Manuel numérique

Manuel numérique

1. De quoi parle-t-on ?

Point de vue de l'Inspection générale et des chercheurs

Le point de vue de l'inspection générale

Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement 

Les éléments ci-dessous sont extraits du rapport de l'IGAENR - IGEN,  Alain-Marie Bassy, Alain Séré, «Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement.» 

Manuels numériques : une multiplicité des supports

«L’ordinateur n’est donc pas l’espace de prédilection du « manuel » à l’heure du numérique, c’en est un support parmi d’autres, et c’est bien plutôt la multiplicité de ces « autres » qui doit être au centre des préoccupations des créateurs de contenus, des éditeurs scolaires aussi bien que des médiateurs-savants que sont les enseignants." [extrait : p. 63]. Le rapport met en garde sur le fait qu'il ne faut pas "minimiser les effets de l'illusion qui consiste à mettre sur un pied d'égalité des sources informationnelles sporadiques et le discours que propose un ouvrage construit de manière méthodique..." [extrait : p. 28]

Un produit hybride

«Dès la mise en chantier d'un manuel, l'éditeur scolaire travaille désormais sur un produit hybride : imprimé et numérique. L'éventail de l'offre reste néanmoins très divers : il va d'annexes numériques fournies sous forme de DVD à de véritables manuels numériques conçus dès l'origine comme tels en passant par des sites compagnons en ligne..., des manuels numérisés en PDF et des manuels numériques... comportant des enrichissements importants (fonctionnalités spécifiques, interactivité, liens, annexes).» [extrait : p. 24]

Le « manuel » essentiellement interactif

«L’exemplaire dont l’élève dispose n’est plus ce que l’éditeur scolaire a pu proposer, mais ce que le professeur, en connaissance de cause et en fonction de son appréciation des progrès individuels de l’élève estime devoir lui proposer. Le « manuel » est essentiellement interactif.» [extrait : p. 70]

Le manuel vu comme service

«Le « manuel » doit être conçu comme un dispositif applicatif complexe, au sens où il doit permettre d’accomplir des tâches diversifiées et intégrée... Le « manuel » numérique n’est plus un objet, il est un service dont la valeur se développe par les usages.»[extrait : p. 70].

IGAENR - IGEN,  Alain-Marie Bassy, Alain Séré. Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement. Juillet 2010, 107 p.

 "Le numérique à l'école ne suivra pas le rythme du numérique dans la société"

Les éléments ci-dessous sont extraits de l'entretien que Michel Hagnerelle, inspecteur général, a accordé au Café pédagogique.

Manuels numériques ou ressources numériques

«Si l'évolution vers un manuel numérique nous semble inéluctable, elle doit être pensée, mesurée. On emploie cette expression de "manuel numérique" pour les distinguer d'autres ressources numériques.» 

Manuel pour l'enseignant

«Aujourd'hui les enseignants demandent plutôt des manuels numériques où le professeur puisse recomposer les documents, qui soient ouverts. On n'est pas sûr qu'il faille cela pour les élèves. Pour eux il faut un outil structuré. Le manuel modulable n'est intéressant que pour le professeur. »

Manuel pour les élèves plus structurants, moins dispersés

«Aussi la grande question c'est faut-il continuer à proposer aux élèves des formes de manuel structurées et structurantes ? Et comment concevoir un manuel qui soit réellement pour l'élève et pas pour le professeur ?  Aujourd'hui les éditeurs produisent leurs manuels pour les enseignants[...] Faut-il un outil différent pour le professeur et les élèves ? Quel manuel faudra-t-il pour qu'il serve à la fois pour des usages en classe et à la maison ? Est-ce le rôle des éditeurs privés de faire des manuels pour les enseignants ? Pour les élèves ne faudrait-il pas des outils différents, plus structurants et moins dispersés ? On souhaite que les éditeurs s'engagent dans cette réflexion sur des manuels réellement destinés aux élèves.»

Apprentissage des élèves

«La question principale c'est de savoir si la ressource numérique va aider les élèves à mieux apprendre, à progresser [...] Comment l'élève apprend-il avec le numérique ? C'est un sujet qui reste encore largement inconnu.»

Le Café pédagogique, 30/11/2011

Le point de vue des chercheurs

L'usage des manuels scolaires et des ressources technologiques dans la classe

Pascale Gossin dans l'ouvrage publié aux Presses de l'Enssib : «La lecture numérique : réalités, enjeux et perspectives» compare les fonctionnalités des manuels numériques et des manuels  papier.

Manuel numérique et manuel papier

- la fonction documentaire 
- la fonction didactique 
- la fonction d'évaluation.
Elle analyse également 2 nouvelles fonctions, spécifiques aux manuels numériques
- la gestion de l'information
- la communication. [extrait : chapitre 7, p. 238-249]

La lecture numérique : réalités, enjeux et perspectives. Villeurbanne : Presses de l'Enssib (Référence), avril 2004

L'usage des manuels scolaires et des ressources technologiques dans la classe

Dans le rapport de l'INRP « L'usage des manuels scolaires et des ressources technologiques dans la classe», Jean-Marie Baldner et Eric Bruillard définissant  le contexte de cette étude précisent :

Les manuels : une complexité d'objets

«L'offre proprement scolaire est abondante, qu’elle soit institutionnelle (textes officiels, "commentaires" et "conseils", revues pédagogiques et disciplinaires, etc.), associative et individuelle (revues, ouvrages, etc.) ou commerciale (manuels, "compléments" éducatifs ou ludo-éducatifs, etc.). Son étude a donné lieu dans plusieurs disciplines à des analyses de contenus et de leur évolution. Elles mettent en évidence la complexité des objets correspondant à cette offre, particulièrement nette dans le cas des manuels : multiplicité des publics cibles, des usages programmés et des lieux référents, combinaison de banques d'exercices, de ressources d'apprentissage, d'outils et de banques documentaires, pluri-textualité, profusion sémantique et iconique plus ou moins articulée, fonctionnement multi-scalaire.» [extrait : p. 4]

INRP. L'usage des manuels scolaires et des ressources technologiques dans la classe. 2000, PDF, 120 p.