilisations des nouvelles technologies, expose des emplois déjà répandus de l'encre électronique, pas forcément dans le domaine du livre.
Le spécialiste était à Montréal la semaine dernière, où il participait à la Journée-conférences Infopresse sur l'avenir des médias imprimés. Il a expliqué, en fournissant divers exemples concrets, comment le papier électronique constitue l'un des facteurs venant modifier la dynamique des médias imprimés."

Infopresse, 18/03/2008

Livre électronique ou livre papier : lequel est le plus écologique ?
"Et si aucun des deux ne l'était ?
Mais si le marché continue de croître, et alors que des firmes arguent que les lecteurs d'ebooks sont plus écologiques, qu'en est-il réellement du papier ? Les ebooks et leur clique de bonnes résolutions sont-ils vraiment plus écologiques ? River Wired vient d'établir un inventaire à la Prévert des pour et des contres...
- Papier contre électronique [...]
- L'énergie, nerf de la lecture électronique [...]
- L'ebook avec DRM : le préservatif de la lecture ? [...]
- Work in (big) progress [...]
Seule l'utilisation que l'on en fait justifiera de l'investissement dans un lecteur de livres électroniques. À moins que l'on ne soit un jour contraint de basculer définitivement..."

ActuaLitté, 09/09/2008

Demain, la littérature sans papier
Raphaël Stainville
"... si le livre numérique bénéficie d'une seconde vie, il le doit moins à un design encore sommaire qu'à la levée de tous les obstacles techniques que lui opposaient les plus farouches défenseurs du papier. [...] c'est surtout l'arrivée de l'encre numérique, véritable concentré de technologie, qui accélère la mutation du paysage. ...
Pour autant, cette révolution attendue ne signera pas la mort du livre papier... La standardisation prochaine de la littérature numérique va probablement consacrer le grand retour du livre objet, mieux imprimé - et pourquoi pas enluminé ? - au détriment du livre de poche qui, à moyen terme, semble déjà condamné. Quant au métier d'éditeur, s'il va connaître très probablement quelques turbulences, il ne risque pas de changer radicalement..."

Le Figaro, 27/06/2008

En savoir plus

L'épopée du papier à travers l'histoire : des origines à l'e-paper

Pour illustrer le Congrès de l'Association Internationale des Historiens du Papier, la BNF a réalisé une bibliographie sur le papier, son histoire, ses techniques de fabrication, et ses déclinaisons plus artistiques.

Bibliothèque nationale de France direction des collections département Littérature et art, le 09/2010

 
Blog : Papier électronique

"Le blog de l'encre et du papier électroniques communicants. " Enjeux, stratégies, tendances et usages..

http://papierelectronique.blogspot.com/

 

 

Papier électronique

Bridgeston

Une feuille électronique de format A3
"D’une épaisseur de 0,29 mm, c’est le plus grand et le plus fin papier électronique aujourd’hui...
Le modèle A3 devrait être commercialisé d’ici l’année prochaine.
Bridgestone prépare aussi un modèle de 8 pouces. On parle d’une commercialisation de cette technologie pour le grand public d’ici 2009. Le prix de ces produits devrait néanmoins être exorbitant dans un premier temps."

Présence PC, 23/10/2007
http://www.presence-pc.com/actualite/Bridgeston-papier-electronique-25836/

Epson

Epson
"
Alimenté par un faible champ électrique, l’écran permet l’apparition d’une image grâce au déplacement de particules noires et blanches, chargées en électricité et déplacées par jeux de magnétisme. Ce principe de "points noirs et blancs" diffère de la typologie d’un écran traditionnel, puisque le papier électronique d’Epson n’est pas du tout luminescent, ne produit aucune chaleur et permet d’obtenir une véritable texture papier. "

"Remplaçant le papier pour des centaines d’applications publicitaires, informatives ou communicatives, il va progressivement envahir le marché. Il aura de nombreux avantages, comme la possibilité de conserver ce qu’il affiche sans consommer d’énergie, de permettre de modifier son contenu à volonté et à distance, sur un ou plusieurs supports simultanément.

Epson.fr
http://www.epson.fr/content/FR/fr_FR/...

Papier électronique Epson
"Le fabricant Epson vient de dévoiler à Berlin une feuille de papier électronique ultrafine. Ce papier utilise la technologie d'affichage électrophorétique brevetée par Epson. Cette technique particulière permet au papier de rester souple tout en supportant l'affichage. Alimenté par un faible champ électrique, l'écran permet l'apparition d'image grâce au déplacement de particules noires et blanches [...].
Au final, l’avantage pratique de la feuille de papier électronique est qu’elle n’est tributaire ni d’une forte puissance électrique ni de bonnes conditions d’éclairage pour être parfaitement lisible. Elle ne craint ni les reflets ni les contre-jours, contrairement à un écran conventionnel. Il faut maintenant que cette technologie se démocratise et qu'elle trouve aussi ses premières applications grand public."

Matbe.com, 04/07/2007
http://www.matbe.com/actualites/15823/papier-electronique-epson/

Epson présente à Berlin son prototype de papier électronique
"Conçu par le département R&D de la marque, les débouchés d’un tel produit sont évidemment multiples, mais c’est surtout dans le secteur de la communication et des supports publicitaires, produits électroniques, etc. Avantage ? « La possibilité de conserver ce qu’il affiche sans consommer d’énergie, de permettre de modifier son contenu à volonté et à distance, sur un ou plusieurs supports simultanément » explique Epson."

PC InPact, 03/04/2007
http://www.pcinpact.com/actu/news/35636-papier-electronique-epson-berlin-suftla.htm

Epson développe une application concrète de sa feuille de papier électronique : L’E-Guiding
"Epson a eu l’idée de créer un support exclusif pour les musées : l’"E-Guide" une feuille de papier électronique dotée de commandes permettant d’interagir avec d’autres appareils, afin de proposer à chacun une visite personnalisée avec un maximum d’informations sur les œuvres exposées. [...]
Dans un musée, sous chaque œuvre d’art, se trouve une borne connectée à un ordinateur contenant une base de données. Les informations relatives à ces œuvres sont reçues et projetées sur la feuille de papier électronique via la borne, reliée à l’ordinateur contenant les données.
Elles peuvent également être envoyées à d’autres appareils, comme par exemple une imprimante. "

Epson.fr
http://www.epson.fr/content/FR/fr_FR/...

Flepia (Fujitsu)

Un papier électronique couleur pour lire les journaux
Le "Flepia" de Fujitsu permet de visualiser en couleur les journaux sur un support de format A4 ou A5.
"Fujitsu Laboratoires Ltd., Fujitsu Frontech Limited et Fujitsu Limited ont conçu ensemble un papier électronique qui peut être souple ou rigide selon son usage. Il est l'élément de base du Flepia, un terminal doté d'un écran couleur qui possède les fonctionnalités d'organiseur, d'ebook et de navigateur web. Présenté fin avril 2007, sa commercialisation a débuté en 2008 pour les entreprises au Japon et plus tard sur les marchés étrangers. La version grand public du produit est encore à l'essai. […]
Le papier électronique de Fujitsu est composé de trois couches superposées de couleurs rouge, verte et bleue qui se situent sur une couche qui absorbe la lumière, éliminant le besoin de filtres de couleurs et de films polarisants présents dans les écrans LCD conventionnels .
Comme le système utilise une méthode identique à la réflexion de la lumière naturelle, il est moins fatiguant pour les yeux que les techniques d'affichages classiques qui nécessitent un rétro éclairage ou l'émission d'électrons. Enfin comme les molécules possèdent deux états stables, une fois l'image mise en place sur le papier il n'y a pas besoin d'énergie pour la conserver. Sa faible consommation en énergie le rend donc plus respectueux de l'environnement."

Bulletins électroniques.com, 13/03/2009
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58188.htm

LG-Philips

Descriptif
De la taille d’une feuille de papier A4, en format 14"1 - Flexible
Affichage en couleur (jusqu'à 4.096 couleurs)
L'image peut être regardée avec un angle de 180 degrés par rapport à sa surface.

LG Philips LCD dévoile un prototype d'écran couleur flexible au format A4
"Le système est censé consommer très peu d'énergie car le flux électrique n'est utilisé que lors du changement d'image. Tant que l'utilisateur lit, par exemple, une même page, il n'y donc pas de consommation. Ses futures applications sont principalement les journaux et les livres électroniques..."

ZDNet, 14/07/2008
http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39369413,00.htm

LG.Philips dévoile son papier électronique couleur flexible
"Ce papier électronique annoncé par LG.Philips LCD, alias LP Displays, se démarque de ses concurrents par deux caractéristiques majeures : il est flexible et en couleur. Les autres prototypes montrés jusqu’à présent étaient soit flexibles, soit en couleur, mais jamais encore les deux à la fois..."

Présence PC, 14/05/2007
http://www.presence-pc.com/actualite/e-paper-LG-Philips-23296/

Philips : papier électronique flexible A4 couleur
"LG et Philips se sont associés pour mettre au point le premier papier électronique flexible couleur au format A4. Au mois de mai 2006, les deux firmes s'étaient déjà associées pour proposer un papier électronique flexibles de 14,1 pouces monochrome."

Clubic, 14/05/2007
http://www.clubic.com/actualite-73641-philips-papier-electronique-flexible-a4-couleur.html

Paper Four

 Université de la Mid Sweden
Paper four
http://mkv.itm.miun.se/projekt/paperfour/

Le papier électronique doté de la parole
"Des chercheurs Suédois de l'Université de la Mid Sweden viennent en effet de mettre au point une version "parlante" de l'e-paper. Le papier émet des sons lorsqu'on le touche. On entrevoit d'ores et déjà les applications qui devraient révolutionner le monde de la publicité : les panneaux d'affichage et autres packagings pourront ainsi délivrer des messages lorsqu'on les touchera !"
Une  vidéo présente ce projet novateur.

My Data News, 18/06/2007
http://mydatanews.blogspot.com/2007/06/paper-four.html

Un e-papier doté de la parole
"Une équipe de chercheurs ajoute une nouvelle fonction au papier électronique: la parole. Le dispositif sera utilisé pour la publicité. [...]
Le prototype utilise des encres conductrices sensibles à la pression. Après un contact, l'encre relaie l'information à un micro-ordinateur qui contient des fichiers pré-enregistrés. Ceux-ci sont alors retransmis via des haut-parleurs imprimés, formés de plusieurs couches d'encres conductrices qui remplissent une cavité faisant office de diaphragme..."

L'Atelier, 07/06/2007
http://www.atelier.fr/recherche/e-papier,dote,parole-34585-29.html


Plastic Logic

Site de Plastic Logic
http://www.plasticlogic.com/

Présentations vidéo
YouTube
http://www.youtube.com/results?search_query=%22plastic+logic%22&search=Search

Descriptif
Ecran plastique souple et fin
Taille : format A4. Epaisseur : 7 mm
Pour le moment : noir et blanc.

________

Un papier électronique intelligent en plastique
"... la production de ce nouveau type d’écran a été lancée dans une usine créée de toute pièce pour l’occasion en Allemagne. La commercialisation de ce produit est prévue dans le courant du deuxième semestre 2009. Il s’agira d’un écran intelligent souple et fin, ayant la taille d’une feuille A4 pour une épaisseur de 7 millimètres.
Pour l’instant, il n’est prévu qu’en noir et blanc. Mais les ingénieurs de la société n’excluent pas une commercialisation future d’écrans plus grands et en couleur..."

ActuaLitté, 22/09/2008
http://www.actualitte.com/actualite/4754-Plastic-Logic-papier-electronique-plastique.htm

Vidéo : Interview de Richard Archuleta,
"Notre papier électronique est unique au monde car entièrement en plastique"
Après des années de recherche et de nombreux échecs, le papier électronique devient enfin réalité. Une start-up baptisée Plastic Logic vient d'ouvrir une usine en Allemagne afin de produire à grande échelle le premier véritable papier électronique en vue d'une commercialisation dans le courant du deuxième semestre 2009.
Interview de Richard Archuleta, rencontré à l'occasion de la conférence Demo où la jeune pousse a dévoilé  son produit.

L'Expansion, 19/09/2008
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-high-tech/notre-papier-electronique-est-unique-au-monde-car-entierement-en-plastique_163100.html

Technologie révolutionnaire d’électronique plastique
"Plastic Logic innove vraiment sur deux fronts qui représentent des opportunités commerciales importantes. Nous avons créé une technologie d’électronique plastique fondamentalement sophistiquée, nous permettant ainsi de mettre au point des dispositifs de lecture qui transformeront notre façon de publier, de diffuser et de consommer du contenu", a confié M. Archuleta."

Generation NT, 09/09/2008
http://www.generation-nt.com/plastic-logic-presente-dispositif-lecture-electronique-dote-newswire-149981.html

Un livre électronique de la taille d'un journal
Epais de 7 millimètres, grand comme une feuille de papier et ressemblant à un bloc-notes, cet étonnant lecteur de documents, présenté par Plastic Logic, affiche des textes, des tableaux ou des présentations PowerPoint sur un écran en plastique. Bref, c'est un livre électronique mais dédié au monde de l'entreprise. Cette destination et son vaste afficheur, fin et sensitif, le distinguent nettement des modèles actuels.
Le Reader montré par Plastic Logic pourrait changer la donne. Son aspect est complètement différent. L'appareil ne ressemble pas du tout à un ordinateur ni aux autres livres. Eteint, il pourrait passer pour un simple morceau de carton ou de plastique..."

Futura Sciences, 14/09/2008
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/informatique/d/un-livre-electronique-de-la-taille-dun-journal_16657/

Un pas de plus vers le journal électronique
"A  l'occasion de Demo fall08, The Launpad for Emerging Technology, qui se tient actuellement à San Diego, la société britannique Plastic Logic présente un nouveau support flexible...
Le système que propose Plastic Logic, dont le nom n'est pas encore dévoilé est comparable au Kindle, reste à l'état de prototype.[...]
Le lecteur utilise la même technologie développée par E InK et utilisée par le lecteur eReader de Sony et le Kindle d'Amazon. Il offre deux fois et demie la surface de lecture de ce dernier et son épaisseur est environ le tiers. A l'instar des journaux, il offre une certaine flexibilité. Contrairement aux écrans à cristaux liquides, la technologie d'E Ink ne nécessite pas de système de rétro-éclairage, ce qui réduit considérablement la consommation électrique. Même lorsque le lecteur est éteint, le contenu reste affiché sur le support..."

ITR Manager, 08/09/2008
http://www.itrmanager.com/articles/81350/pas-plus-vers-journal-electronique.html

Sylen (Nemoptic)

Nemoptic
SYLEN (SYstème de LEcture Nomade)
Nemoptic est sélectionné par le Ministère de l´Industrie pour l’obtention de financement pour développer le projet de papier électronique SYLEN dans le cadre du pôle de compétitivité Cap Digital.
http://www.nemoptic.com/content.php?section=news&cat_id=1&id_news=33 Avril 2007 Nemoptic

Nemoptic sélectionné par le Salon du Livre de Paris pour présenter son papier électronique format A4
"Nemoptic, société spécialisée dans le papier électronique (e-paper) pour applications portables grand public et professionnelles, annonce aujourd'hui avoir été sélectionné par les organisateurs du Salon du Livre pour présenter son écran e-paper au format A4 dans le cadre de l'atelier  Lectures de dem@in .

Graphiline, 14/03/2008
http://www.graphiline.com/article/10340/Nemoptic-selectionne-par-le-Salon-du-Livre-de-Paris-...

e-paper : le projet SYLEN de Nemoptic sélectionné
"Le Ministère de l'Industrie a donné son aval pour financer en partie le projet de papier électronique SYLEN de Nempotic, dans le cadre du pôle de compétitivité Cap Digital...
Le projet SYLEN, qui doit débuter mi-2007 pour une durée de 24 mois, vise à fournir des lecteurs numériques nomades avec écran de type papier électronique. Son coût total est estimé à 5.47 millions d'euros et la mise en place de la filière  devrait permettre de créer environ 5000 emplois d'ici à 2012..."

Generation NT, 06/04/2007
http://www.generation-nt.com/papier-electronique-nemoptic-projet-sylen-ministere-industrie-actualite-23610.html

La technologie française de papier électronique passe en production
"Développée par Nemoptic, cette technologie est une variante d’écrans LCD faisant office de papier électronique (e-Paper). Elle ne nécessite du courant que pour le rafraîchissement de l’image. Une fois l’image affichée, elle se maintient sans alimentation électrique. Cette caractéristique en fait une solution idéale pour les applications de journaux électroniques, livres électroniques, étiquettes électroniques ou tableaux d’affichage. Ces écrans sont disponibles en noir & blanc, en échelle de gris ou en couleurs (jusqu’à 32 000). [...]
Le Monde travaille sur un système similaire [de celui de l'e-paper des Echos] dans le cadre du projet Sylen [...] . Le projet devrait aboutir à une offre d’ici à deux ans.

Industrie et technologies, 2007
http://www.industrie-technologies.com...

Jacques Angèle : "l'essor du papier électronique est inéluctable"
"Le e-paper, ou papier électronique, est à mi chemin entre deux technologies : celle des écrans plats et… le papier imprimé. Le papier est en effet un support plus sophistiqué qu'on ne le pense. Il conserve l'information indéfiniment sans nécessiter d'alimentation électrique (NDLR : pour les écrans, on parle de bistabilité), il reste lisible en plein soleil, il est léger, souple, bon marché, il offre une résolution très élevée (le point d'une trame peut atteindre 20 microns.) L'ambition est de conférer au papier électronique toutes ces propriétés, que les écrans plats classiques ne permettent pas d'obtenir ; ces derniers restent encore aujourd'hui dépendants d'une alimentation électrique, sont relativement rigides, lourds et chers même si ils permettent l'affichage de très nombreux contenus."

NetEco, 19/01/2007
http://www.neteco.com/68489-jacques-angele-essor-papier-electronique-ineluctab.html

Industrie et technologies, 2007
http://www.industrie-technologies.com...

Encre électronique

E-ink (Vizplex)

E-Ink

E-Ink veut mettre son encre électronique partout...

«Mais E-Ink, qui sait certainement la fragilité du marché des liseuses face aux tablettes a su voir à long terme, et a d'une part investi dans la fabrication d'écrans LCD pour tablettes, et d'autre part développé des solutions pour élargir les applications de l'encre électronique. Il y a déjà eu de nombreuses expérimentations pour proposer l'encre électronique sur des supports différents, comme certains panneaux publicitaires ou de signalisation embarquant un affichage à encre électronique, des étiquettes de prix, ou encore l'intégration sur papier ou tissu. On peut voir par exemple dans la vidéo ci-dessous l'utilisation sur un papier épais. »

Cnet France.fr, 07/06/2012

2012 : année de l’encre électronique couleur ?

«Lorsqu’on parle d’encre électronique couleur, pour l’instant, on parle surtout de E-Ink, le n°1 mondial des écrans à encre électronique. L'écran Triton est le premier écran couleur réellement commercialisé. Il a trouvé sa place chez Hanvon et chez Ectaco, qui a commencé sa commercialisation aux Etats-Unis en environnement scolaire.»

Cnet France.fr, 12/01/2012

E-paper : un nouveau papier électronique pour 2009

«La société E-Ink annonce pour 2009 un nouveau support de lecture électronique, nommé E-Paper. Ce produit utilise la technologie E-Ink à base d'encre électronique et une page d'une épaisseur de 80 micromètres avec une flexibilité proche du papier.»

Journal du Net, 27/06/2008

P-ink (Opalux)

P-Ink
Encre électronique Opalux (Canada)
http://www.opalux.com/

P-Ink, un matériau caméléon pour de futurs écrans

"Avec une simple variation de tension électrique, ce nouveau matériau, réalisé à partir de l'opale, passe par toutes les teintes de l'arc-en-ciel. A peine mis au point, il passe au stade commercial sous le nom de P-Ink et serait utilisable pour des écrans plats ou du papier électronique.
La couleur n'est donc pas produite par émission de lumière. C'est le matériau lui-même qui se modifie. Le contraste est élevé et l'affichage ne nécessite pas de rétro-éclairage. La lumière ambiante suffit. De plus, la modification de teinte réclame de l'énergie mais la couleur obtenue persiste « avec une consommation électrique faible » explique succinctement le site d'Opalux. Un tel écran consommerait donc surtout de l'énergie au moment des changements d'affichage mais très peu pour maintenir une image fixe (un texte par exemple)."

Futura Sciences, 31/12/2008


Qualcomm (Mirasol)

Mirasol, l’écran couleur visible en plein soleil

"L’inconvénient de la plupart des tablettes est leur écran brillant, ce qui les handicape lorsqu’on veut les visionner en extérieur. Kyobo, grande chaîne de librairies coréenne, va sortir une tablette avec écran couleur Mirasol, parfaitement lisible sous le soleil."

Tablette-tactile.net, 26/11/2011

Mirasol de Qualcomm : le meilleur du papier et de l'écran (1)

« Les ingénieurs de Qualcomm s’investissent donc dans un nouveau domaine : les écrans réflexifs qui à l’instar de eInk dans les appareils tels que le Kindle, Booken, Nook permettent de lire dans des conditions confortables de lumière ambiante. Le cerveau notamment ne subit pas trop de déperdition d’activité cérébrale du l’interprétation d’une image lumineuse. Le papier de Qualcomm s’inspire d’un phénomène naturel présent dans la nature appelé interférométrie et qui correspond à ce que l’on peut voir sur certain papillon diurne entre autres... »

ActuaLitté, 03/03/2010

Mirasol de Qualcomm : le meilleur du papier et de l'écran (2)

« ... En revanche, le fait de pouvoir manipuler de façon tactile un écran qui réponde comme un iPhone ou un iPad, tout en conservant les avantages du papier électronique vis-à-vis d’un écran lumineux, voilà qui présente beaucoup d'intérêt… Et cette mission est complément remplie... »

ActuaLitté, 15/03/2010

De l’encre électronique couleur pour 2011

« Qualcomm et MEMS Technology estiment qu’ils pourront commercialiser leurs technologies e-ink couleur d’ici l’année prochaine, ce qui devrait avoir un impact important sur les livres électroniques... »

Présence PC, 15/03/2010

Livres enrichis

La réalité augmentée envahit les livres

La Réalité augmentée dans le domaine de l’édition 

«La réalité augmentée s’installe progressivement dans le domaine de la presse et de l’édition depuis deux ans environ. Les éditeurs et entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies multiplient les recherches pour proposer une nouvelle expérience de la lecture et s’adapter aux lecteurs de demain. Aujourd’hui il existe plusieurs manières d’enrichir un livre et il n’y a aucun modèle défini qui s’impose : beaucoup s’essayent, chacun bricole un livre à réalité augmentée à sa façon avec des résultats plus ou moins concluants.»

ActuaLitté, le 12/04/2016

Edition de livres électroniques enrichis expérimentaux

Un livre sans pages

«Papercut, une société suédoise et UsTwo, une compagnie anglaise, ont décidé de s’unir pour repenser le livre numérique (ebook). Ils se sont posés la question de savoir ce que deviendrait un livre si on s’affranchissait du concept des pages. Le résultat de leurs réflexions a donné naissance à Papercut une plate-forme d’édition destinée à réaliser des ebooks enrichis expérimentaux.»

Idboox, 18/09/2011

Réalité virtuelle

Des projets qui donnent du sens à l'ebook

«Certains éditeurs et passionnés de lectures aimeraient voir une révolution numérique digne de ce nom dans les univers du bouquin. Et pour ce faire, comme tout semble être un éternel recommencement, les ebooks du futur rappellent finalement surtout le passé aux nostalgiques du Livre dont vous êtes le héros. S'appuyant sur les progrès de la réalité virtuelle, diverses initiatives visent à renforcer l'immersion du lecteur dans les classiques de la littérature. L'interactivité peut passer par les choix influant le récit, mais aussi par les sens.Les Inkle Studios, une start-up basée au Royaume-Uni, entendent bien augmenter l'expérience de lecture à l'ère des technologies numériques. Ils ont ainsi revisité des grands classiques, comme Frankenstein, Le tour du monde en 80 jours, à cheval entre les univers du livre et ceux du jeu vidéo. Une ambition qui passe par la liberté d'interaction, les illustrations interactives et l'ambiance sonore.»

ActuaLitté, le 11/09/2014

 

 
 

E-album

Comment l'application modifie la publication numérique?

«Chaque semaine, ActuaLitté et l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donnent rendez-vous. Retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique réalisée par les étudiants de la formation, mettant en lumière les nouvelles problématiques liées au numérique dans le monde de l’édition. Cette semaine, une réflexion sur les albums numériques d’exposition, nommés « e-albums », suite à une journée d’étude à l’ENSAD.»

ActuaLitté, le 19/01/2016

Réalité augmentée

Google veut réinventer le livre papier

«Google veut faire évoluer les livres papier en leur apportant une touche de numérique. le géant du web a déposé deux brevets pour marier les livres papier et la réalité augmentée.»

IDBOOX, le 07/03/2016

Le livre infini

Entre papier, numérique et interactivité

«Le livre infini est un livre papier augmenté qui ne ressemble à aucun autre. A mi-chemin entre imprimé et numérique, il s’appuie entre-autre, sur les ebooks homothétiques ou interactifs de type ePub3 pour proposer aux lecteurs une expérience de lecture inédite.»

IDBOOX, le 14/06/2016

Format ePub

Bilan de l'#EpubSummit

«L'EPUB au-delà du monde du livre»

«Le premier EPUB Summit, consacré, comme son nom l'indique, au format open source et standard du livre numérique, s'est déroulé en fin de semaine passée à Bordeaux. Un rendez-vous qui rassemblait les têtes pensantes de l'EPUB, celles du web, ainsi que des acteurs de la chaîne du livre de France et de l'international.»

ActuaLitté, le 11/04/2016

Un format standard pour le livre numérique, du PDF à l’EPUB

Courte synthèse sur 20 ans

«Le premier format est le format PDF, lancé par Adobe en 1993. Un standard, le format Open eBook (OeB), est publié en 1999, et sert lui-même de base à d’autres formats, par exemple le format PRC (Mobipocket) et le format LIT (Microsoft). Le format EPUB succède au format OeB en 2007. Le PDF devient un format ouvert et une norme ISO en 2008. Mais on lui préfère désormais la souplesse de l’EPUB, qui s’adapte à tous les supports. »

ActuaLitté, le 03/11/2015

EPUB 3

Le pouvoir de développer l'imaginaire, et l'imagination

«Partir à la découverte des livres numériques enrichis entraîne souvent le lecteur vers des rivages inconnus... qu'il aurait préféré ignorer. Les réussites sont encore rares, alors que les bouillonnements créatifs ne manquent pas. Entre l'intégration forcenée de documents disparates et l'approche créative originale, on trouve un gouffre. Une fosse marine. C'est pourtant ce format numérique par lequel se déploieront les pistes éditoriales de demain - et déjà un peu, celles d'aujourd'hui.»

ActuaLitté, le 09/03/2014

Epub et édition numérique

«Verrouiller le HTML5, ou le DRM comme salut du livre numérique»

«Le World Wide Web Consortium, ou W3C, est un organisme de normalisation à but non lucratif, fondé en octobre 1994. Il vise la promotion de la compatibilité pour technologies du Web telles que HTML, et ses différentes déclinaisons. Ce dernier n'a pas manqué d'assurer que l'EPUB et l'édition numérique façonneront le Web de demain, et avec l'avènement du HTML5, beaucoup de choses mutent. Mais soulèvent avec elles de nombreuses questions. »
ActuaLitté, le 11/12/2013

Réaliser des documents numériques au format ePub

Le format ePub

Ce document sur le site ubuntu-fr explique ce qu'est le format ePub «un format de fichier pour les livres électroniques ou ebook»,  puis présente ses avantages  : «L'un des nombreux avantages de ce format (par rapport à d'autres formats portables comme le PDF) est la mise en page adaptable à la largeur de la liseuse (sur un petit écran on va pouvoir augmenter la taille des caractères sans avoir besoin de jouer avec un ascenseur horizontal par exemple). »
Puis sont présentés les logiciels pour Ubuntu d'édition ePub (Scenari-Book, Sigil, eCub...) et les
logiciels de lecture ePub (Calibre, FBReader...). Ensuite sont recensés les appareils mobiles de lecture d'ebook compatibles Linux et les sites de téléchargement de fichiers ePub de livres gratuits ou payants.

Ubuntu.fr, 29/09/2012

Fiche pratique : Faites vous-même votre livre numérique au format EPUB

Cette fiche pratique, proposée sur le site du labo de la BNF, explique pas à pas avec des copies d'écran à l'appui, comment fabriquer un livre numérique à partir d'un texte réalisé avec le logiciel Open Office (ou Libre Office)  pour mettre en forme et organiser ce texte et le logiciel Calibre, pour convertir ce texte au format EPUB 2.

BnF.fr, août 2012

Auteurs : Comment créer un ePub ?

Ce document explique comment créé un document ePub à partir d'une texte réalisé avec Word,  ou avec OpenOffice, ou au format TXT ou encore au format html en utilisant le logiciel Sigil.

Plum.es, [consulté le 6/11/2012]

Logiciels de lecture

Calibre

 Outil gratuit pour gérer sa bibliothèque

Ce logiciel gratuit et multi-plateformes, c’est-à-dire disponible sous Windows, Linux et MacOS X permet de gérer une bibliothèque numérique. «Sur le même principe qu’iTunes ou Windows Media Player, Calibre vous permet de trier vos ebooks (par auteur, par éditeur,…), d’ajouter des étiquettes et des commentaires pour les caractériser mais aussi de récupérer des métadonnées sur les livres (couverture, résumé, titre, auteur, date, date de publication, taille, série, …). Le programme permet en outre l’ajout de deux métadonnées qui lui sont propres : étiquette (tags) et commentaires (comments) et peut également chercher pour vous un titre dans de nombreux catalogues de libraires en ligne. »

Lettres numériques, le 19/09/2013

Un logiciel libre, gratuit et polyvalent

"Calibre est un logiciel libre, gratuit et multiplateforme qui permet [...] la conversion de format, la conversion de flux RSS en livres numériques, ainsi que les fonctionnalités de synchronisation avec la plupart des livres électroniques. Il dispose également d'une visionneuse de livre électronique intégrée."

Tahitidocs, novembre 2010

Cet outil de gestion de bibliothèques numériques permet le tri des ouvrages via de nombreux critères ainsi que l’ajout de tags ou de commentaires. Les fichiers avec DRM ne sont cependant pas gérés par ce logiciel.

 

Stanza

Stanza disponible pour iPhone, avec gestion du format ePub

«Stanza est une petite application téléchargeable sur son iPhone et iPod Touch, qui permet la lecture de ebooks et parmi les formats disponibles on trouve le fameux epub, qui souhaiterait devenir le standard universel, pour éviter la guerre des propriétaires.»

Actualitté, 14 juillet 2008

 

Téléchargement

La Grande Bibliothèque Numérique

Présentation de différentes plateformes

Liste, éditée par le CDDP de l'Oise, de sites sur lesquels il est possible de télécharger des livres
CDDP de l'Oise, le 26/12/2013
 

OffreLégale.fr

Ebook

«A travers ce site, l'Hadopi entend favoriser l'accès aux offres culturelles en ligne. » Les offres sont classées par catégories et les ebook se recherchent par type d'oeuvre, on peut ainsi affiner sa recherche pour trouver, par exemple, des BD.

OffreLégale.fr, le 26/12/2013
 

In Libro Veritas

Lire et écrire, librement.

« In Libro Veritas vous permet de lire, télécharger et publier gratuitement vos oeuvres et ebooks en ligne et en livre papier ! Des milliers d'oeuvres du domaine public et d'auteurs contemporains à lire directement sur le site ou à télécharger en ebook (PDF et ePub) sur votre ordinateur, votre iPad, iPhone ou tout autre e-reader.»

In Libro Veritas, le 26/12/2013

Téléchargement gratuit de livres

Où télécharger des livres gratuitement ?

« Mode d'emploi et conseil pour télécharger gratuitement un livre du domaine public ou en licence ouverte.» Il s'agit d'un tutoriel qui a pour vocation d'être présenté lors d'atelier organisé dans le cadre d'activités menées par les bibliothèques.

Michel Fauchié, le 22/01/2012

Guide pratique de téléchargement de livres numériques

«Comment télécharger et lire un livre numérique sur tablette et liseuse ?»

L’ENSSIB vient de publier un manuel de 16 pages (pdf) en pdf, guide du téléchargement de livres numériques et de leur lecture sur tablette et liseuse.

Des indications sont données pour :
- Transférer un livre numérique
sur tablette tactile multimédia
- Transférer un livre sur liseuse
à encre électronique
- Choisir le logiciel de lecture adapté au format et à son dispositif

ENSSIB, le 03/10/2012
 

 

Plateformes de téléchargement

Pratiques de lecture et d’achat de livres numériques

Le MOTif et le médialab de Sciences Po ont publié en ligne en mars 2013 une analyse comparative des fonctionnalités de 20 plates-formes de vente de livres numériques. Cette analyse étudie les différents profils d'usagers de l'e-book, leur niveau d'équipement et leurs pratiques d'achats.

Cette étude, intitulée : « Pratiques de lecture et d’achat de livres numériques », s'appuie au niveau méthodologique sur 3 types d'approches : 

  • Un comparatif des fonctionnalités des 20 principales plate-formes numériques de vente de livres numériques
  • Une série d'entretiens approfondis menés auprès de personnes équipées d'une tablette ou d'une liseuse dont une large partie a acheté au moins 1 livre numérique
  • Une enquête qualitative organisée en ligne au cours de l'été 2012 auprès de personnes ayant lu et/ou acquis au moins un livre numérique.
L'offre fonctionnelle des plate-formes

Selon les résultats de l'étude, les plate-formes « reprennent toutes les fonctionnalités indispensables à la vente en ligne ». Outre la figure dominante de l'utilisateur « client/acheteur », deux autres catégories émergent également, celle de l'utilisateur « lecteur » pour lequel certaines fonctionnalités spécifiques sont parfois proposées (gestion de bibliothèque en ligne, options avancées de partage, sélection des libraires) et celle de l'utilisateur « internaute » pour lequel « on s'efforce d'améliorer la connectivité entre l'espace de la plate-forme de vente de livres et le reste du web, dont il est potentiellement utilisateur (sites des médias généralistes et spécialisés, web communautaire, blogs, réseaux sociaux) »
L'accès à ces plate-formes semble s'effectuer davantage sur PC lors de la phase d'exploration et d'achat et sur un terminal dédié pour ce qui concerne la lecture proprement dite.

Les usages

Selon l'étude, 41% de l'échantillon disposent d'au moins deux appareils dédiés à la lecture. Parmi ces outils, 81% des enquêtés utilisent une liseuse, 43% une tablette, 14% affirment lire sur un téléphone mobile et seulement 5% sur un ordinateur. En règle générale, les liseuses constituent l'équipement le plus fréquemment utilisé au sein des échantillons. Les lecteurs de livres numériques répondant à l'enquête ont majoritairement un profil de « grand lecteur » (en moyenne 6 livres par mois). Selon l'étude, « parmi les livres lus mensuellement, un peu plus de la moitié sont des livres en format numérique, ce qui permet d’affirmer qu’une importante partie de l’échantillon conserve une pratique de lecture sur format papier en plus de son usage du livre numérique ». L'activité de lecture numérique semble être réservée au domicile et en soirée (78,6%).

Pratiques d'achats

Les résultats révèlent une grande concentration des achats sur les plate-formes des grands opérateurs même si la variété des canaux utilisés demeure importante (alternative des pure players). Certains lecteurs s'orientent vers une offre gratuite légale, d'autres vers une offre illégale (28%), voire les circuits de l'auto-publication ou les sites de maisons d'édition. Au final, trois freins principaux ressortent des parcours :

  • Le prix de l'e-book jugé trop élevé
  • La présence de DRM
  • L'absence de certains formats techniques

D'autres handicaps sont relevés comme le manque d'information, d'aide et d'assistance, les contraintes d'identification et les modes de paiement ainsi que la qualité de la mise en page.

Les différents profils

Au vu des difficultés techniques et des obstacles commerciaux évoqués, les auteurs de l'étude identifient deux grands profils de lecteurs : ceux qui désirent une prise en charge quasi-complète au sein d'un environnement standardisé où « prévalent la simplicité et le tout intégré » et ceux qui souhaitent conserver leur liberté de choix technique au sens large sans être prisonnier d'une offre en particulier. Selon l'enquête, « il semble alors nécessaire de réinventer assez substantiellement le livre numérique et de simplifier son utilisation » dans un contexte où le marché de l'e-book reste en recherche d'un « modèle économique innovant capable d'attirer des clientèles nouvelles ». 

MOTif, Médialab Sciences Po, mars 2013

Où télécharger des livres numériques en 2014 ?

Cette page propose un recensement de sites web «pointant des listes non exhaustives de plateformes permettant le téléchargement gratuit ou payant de livres en français ou en anglais.»

Afin de satisfaire les possesseurs de liseuses :

1- Applications du Net : 20 sites inventoriés

2- Ebouquin.fr : 80 sites inventoriés

3- Aldus2006 : Top 10 sites pour télécharger des ebooks francophones

4- Les éditions numériklivres : mon Top 10 pour trouver des livres numériques en français

5- Netguide.com : 9 sites inventoriés

Veille documentaire, le 11/10/2012

Interopérabilité

France : pour le livre, l'absence d'interopérabilité “est insupportable”

«Définir les priorités en matière de normes et d’interopérabilité»

«En mai 2015, Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne, présentait la stratégie numérique de l’Europe pour le marché unique numérique. Parmi les grands piliers qui sous-tendaient les propositions, la volonté ferme de « définir les priorités en matière de normes et d’interopérabilité ». L’ensemble s’articulait autour d’une facilitation d’accès aux biens et services numériques pour les consommateurs et les entreprises, à travers les États. La France a décidé de porter le combat plus loin.»

ActuaLitté, le 31/05/2016