Manuel numérique

Bibliographie

ENT et cartable numérique

2004

FING, CAISSE DES DEPOTS
Rapport. Du cartable électronique aux espaces numériques de travail
Depuis juillet 2000, la Caisse des dépôts accompagne les collectivités locales dans leur politique de développement des infrastructures numériques haut débit sur l’ensemble du territoire français. Dès 2001, elle a été amenée à s’intéresser aux espaces numériques de travail (ENT) destinés à une large utilisation. En 2003, le ministère de l’Éducation nationale a demandé à la Caisse des dépôts de s’associer à l’appel à projets qu’il souhaitait lancer en direction des collectivités locales et des académies, en vue de généraliser, à moyen terme, à l’ensemble du système scolaire, ces espaces numériques de travail. En effet, il peut être utilisé dans maintes circonstances de la vie d’un établissement, depuis les tâches administratives jusqu’à la classe, depuis la préparation d’un cours jusqu’au travail des élèves… La nature des ENT retenus dans cet appel à projets et leurs spécificités techniques et juridiques en font désormais des projets territoriaux politiques éminemment structurants pour le développement numérique des territoires, dont la mise en œuvre relève désormais d’une véritable démarche partagée. Fruit d’une collaboration entre la Fondation Internet nouvelle génération (Fing) et la Caisse des dépôts, cet ouvrage propose une approche à la fois pédagogique et méthodologique, afin d’accompagner les projets.

1.  Espace numérique de travail : de quoi s'agit-il ?
     - L'information des organisations tertiaires : un tendance lourde
     - Ordinateurs et réseaux dans les établissements scolaires : un état des lieux
     - Une recherche commune : réorganiser les systèmes d'information autour des utilisateurs
     - L'espace numérique de travail
     - Espace numérique de travail et cartable numérique
2. Une nouvelle perspective pour l'informatique dans l'éducation
     - Technologie et éducation : une longue histoire
     - Les trois fonctions pédagogiques de l'ordinateur
     - Apports spécifiques des cartables numériques et des espaces numériques de travail
     - Lieux et temps de l'usage.
3. Expériences et projets français : quelles leçons ?
     - Typologie des projets
     - Le cartable numérique sur le terrain : premiers retours d'expérience
     - Les conditions de mise en oeuvre : quelques constats communs
4. Les cartables numériques dans le monde
     - Projets hétérogènes, finalités et fonctions communes
     - Allemagne : un paysage contrasté, une forte implication des entreprises
     - États-Unis : fédéralisme et grands projets
     - Espagne : quelques projets phares et de fortes disparités
     - Danemark : au pays du plus grand ENT du monde
5. Cartables numériques : les grands débats
     - Quel ENT ? Que mettre dans l'ENT ?
     - Fonctions et usages pédagogiques
     - Quelles stratégies d'équipement ?
     - Quels intervenants ? Quels partenariats ?
     - Sécurité, règles juridiques et chartes d'usage
6. Votre projet ENT : éléments de méthode

http://fing.org/?Du-cartable-electronique-aux, 2004

GFK (Growth From Knowledge)
Expérimentation dans les Landes : bilan des usages et apports des contenus numériques
A la demande du ministère de l'Éducation nationale et de l'association Savoir Livre
Les collégiens de Troisième et leurs enseignants avaient reçu du Conseil Général des ordinateurs portables que les éditeurs scolaires avaient équipés de contenus numériques. Voici les appréciations qu’ils portent sur l’expérience. Les parents d’élèves ont eux aussi été interrogés."

Une typologie des enseignants
Deux dimensions structurent leurs attitudes: le besoin de formation, le bénéfice d'enseignement.
Ce qui donne quatre groupes d'attitudes :
- Les convaincus (36%) - beaucoup d'enseignants d'histoire-géographie, utilisant à al fois le papier et le numérique : "L'informatique est un bon support pédagogique, encore faut-il être formé à son utilisation."
- Les adopteurs (25%) - une majorité d'enseignants hommes, dans les arts plastiques :  "L'informatique a révolutionné ma pédagogique, je l'ai parfaitement intégrée et je demande aux élèves d'en faire autant."
- Les conservateurs éclairés (19%) - plutôt des jeunes et des professeurs de français : "L'ordinateur n'est pas forcément un plus sur le plan pédagogique, mais c'est tout de même important d'être formé à son utilisation.".
- Les réfractaires (23%) - généralement plus de 50 ans, beaucoup de professeurs d'EPS : "Je ne crois pas à l'informatique comme support d'éducation et je ne modifierai pas ma pédagogie." 

Une typologie des élèves
Deux dimensions structurent les attitudes des élèves : le matériel informatique, le bénéfice d'enseignement.
Ce qui donne trois groupes d'attitudes :
- Les découvreurs (50%) : "Le programme est une superbe opportunité d'éveil dont je profite pleinement et à tout moment. Cela a transformé ma vision de l'école."
- Technophiles désimpliqués (39%) : "Le programme me fait surtout profiter de l'ordinateur et de l'internet. Pour le reste, ce n'est pas intéressant."
- Les passifs (11%) : "Je suis globalement peu intéressé par l'école et l'ordinateur ne changera pas grand-chose."

Savoir Livre. 2004 - En 2 parties
http://www.savoirlivre.com/docs/rapport_cartable_landais-1.ppt 
http://www.savoirlivre.com/docs/rapport_cartable_landais-2.ppt

________

MARQUET Pascale, DINET Jérôme
Les premiers usages d'un cartable numérique par les membres de la communauté scolaire :
un exemple en lycée
Les cartables numériques font l'objet actuellement de multiples déploiements plus ou moins contrôlés par des observations de leurs usages et de leurs impacts. Cette étude porte sur l'un d'entre eux, l'ESV (Établissement Scolaire Virtuel) implanté dans un lycée pilote. [...]. Elle s'intéresse aux tout premiers usages en tant que traces de la genèse instrumentale de ce dispositif, en croisant des observations didactiques auprès des enseignants et des réponses à des questionnaires adressés aux élèves et aux parents. [Elle établit] que les enseignants profitent de l'ESV pour renforcer leur position magistrale, que les élèves s'en tiennent à la consultation d'informations sur l'Internet, dont l'intérêt pour apprendre leur paraît limité et que, pour les parents, le cartable numérique ne constitue qu'un poste informatique supplémentaire. Loin d'illustrer la richesse potentielle de l'ESV, ces usages attestent d'abord de l'influence de l'instrumentalisation des artefacts par les enseignants sur celle des élèves et des parents. A la lumière de ces résultats, [les auteurs proposent] de recourir à la notion de conflit instrumental pour rendre compte des antagonismes entre artefacts pédagogiques et artefacts didactiques emboîtés dans un EIAH (Environnements Informatiques pour l'Apprentissage Humain).

Revue française de pédagogie, n° 146, janvier-février 2004, p. 79-91
http://www.inrp.fr/publications/catalogue/web/Notice.php?not_id=RF+146