ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Livre électronique : revue de presse - décembre 2009

Différences entre livre numérisé et livre numérique. Création par l'UE d'un comité des sages pour la numérisation des oeuvres. Mission sur le livre numérique confiée à Christine Albanel. Rapport sur l'histoire et les enjeux du numérique. Innovations : écran pliable, e-book vocal. Tests du Sony et du Kindle...

1. Livre numérisé ou numérique ?

  • Jean Sarzana : réflexion autour du livre et de l'oeuvre numérique

Deux approches
"La première s’attache à cerner le champ du livre en tant qu’œuvre incorporelle, indépendamment de son support, qu’il soit imprimé ou numérique. C’est une démarche d’abord conceptuelle, apparue comme un préalable nécessaire à la réflexion sur le livre numérique lui-même. La seconde approche, plus factuelle, porte sur les attributs du livre imprimé et propose un essai de typologie primaire de l’œuvre numérique..."

Livre numérisé / Livre numérique
- Un livre est dit numérisé lorsqu’il est issu d’un ou de plusieurs ouvrages primitivement réalisés sous une forme imprimée qui ont simplement fait l’objet d’un changement de support. C’est un ouvrage clos, achevé au même titre que l’œuvre papier dont il est directement issu. Il s’apparente à un fac-similé de celle-ci.
- Un livre est dit numérique lorsque l'ensemble qu'il constitue est originellement réalisé sous la forme de fichiers informatiques par un ou plusieurs auteurs dont il exprime le discours construit sous une forme achevée avec le concours d’un ou de plusieurs éditeurs. Appelé à une large diffusion par la voie exclusive d'Internet, il ne peut être lu que sur un écran, qu’il soit fixe ou mobile. Lorsqu’une oeuvre numérique fait en totalité l’objet d’un téléchargement sur un support papier, cette opération lui confère sous forme dérivée les caractères essentiels d’un livre."

Aldus, 24/11/2009

  • Nathalie Kosciusko-Morizet : "A l'heure du Numérique"

Il faut distinguer deux réalités
"Je viens de dire que nous lisons des livres sur nos écrans d’ordinateur. Voilà qui n’est pas parfaitement exact. Il vaudrait sans doute mieux dire que nous lisons des œuvres écrites, ou bien que nous lisons des livres qui, déjà publiés et imprimés sur du papier, sont ensuite diffusés sous la forme de fichiers numériques. Il y a là, après tout, une nuance importante et une ambiguïté. Il faut distinguer deux réalités : d’une part, le livre qui est d’abord édité et imprimé avant que d’être reproduit et diffusé électroniquement ; puis, d’autre part, l’œuvre qu’on peut dire nativement  numérique, parce qu’elle est d’emblée conçue pour n’être éditée que numériquement. L’œuvre électronique [...] n’est pas nécessairement textuelle : elle peut mêler au texte des images, du son, de la vidéo, et cette variété de contenus exige une réflexion nouvelle. Les filières et les modèles sont distincts selon que l’on traite du livre numérisé ou de l’œuvre numérique, et ils le sont encore selon le type d’écrits concernés, puisque, comme vous le savez, la donne est considérablement modifiée selon le type d’œuvres."

Actes des Assises Professionnelles du Livre "A l'heure du Numérique" - 17 mars 2009
Texte du discours PDF, 5 p.

2. Enjeux de la numérisation

  • Au niveau de l'Union européenne

L’UE cherche un équilibre pour financer la numérisation de son patrimoine
"Les ministres de la Culture de l’UE ont décidé vendredi à Bruxelles de créer un "comité des sages" pour définir les modalités de futurs partenariats public-privé dans le domaine de la numérisation culturelle. L’idée, avancée par la France, a reçu le soutien de beaucoup d’autres pays, parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, ou encore l’Espagne qui s’est engagée à mettre ce comité en oeuvre pendant sa présidence de l’UE à partir de janvier."

AFP / France Info, 27/11/2009

 Bibliothèque numérique : l'UE crée un comité des sages
"Les ministres de la Culture européens tentent de définir un équilibre entre financement public et privé afin d'éviter tout monopole de la part de certains géants de l'Internet comme Google..."

Le Figaro, 30/11/2009

L'Europe veut une "doctrine commune" pour la numérisation des oeuvres
"C'est presque une évidence, la numérisation des oeuvres littéraires ne pourra pas se faire sans un partenariat public et privé. Mais en Europe, personne ne souhaite laisser trop de latitude aux entreprises privées, surtout nord-américaines. Pour renverser la tendance, les ministres de la culture européens se sont réunis vendredi dernier et ont jeté les premières bases d'un cadre de travail..."

Numerama, 30/11/2009

  • En France

Christine Alabanel chargée d'une mission sur le livre numérique
L'ancienne ministre de la Culture vient d'être chargée par le 1er ministre d'une mission sur le livre numérique.
Les conclusions sont attendues pour le 1er avril 2010.

Trois axes d'action
- "une action de sensibilisation auprès de la Commission européenne et des ministres européens en charge de la Culture et des droits d'auteurs".
- "l'adaption du secteur de l'édition à la lutte contre le piratage de ses contenus".
- "des propositions concrètes visant à faciliter l'exposition des éditeurs français sur internet".

Le Figaro, 01/12/2009
France 2, 02/12/2009

Livrel - Rapport sur l'histoire et les enjeux du numérique
Par Constance Krebs
Rapport commandité par le MOTif (Observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France) et remis le 19 octobre 2009
Le rapport propose "une analyse et une observation des usages pour appréhender des développements."
- il dresse "un état de la chaîne du livre",
- il insiste "sur l’aspect transversal des usages, sur les réseaux qui se mettent en place en étoile pour donner au texte une valeur nouvelle, selon une économie mixte",
- il montre "l'importance des définitions (livre, lecteur, auteur...), des apprentissages et du renouvellement des pratiques, en contribuant plutôt qu’en concurrence."

Préconisations
"Dans une économie de l’attention, de l’accès, l’objectif des professionnels de la culture et de la connaissance consiste à promouvoir la rareté au sein de l’abondance. Pour cela, ce rapport propose plusieurs préconisations.
- L’interopérabilité permet, par le biais de normes et de standards comme ceux proposés par l’IDPF, de lire les fichiers sur tout type de supports, de les commercialiser aisément et de les conserver dans un archivage pérenne...
- La mutualisation en réseaux permet de démultiplier le référencement et d’envisager sereinement des développements en faisant des économies d’échelle..."

Livrel - Rapport sur l'histoire et les enjeux du numériquePDF, 70 p.

  • Aspects socio-économiques

Le livre est à sa façon le produit, déjà, de l’innovation numérique
Par Nathalie Kosciusko-Morizet
"J’aime le livre. Non pas tel ou tel livre, non pas seulement celui que je lis en ce moment ; ce que j’aime, c’est cet objet et son ergonomie extraordinaire. La petitesse du livre, sa maniabilité exceptionnelle, sa beauté graphique et sa sensualité, en font un objet d’usage courant, pour lequel nous avons un attachement très particulier. Je ne crois pas un instant que l’heure soit venue de le remplacer ou de l’oublier. Non pas tant parce que la page imprimée recèlerait quelque vertu intrinsèque et sacrée, mais bien pour des raisons technologiques et industrielles qui sont liées à mes missions. Car le livre papier, celui que je tiens, ceux dont nous sommes entourés, ne sont pas les produits d’une époque industrielle antérieure au numérique. Ce sont des produits, conçus pour beaucoup par des PME, qui toutes font usage d’outils et de technologie numériques, à chaque étape de la chaîne éditoriale, comme du processus de diffusion et de vente. Ne m’en veuillez pas de rappeler pareille évidence, mais le livre est à sa façon le produit, déjà, de l’innovation numérique. Il me paraît important qu’il le reste."

Actes des Assises Professionnelles du Livre "A l'heure du Numérique" - 17 mars 2009
Texte du discours PDF, 5 p.

L'avenir numérique du livre
Par Roger Chartier
"L'obsession "googlienne", aussi légitime soit-elle, a pu faire oublier certaines des questions fondamentales que pose la conversion numérique de textes existant dans une autre matérialité, imprimée ou manuscrite. Cette opération est au fondement même de la constitution de collections numériques permettant l'accès à distance des fonds conservés dans les bibliothèques. [...]
Bien fou serait celui qui jugerait inutile ou dangereuse cette extraordinaire possibilité offerte à l'humanité. "Quand on proclama que la bibliothèque comprenait tous les livres, la première réaction fut un bonheur extravagant", écrit Jorge Luis Borges, et c'est une même immédiate félicité que produit la nouvelle Babel numérique. Tous les livres pour chaque lecteur, où qu'il soit : le rêve est magnifique, promettant un accès universel aux savoirs et à la beauté. [...]
Les justes réticences face à un partenariat aussi risqué ont plusieurs conséquences. D'abord, exiger que les financements publics des programmes de numérisation soient à la hauteur des engagements, des besoins et des attentes et que les Etats ne se défaussent pas sur des opérateurs privés des investissements culturels à long terme qui leur incombent."

Le Monde, 27/10/2009

3 à 4 millions : Le nombre de livres électroniques vendus dans le monde en 2009 selon Sony
"Sony n'a pas peur d'Amazon. Le géant japonais de l'électronique a indiqué qu'il voulait contrôler 40% du marché des livres électroniques en 2012-2013, alors que les ventes de ces appareils permettant de lire des ouvrages, journaux ou magazines numérisés prennent leur essor."

L'Expansion, 23/11/2009

 A qui profite l'e-book?
"Ni au libraire, ni au lecteur, ni à la planète. Le livre électronique pose des questions fondamentales sur le devenir du livre et des acteurs des métiers du livre (auteur, éditeur et libraire). Les éditeurs prennent le livre électronique très au sérieux, peut-être suite à l'expérience des majors du disque. Tous se préparent, avec enthousiasme ou avec crainte, avec scepticisme ou avec une foi 2.0, à ce bouleversement annoncé. Bien malin qui peut prévoir ce que sera le marché du livre électronique dans quelques années. Il y a 10 ans déjà on en annonçait l'avènement... Aujourd'hui toutefois, la réalité du livre électronique ne suscite plus guère de doute."

Slate, 09/11/2009

Internet, livre électronique : la guerre du numérique aura bien lieu
Un dossier de 15 pages à lire dans le Courrier international. Des articles en provenance de Londres, de Washington, de New-York et de Tokyo. Des réflexions sur les enjeux, avec les points de vue d'écrivains, de libraires, d'éditeurs. Des conseils...

Voir : Veille éducation numérique

  • Aspects écologiques

L'ebook ne serait pas plus écologique que le livre papier
"La directrice générale des éditions Berkshire Publishing et co-auteure du livre The Business of Sustainability (que l'on pourrait traduire par Le business du durable), Karen Christensen, a déclaré qu'il fallait se débarrasser de l'idée fausse que le livre électronique et plus écologique le livre imprimé..."

ActuaLitté, 25/11/2009

  • Accords Google

Nouvel accord Google Books, retour de la polémique
"La nouvelle version de l'accord Google soulève encore la polémique et si le département de la justice devrait statuer sur la question pour le début 2010 les opposants à l'accord eux ont toujours les armes au point..."

ActuaLitté, 18/11/2009

Numérisation : Google Books renonce aux livres européens
"Alors que le gouvernement français s’interroge encore sur la numérisation des ressources littéraires, Google recule d’un pas. Le géant ne numérisera pas les ouvrages non anglo–saxons..."

Silicon.fr, 17/11/2009

Numérisation : le nouvel accord de Google peine à séduire les éditeurs européens
"Google a présenté aux éditeurs européens le nouvel accord soumis à la justice américaine. La réaction est relativement mitigée, mais les négociations semblent tout de même avancer dans le bon sens..."

L'Informaticien.com, 17/11/2009

Google circonscrit Google Books au monde anglophone
Google fait des compromis pour ne pas être suspecté de s'accaparer le monopole de la distribution de livres numérisés sur Internet.

Journal du Net, 16/11/2009

Bibliothèque numérique : Google maintient la pression
"Google réduit le champ d'application de son accord aux éditeurs anglo-saxons (États-Unis, Royaume-Uni, Canada et Australie) mais continue de numériser des ouvrages, dont certains peuvent s'avérer en langue française ou allemande…"

Le Figaro, 19/11/2009

L'Open book alliance fustige le nouvel accord Google books
"Pas tendre du tout l'Open Book Alliance, qui réunit en son sein Microsoft et Yahoo!, avec d'autres acteurs de l'internet, qui avait déjà éreinté Google books par le passé, estimant qu'une « question de politique publique de cette ampleur ne devrait pas être traitée si légèrement, mais abordée par le Congrès, sous forme d'une délibération ouverte ». "

ActuaLitté, 16/11/2009

Google Books : un accord moins international
"Google a été contraint de revoir son accord amiable avec les associations d'auteurs et d'éditeurs aux États-Unis et lui donne une portée moins internationale..."

Génération NT, 16/11/2009

3. Liseuses, readers...

  • Écran pliable

Écran pliable : une technologie bientôt à maturité
A l’image du Radius dont la sortie est attendue pour 2010, les écrans pliables grâce au papier électronique vont devenir très prochainement réalité. Petit point sur une technologie bientôt à maturité.
Le livre électronique Radius
Alors qu’il était voué à disparaître définitivement, le livre électronique pliable Radius est de nouveau annoncé pour 2010.

News idealo, 13/11/2009

  • E-book vocal

Intel Reader, un e-book vocal pour les déficients visuels"Intel a introduit son Reader, un livre électronique spécialement conçu pour les déficients visuels. Equipé d’un capteur photo 5 mégapixels, il scanne du texte et peut ensuite le lire à une vitesse variable de 120 ou 250 mots à la minute. Il est disponible aux Etats-Unis pour 1500 dollars...D'une certaine façon, c'est un nouvel "oeil" pour les personnes qui ne peuvent plus voir... "
Lire l'article de ZDNet et voir la démonstration vidéo.

ZDNet, 11/11/2009

  • Sony : Reader Touch Edition

Un livre électronique qui séduit mais ne convainc pas
"Avec son Reader Touch Edition, Sony propose un produit assez abouti, mais l'offre des éditeurs est limitée."
01.net a testé le reader Touch Edition et en rend compte : la promesse et la réalité.
La réalité :
- une semaine d'autonomie environ
- quelques fonctions multimédia
- qualité d'affichage perfectible
- un usage facilité par l'interface tactile
- un catalogue encore trop limité
- des pris peu motivants."
Voir les résulats des tests plus en détail sur 01.net

01.net, 02/12/2009

  • Kindle

Kindle : une mise à jour pour augmenter l'autonomie de la batterie et supporter le PDF
Le livre électronique d'Amazon a reçu la première mise à jour de son firmware : elle augmente l'autonomie de la batterie lorsque la connexion sans fil est activée, et apporte la compatibilité native avec le format PDF.
NouvelObs, 25/11/2009

Le Kindle Amazon dans nos labos : impressions et photos
"... en attendant notre dossier complet, sachez que l'écran est vraiment agréable. On ne se croit pas devant un livre, mais on s'en rapproche furieusement. L'écran ne fatigue pas du tout les yeux, nous pouvons vous l'assurer, tout du moins après quelques minutes d'utilisation (à voir après plusieurs heures)..."
Lire l'article et voir les photos.

PC InPact, 01/12/2009

En voyage avec mon Kindle
"Ni technophile ni technophobe, on n'avait pas d'a priori sur ce lecteur de livres numériques dont Amazon, le géant américain de la vente en ligne, est si fier. Malheureusement, après des heures passées le nez dessus, on ne sait toujours pas quoi en penser. Un "bouquineur" ne remplacera jamais un livre de poche que l'on corne, biffe et souligne à loisir. Mais sans un Kindle, on n'aurait pas pu emporter en vacances, à la Toussaint, autant de Jules Verne. Trente romans, en version française, téléchargés en quelques minutes pour 2,30 euros en tout !.."

Le Monde, 22/11/2009

  • Comparatifs

Comparatif vérité produits et contenus : Amazon Kindle2 contre Sony Reader PRS-600
"...Comment croire que Sony et Amazon n’ont pas d’agenda caché ? Aucun des deux fabricants n’explique le lancement (sur le plus grand marché francophone) d’un outil de lecture électronique qui n’a pas (ou si peu) de lectures possibles. Ces engins sont nettement plus portables que n’importe quel netbook. Mais pour emmener quel livre où ? Les fabricants ne sont ni conservateurs de musée, ni défenseurs du patrimoine littéraire [...] Alors, avant de se procurer un Kindle ou un Sony Reader, ou encore moins un Nook, qui a l’air très Américain, le mot d’ordre es t: Wait and See..."

Voir le tableau : On apprécie... On apprécie moins...

Le Monde numérique, 19/11/2009

Prêts pour la révolution eBook : nos tests, les contenus, les enjeux
Dossier de SVM

Top départ pour une nouvelle page
Tests : Amazon Kindle, Sony PRS-600, Bookeen Opus

A chacun son modèle économique
- Avec le Kindle d'Amazon : l'Apple et la littérature
- Avec le Sony PR-600 : le partenaire de la FNAC
- Avec le Cybook de Bookeen : deux formats à livre ouvert

L'édition prise dans la tourmente
- Comment tout numériser ? 
- L'édition est-elle prête à se plier au format mobile ?
- A l'aube d'une littérature numérique ?

SVM, n° 287, décembre 2009, p. 38-48

4. Bibliothèques numériques

  • Readers, liseuses

Reader, ebook, liseuse, bouquineur, tablette, plusieurs mots désignent ces nouveaux outils dédiés à la lecture.
"Lisez de la littérature contemporaine sur un lecteur de livre numérique en bibliothèque ! Le bureau Langues et Littératures propose un choix de textes et met à votre disposition un lecteur numérique nomade. [...] 50 textes de littérature française contemporaine sont mis gratuitement à votre disposition. Vous trouverez des auteurs très contemporains et qui pour la plupart sont déjà dans nos collections et des genres variés, des romans, des nouvelles, de la science fiction, des thrillers ou des policiers."
Rendez-vous au niveau 3 de la bibliothèque, bureau Langues et littératures

BPI, 12/11/2009

  • Utilisateurs

Les "bibliothèques numériques" peuvent-elles être des bibliothèques ?
Dossier coordonné par Fabrice Papy
Communication & Langages, n° 161, septembre 2009

Voir : Veille éducation numérique, 12/11/2009

En savoir plus

Revue de presse précédente
Septembre 2009

Dossier d'éduscol
Livre électronique, livre numérique (e-book)