Manuel numérique

6. Usages en France

Manuels numériques : expérimentation en collège

L'expérimentation nationale : 21 départements - 12 académies

Présentation de l'expérimentation sur éduscol

Articles de presse sur l"expérimentation en général

Le point de vue de l'inspection générale
Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement

Dans le rapport de l'IGAENR - IGEN, Alain-Marie Bassy et Alain Séré, «Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement », après un rappel du contexte de l'expérimentation, il est noté :  «Les apports déjà perceptibles correspondent, pour partie, aux attendus de l’expérimentation : poids du cartable, qualité des figures, des illustrations, intérêt et attention renforcés de la part des élèves, ouverture sur des pratiques pédagogiques renouvelées..."
"Si la démarche pédagogique reste frontale, l’utilisation du manuel numérique, avec projection à l’écran, renforce plus encore l’effet magistral et l’apport aux élèves est très faible. Par contre, dans le cas d’une pratique plus inductive, reposant sur une démarche qui associe le visionnement d’une illustration soutenu par un questionnement individuel, des analyses... et enfin une évaluation par un court exercice ou un QCM animé, la plus-value est certaine.»
Concernant les conditions de la mise en oeuvre du numérique dans l’espace scolaire, le rapport relève que : « Les deux paramètres de base que sont la maîtrise de l’infrastructure réseau et les équipements, d’une part, et la formation (technique et pédagogique) des enseignants, d’autre part, sont fondamentaux. La question des usages individuels des manuels numériques par les élèves est également une question primordiale qui s’accompagne nécessairement de considérations relatives aux modalités d’accès aux manuels (en ligne ou hors ligne), aux terminaux de consultation (netbooks, tablettes, readers, etc.), à la nature des offres liées à l’accès au manuel numérique.» [extrait ] p.31
IGAENR - IGEN,  Alain-Marie Bassy, Alain Séré. Le manuel scolaire à l'heure du numérique, une "nouvelle donne" de la politique des ressources pour l'enseignement :  rapport n° 2010-087, 10 juillet 2010, 107 p.

Michel Hagnerelle : "Le numérique à l'école ne suivra pas le rythme du numérique dans la société"  

Les éléments ci-dessous sont extraits de l'entretien que Michel Hagnerelle, inspecteur général, a accordé au Café pédagogique.

L'ENT pour accéder aux manuels numériques

«Faire le choix des ENT pour accéder aux manuels numériques a été une hypothèse forte de l'expérimentation que nous menons à la Dgesco (direction de l'enseignement scolaire du ministère de l'Éducation nationale) [...] Mais on s'est aperçu aussi que l'ENT est complexe, qu'il varie d'une version à une autre, par exemple entre éditeurs, et cela a posé des problèmes techniques supplémentaires. L'expérimentation nous a servi à progresser aussi dans cette direction.»

Des outils qui permettent de généraliser des ressources structurées

«C'est une expérimentation longue (deux ans) et à grande échelle. Elle engage 15 000 élèves, un millier de professeurs dans 69 collèges. C'est une masse importante. On n'a donc pas affaire à des enseignants qui sont en pointe et l'expérimentation ne vise pas à dégager des outils de pointe. On vise des outils qui permettent de généraliser des ressources structurées.»

Voir à grande échelle les vrais difficultés

«L'expérimentation nous permet de voir dans une grande échelle les vrais difficultés aussi bien pour les équipements que les pratiques. On travaille avec les éditeurs à des manuels nouveaux avec des fonctionnalités différentes mais qui tiennent compte de ce que les professeurs sont capables de prendre en charge devant les élèves. Il faudra en même temps faire évoluer le matériel, les pratiques des professeurs, celles des élèves et enfin les examens [...]  On a plus besoin d'accompagner l'existant et d'expérimenter les usages [...]  On a d'abord besoin de réflexion pédagogique. Que les professeurs s'approprient les outils. L'expérimentation fait naître des questions, des difficultés. On avance, on trouve des solutions. Mais il faut du temps [...]  Le numérique ne va pas tout changer à l'école. Il faut se garder d'évolutions trop rapides, pas maîtrisées. Le numérique à l'école ne suivra pas le rythme du numérique dans la société. »

Le Café pédagogique, 30/11/2011 

Les premiers bilans - Bénéfices observés – Limites -

L’expérimentation « Manuels Numériques via l’ENT » a permis de tirer de premiers enseignements. Pour les enseignants : l’utilisation du manuel numérique est dépendante de la pratique individuelle de l’enseignant et en particulier de la place antérieure qu’il accordait au manuel scolaire, mais aussi de son expérience et de sa pratique du numérique. 

Les avantages du côté des enseignants :

- le gain de temps en classe par exemple pour corriger des exercices ;
- la mise en commun avec l’ensemble de la classe facilitée et en conséquence l’apport individuel plus aisé ;
- l’enrichissement des cours par des contenus multimédia dont les droits ont été négociés en amont ;
- le regroupement des ressources éclatées par ailleurs ;
- la levée des conflits autour du manuel oublié au domicile par l’élève ;
- la disponibilité des manuels numériques jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les avantages du côté des élèves :

- Une motivation accrue des élèves retrouvant en situation scolaire des outils numériques désormais familiers Dans ce contexte les élèves participent volontiers au cours en venant au tableau et aiment utiliser les stylets numériques et les fonctionnalités du manuel et/ou du TNI.
- Une plus grande autonomie ou une facilité d’usage pour certains élèves en situation de handicap (exemple adaptation immédiate de la lecture à l’écran…).
- La disponibilité du manuel en tout lieu et à tout moment (chez des proches, en vacances…).

Pour la gestion de l’ensemble des manuels au sein de l’établissement

Un coût réduit des pertes et dégradation des manuels par rapport au papier.

Les limites mises en avant par les enseignants

- le temps nécessaire pour la découverte et « la prise en main » des manuels numériques dans un contexte de nouveaux programmes ;
- les problèmes d’aménagement des salles pour une visualisation en classe entière des manuels numériques ;
- le manque de matériel individuel pour permettre une visualisation individuelle des manuels par les élèves ;
- le manque d’interactivité et de ressources de certains manuels proposés par les éditeurs.

Bénéfices et limites pour les parents des élèves

Les familles impliquées dans la réussite scolaire de leurs enfants sont attachées aux valeurs véhiculées par le manuel scolaire. Soucieuses du poids des cartables, les fédérations de parents voient surtout dans les manuels numériques une solution pour le diminuer de façon conséquente.
Les parents interrogés jugent en général d’un œil positif ce rapprochement de l’école avec la société et les apprentissages du numérique qui accompagnent l’arrivée des manuels numériques.
Ils apprécient également la disponibilité du manuel, à tout moment et tout lieu avec une seule connexion Internet.
Les limites énoncées par les parents concernent essentiellement le temps de travail sur écran et le partage nécessaire de l’ordinateur familial.

Avis des utilisateurs

Enfin, les enseignants de l’expérimentation réclament depuis deux ans de façon assez unanime des manuels où les éléments peuvent être réagencés avec d’autres ressources pour la construction du cours.
Pour ce qui concerne le manuel des élèves, les enseignants jugent souvent le manuel papier plus facile et plus rapide à utiliser sauf lorsque le manuel numérique propose une vraie plus-value. Celle-ci est souvent décrite comme une interactivité supplémentaire, qui justifie d’utiliser la version numérique, en permettant de proposer des parcours plus individualisés et des travaux à réaliser en autonomie.