Livre numérique

1. De quoi parle-t-on ?

Précisions sur le vocabulaire

Ambiguité des termes

Concept de livre numérique
Alain Cordier
Dans le rapport sur le  "Le livre numérique ",  lire l'annexe 1 : la technologie du numérique :
"L'expression 'livre numérique' est à elle seule porteuse de deux concepts technologiques de nature bien différente :
- le livre, désignant un objet physique bien identifié, en trois dimensions, résultat d'une chaîne d'opérations de fabrication, dont le contenu est définitivement figé,
- le numérique, désignant un ensemble de technologies basées sur une transformation (la numérisation) d'un signal en nombres (suite de 0 et de 1), impliquant en général l'usage d'un ordinateur."

Le livre numérique : rapport. Paris : Ministère de la culture et de la communication, mai 1999
http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapports/cordier/intro.htm

Choix du terme 'livre électronique'
Jean-Gabriel Ganascia
- "Le terme est restrictif car le livre désigne un support particulier de l'écrit qui est advenu à un moment donné dans l'histoire ; il est restrictif de parler de livre, là où tous les supports de l'écrit, du son et de l'image sont convoqués. (...) 
- Le terme est inopportun car la juxtaposition des deux mots, "livre" et "électronique" apparaît, à première vue, comme antithétique : le livre désigne d'abord le support physique de l'écrit (...)
- À cette signification restrictive et antithétique du terme "livre électronique" s'ajoute un statut hypothétique : le "livre électronique" n'est pas encore réalisé, et quand bien même il le serait, son statut demeurerait encore largement indéterminé ; personne ne sait au juste quelle forme exacte il revêtira, non plus que la fonction sociale exacte qui lui sera assignée."

Le livre électronique : réflexion de prospective. Paris : CNRS, 2000
http://www-apa.lip6.fr/GIS.COGNITION/livr1.html

Les risques de la métaphore
Dominique Arot
"Le vocabulaire que nous employons, 'livre électronique', 'bibliothèque numérique' est porteur d’ambiguïté. Il renvoie à des objets connus ou à la forme nouvelle d’objets connus.[...]
Parler de 'livre électronique' ne doit [... ] pas nous conduire à ignorer la profondeur des bouleversements en cours. Peu importe au demeurant que la forme, le design et les spécifications techniques de ces e-books évoluent très rapidement. L’essentiel, c’est la transmission et la consultation rendues possibles de contenus textuels en ligne. "

Conseil supérieur des bibliothèques, mars 2000
http://enssibal.enssib.fr/autres-sites/csb/csb-interventions/csb-ebook.html

Introduction au livre électronique
Laurence Zaysser
"Le terme de 'livre électronique' est ambigu (tout comme le terme 'eBook' en anglais). Cette ambiguïté terminologique n'est pas le fruit du hasard. Elle est même indispensable à la communication sur le concept.
Du point de vue du lecteur, le livre électronique se décompose en deux objets totalement distincts mais pourtant indissociables : d'une part le support de lecture constitué par le couple 'machine à lire + logiciel de lecture', d'autre part le contenu à lire, où texte et images sont stockés dans un ensemble de fichiers informatiques qui constituent le 'livre numérique'. Le livre numérique (contenu) s'affiche sur l'écran de la machine à lire grâce au logiciel de lecture (contenant). C'est ce couple contenant-contenu qui reproduit les conditions de lecture d'un livre papier, où le contenant (support papier) et le contenu (texte imprimé) étaient indistincts (1 contenant <=> 1 contenu). Historiquement, le livre électronique ne peut se définir autrement que par référence au livre papier, bien que contenant et contenu y soient cette fois bien distincts (1 contenant => N contenus). "

Site personnel
http://perso.orange.fr/laurence.zaysser/ebook.html

Les substituts du livre
Bertrand Calenge
"Si l'appellation de livre électronique recouvre souvent, de façon abusive, toutes les formes de numérisation des textes et images, on peut proposer de la limiter aux dispositifs techniques de lecture portable utilisant le recours aux données numériques. Dans cette définition restreinte, l'hypothèse d'appareils incorporant des feuilles souples de 'papier électronique' reste à l'état de prototype, et seuls sont commercialisés ou en voie de l'être des livres électroniques 'tablettes', qui reprennent, en l'adaptant, le principe des agendas électroniques ou des ordinateurs portables..."

BBF, n° 3, 2000
http://bbf.enssib.fr/sdx/BBF/frontoffice/2000/03/document.xsp?id=bbf-2000-03-0109-002/2000/03/fam-tourhorizon/tourhorizon&statutMaitre=non&statutFils=non