Manuel numérique

Bibliographie

A l'Université

2006

COUPERIN
Le "prêt électronique" d’ouvrages dans l’enseignement supérieur : retour d’expériences

"Après une première réunion à la SDTICE avec Couperin en mai 2005 relative au projet de mise à disposition de ressources documentaires via les UNR et les ENT, une seconde réunion en septembre donne lieu à la proposition de financement par la SDTICE d’une étude sur le prêt électronique d’ouvrages en partenariat avec les deux fournisseurs : Numilog et Netlibrary.
L’objectif est double : vérifier la viabilité du modèle de prêt électronique de livres et cerner le besoin d’une offre documentaire en français."

Conclusion
1. Bilan de l’expérimentation
"Le prêt de livres électroniques n’a pu être testé dans des conditions optimales compte tenu des contraintes extrêmes du calendrier et du fait que seuls 13,12 % des lecteurs ont effectué un emprunt. Il a néanmoins suscité intérêt et curiosité, sans qu’on puisse affirmer clairement si la satisfaction des usagers concerne le livre électronique en tant que ressource d’un nouveau type ou le prêt électronique comme moyen d’accès à des ouvrages. Bon nombre d’établissements jugent l’expérience concluante, avec des réserves sur le contenu et les limitations dans l’usage."
2. Poursuite du service de prêt dans les établissements
"Dans leur ensemble, les établissements envisagent de poursuivre l’acquisition de livres électroniques, soit sous la forme actuelle du prêt avec téléchargement, soit en mode de consultation illimitée, en proposant des ressources accessibles sans condition de durée, depuis n’importe quel poste informatique, à l’intérieur et à l’extérieur de l’université (INSA Lyon, Metz). Conscientes pour leur part des efforts à produire dans l’information et la formation des usagers, les universités attendent surtout de la part des agrégateurs des améliorations sur les points suivants : accès facilité aux ouvrages, offre de contenus plus large, en adéquation avec les besoins réels des usagers et les prescriptions enseignantes. Certains établissements souhaitent que l’enquête soit renouvelée en 2007."
p. 10

Usages du livre électronique
"L’enquête ne donne pas d’information suffisante sur les usages du livre électronique, qu’il serait précisément intéressant de connaître par rapport à la durée d’emprunt, laquelle manifestement ne satisfait que peu de lecteurs. Quels usages justifieraient un allongement de la durée de prêt ? Utilise-t-on un livre électronique en vue d’une lecture prolongée dans le temps (plusieurs pages, un chapitre, voire le livre dans son intégralité), ou au contraire pour une recherche ponctuelle de données, qui peut être reprise sur une période plus ou moins étendue, et complétée par l’impression ou la copie des pages consultées ?"
p. 12

Couperin, octobre 2006, PDF, 12 p.
http://www.couperin.org/IMG/pdf/Rapport_final_Etude_pret_electronique_2006_definitif.pdf