ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Livre électronique : revue de presse - juin 2010

Lecture numérique (enquête Ipsos, une vidéo non dénuée d'humour, Labo BnF, Cercle reader de Sony) - Dans l'enseignement (manuels numériques, livres électroniques) - Bibliothèques numériques (Europeana. Royaume-Uni, Autriche) - Professionnels du livre (dossier Doc S-I, points de vues) - Aspects juridiques (droit d'auteur, données personnelles) - Aspects économiques (coût du livre numérique, édition ouverte, marché, plateformes) - Readers, liseuses (Archos, iPad, Kindle DX, LibrettoW100, LumiRead, Newsmy E6202, Novel, SNE 60K, Nintendo 3DS) - Innovations technologiques (nouveaux écrans, papier électronique, logiciel Blio).

1. Lecture numérique
2. Dans l'enseignement
3. Bibliothèques numériques
4. Professionnels du livre
5. Aspects juridiques
6. Aspects économiques
7. Readers, liseuses...
8. Innovations technologiques

1.  Lecture numérique

  •  Enquête Ipsos

ipsos
Le livre sera-t-il numérique ?

Ipsos MediaCT publie les résultats d’une vaste étude sur les perspectives du livre numérique, commanditée par le Centre National du Livre.
> Près d’un Français sur deux a déjà entendu parler du livre numérique, et le considère d’abord comme un contenu, avant d’être un support. Son essor se joue autour de trois enjeux : l’accès (l’offre éditoriale est potentiellement infinie, mais aujourd’hui limitée et méconnue), l’objet (le support de lecture doit être pratique, confortable et polyvalent), et la valeur. Les Français attendent un prix inférieur de 40% à celui du livre papier, sans perdre pour autant le droit d’en conserver et d’en partager le contenu.
> Le public actuel du livre numérique est encore très réduit...
> La numérisation du livre parait irréversible, mais ce mouvement sera probablement moins brutal que dans d’autres industries culturelles...

Ipsos, 03/06/2010

  • Une vidéo non dénuée d'humour

Book : un produit révolutionnaire !  

Pour prendre un certain recul. C'est en espagnol mais même sans en avoir fait, on arrive à suivre...

Urfist de Nice

  • Quels lecteurs ?

Francis Esménard - Albin Michel : un outil formidable pour amener de nouveaux lecteurs à la littérature

« Le numérique est une révolution profonde. Il ne faut pas en avoir peur. Au contraire, c’est une chance extraordinaire pour la lecture. L’iPad est un outil formidable pour amener de nouveaux lecteurs à la littérature. Nous allons d’abord toucher certains de ceux qui ne rentrent jamais dans une librairie. Ensuite ceux qui voyagent et qui pourront lire sur tablette comme je le fais moi-même. [...] Le livre papier conservera sa domination à travers le plaisir qu’il procure : le posséder, le mettre dans sa poche, le prêter, le ranger en bibliothèque, etc. Pour [les gros lecteurs], le numérique sera un simple appoint. Je le répète: l’iPad, c’est prioritairement pour ces 50% de Français qui ne rentrent jamais en librairie. »

Le JDD, 30/05/2010

  • Labo BnF

labo bnf

Le Labo BnF
Le Labo BnF a ouvert ses portes le 2 juin 2010 dans le hall Est de la BnF | François-Mitterrand. Cet espace permanent est le premier laboratoire expérimental public des usages des nouvelles technologies de lecture, d’écriture et de diffusion de la connaissance.

Voir présentation dans Veille éducation numérique
LABO BnF : usages des nouvelles technologies de lecture, d’écriture et de diffusion de la connaissance

Le livre électronique s'installe à la Bibliothèque nationale de France

« Il s’agit d’un espace en libre service permettant au public de manipuler les outils numériques dédiés au livre.
Ce bel espace de 120 mètres carrés assez design, mis en réseau par Orange, est un compromis entre une salle d'exposition et un atelier de travaux pratiques. Plusieurs vitrines fermées se contentent de présenter des tablettes communicantes, des liseuses et des feuilles de « papier électronique » souples, histoire de montrer ce que les technologies d'aujourd'hui permettent de faire. L'usager peut aussi manipuler des matériels. »

01.net, 03/06/2010

  • Cercle reader de Sony

le cercle reader
Sony lance un club de lecture en ligne, le cercle reader

« Cercle Reader propose plus de 8.000 ouvrages en ligne (gratuits ou payants) grâce à différents partenariats (Numilog, ePagine et Feedbooks). Les livres sont présentés avec l’illustration de couverture, le résumé, le prix et le lien renvoyant au partenaire pour l’achat. Mais le Cercle Reader se veut avant tout une plateforme collaborative pour passionnés de lecture. La mise en place d’un blog animé par 4 rédacteurs-bloggeurs littéraires (Romans et lecture, La lettrine, In cold blog et Bookomaton) permettra des échanges sans doute passionnés sur les ouvrages proposés. »

Le Monde numérique, 07/06/2010

Sony lance Le Cercle Reader : une plateforme collaborative dédiée à la lecture numérique

« Accessible depuis mai 2010, à partir du site Internet de Sony France et du logiciel Reader Library, Le Cercle Reader est une plateforme collaborative unique en son genre. Elle a pour vocation de réunir les passionnés de lecture, autour d’une librairie en ligne présentant plus de 8 000 ouvrages, mais également d’un blog, véritable espace de discussions et d’échanges...
Le blog du Cercle Reader, animé par quatre bloggeurs influents de la blogosphère littéraire, a pour vocation de proposer aux internautes du contenu éditorialisé sur les publications d’ouvrages au format numériques.
Les quatre rédacteurs rédigent ainsi, à tour de rôle, des billets sur des thèmes littéraires et livrent leurs impressions à travers des chroniques dédiées aux livres qu’ils ont particulièrement aimés. Les internautes sont également invités à participer, à travers la rédaction de commentaires sur le blog.  Les bloggeurs s’engagent à répondre à tous commentaires sur leurs articles respectifs.

- Romans et Lectures
Calepin (pseudonyme), amateur de littérature, féru d'informatique, a trouvé dans son blog un terrain de jeu idéal pour s'adonner à ces deux activités.
- La Lettrine
Avec un pied dans une classe et un autre dans l'édition, Anne-Sophie Demonchy est une jeune enseignante de lettres passionnée par la littérature. Elle anime un blog, La Lettrine, et chronique pour Le Magazine des Livres.
- In Cold Blog
Après avoir fréquenté un temps les blogs de lecture, il a décidé d’ouvrir son propre espace en août 2006. Depuis, il y partage ses coups de coeur littéraires surtout, et quelques-uns de ses rares coups de gueule.
- Bookomaton)
Le Bookomaton est une machine bricolée et mise en service en 2008. Depuis, elle sème à tous vents des instantanés littéraires, légers et improbables assemblages de mots dont la seule fonction est de communiquer un enthousiasme, un plaisir ou, plus rarement, un coup de gueule. »

Sony, mai 2010

Lire tout le communiqué de pressePDF, 3 p.

  • Colloques

Impact du numérique sur la lecture : colloques

livres hebdo colloque de l’écrit à l’écran

Comment le numérique change la lecture (Forum de Livres Hebdo), le 7 mai à Paris - De l'écrit à l'écran (Colloque organisé par le CRDP de l'académie de Nice et l'association des amis de la CLE), les 6 et 7 mai à Sophia-Antipolis.
livres hebdo colloque de l’écrit à l’écran

Voir : Veille éducation numérique - mai 2010

  • Impacts sur la pensée et l'attention

De l'impact du Web sur la pensée et l'attention

Le site Slate rend compte du livre de Nicolas Carr "The Shallows" (Les Bas-Fonds) qui montre en quoi l'Internet modifie notre cerveau. Olivier Le Deuff dans "Le Guide des égarés" évoque les problèmes d’attention liés aux environnements multi-tâches, en se référant à un article de Howard Rheingold.

Veille éducation numérique, juin 2010

Je lis sur le Web donc je pense autrement
À propos de Nicholas Carr
Slate, 22/06/2010

Sur l’attention informationnelle
À propos de Howard Rheingold
Le Guide des Égarés, 29/05/2010

  • Fonctions sociales

Des livres numériques avec des fonctions sociales

« Kevin Rose, le fondateur de Digg, vient de publier une très stimulante vidéo, où, armé de son iPad Kindle, il explique à Jeff Bezos et Steve Jobs, les fonctions sociales qu’il attend des tablettes de lecture électronique... Il en énumère 5 qui lui semblent indispensables et qu’il illustre concrètement d’infographies...
>  avoir des informations sur les personnages et les lieux en cliquant sur leurs noms où qu’on soit dans notre lecture.
> qu’on puisse partager des annotations avec ses amis...
> pouvoir prêter un livre électronique à ses amis, et pouvoir en contrepartie voir où il en est de sa lecture...
> montrer où on en est dans sa lecture, pour savoir si on est proche ou pas de la fin...
> Enfin, permettre d’accéder facilement à des dictionnaires et certaines encyclopédies en ligne... »

La Feuille, blog du Monde, 17/06/2010

2. Dans l'enseignement 

  • Manuels numériques

Pour rappel
Voir sur éduscol
L'expérimentation "Manuels numériques via l'ENT"

Les enseignants plébiscitent le manuel numérique

« 90% des enseignants interrogés dans le cadre d’un sondage de Savoir livre estiment que le manuel numérique leur permet de mobiliser l’attention de toute la classe. »

Livres Hebdo, 27/05/2010

Tour d'horizon des manuels numériques

« Les nouveaux programmes de 6e ont été l’occasion pour les éditeurs de s’essayer au numérique. L’offre est désormais plus importante cette année avec le niveau 5e. De la simple numérisation (pages scannées) au véritable manuel numérique, voici un petit tour d’horizon de ce qui nous est proposé pour la rentrée.
Tous les éditeurs – ou presque – offrent deux types de manuel numérique : simple et enrichi. Le manuel numérique simple est, en fait, la version projetable du papier (avec quelques outils d’écriture au tableau, comme le surligneur ou le crayon). Le manuel enrichi, véritable travail numérique, contient des ressources multimédias supplémentaires et des options de personnalisation du manuel. Plus qu’un manuel lambda, il peut devenir le manuel du professeur.
Avantages et inconvénients sont ici présentés de façon succincte pour vous inviter – ou non – à découvrir dans les détails certaines potentialités du numérique. Les offres sont multiples et variées,du plus simple au plus évolué… »

Le Café padagogique, 23/05/2010

Des manuels scolaires numériques et gratuits : science-fiction ou réalité ?

« Proposer aux écoliers des manuels scolaires numériques gratuits et alléger les cartables. C'est la mission que s'est fixée l'éditeur indépendant Lelivrescolaire.fr... l'un des gros avantages de la numérisation du livre réside dans le fait que chaque professeur peut intégrer ses propres cours à tout moment, commenter chaque document du livre ou encore y associer d’autres ressources pédagogiques. Les élèves peuvent également faire leurs devoirs en ligne et les résultats arrivent automatiquement dans l’espace privé du professeur... »

ITR Manager, 26/05/2010

  • iPad

L'iPad, outil révolutionnaire pour l'université

« L'iPad, pour ce qui est de son application iBooks, concerne directement le monde de la documentation scientifique, et donc des bibliothèques universitaires, parce que c'est tout à la fois un lecteur de livre numérique ; une bibliothèque ambulante que l'on peut porter sur soi ; une librairie portative qui permet d'acheter des livres exactement comme des morceaux de musique, des vidéos ou des films via d'autres applications numériques. Vu d'un établissement d'enseignement supérieur et de recherche - Sciences-Po -, dont la bibliothèque est l'un des fleurons, quelle étape de la révolution numérique est-il susceptible de marquer ? »

Challenges, 29/04/2010

Sésamath : le premier manuel scolaire sur iPad

« Sésamath 5ème est le premier manuel scolaire pour iPad. Se présentant à l'identique de la version papier, il demeure dans un premier temps proche de celle-ci, offrant des fonctionnalités ergonomiques propres à l'iPad, telle que la possibilité de grossir le texte ou les images avec la loupe... Tout en faisant quelque 200 pages, le manuel est léger comme une plume. Et pour cause, il se télécharge sur l'Apple Store (à partir du mois de juillet, dès sa validation par Apple) et se stocke dans la mémoire de l'iPad. »

ITR News, 30/06/2010

  • Au Royaume-Uni

Évolution de l’enseignement grâce à l’édition numérique

« L’Université chrétienne d’Abilene, la Presse universitaire de Cambridge et les Bell Labs d’Alcatel-Lucent ont décidé de se lancer dans un projet de recherche commun afin de s’engager concrètement dans l’avenir de l’édition, de la création à la diffusion, et de fournir des outils qui améliorent l’éducation. [...] Ces nouveaux outils seront basés sur une série de prototypes logiciels que les trois organisations sont en train de développer et donneront une nouvelle dimension à l’apprentissage. Destinés à stimuler la réflexion et les idées, ils offriront aux utilisateurs un accès opportun et pertinent à l’information, en proposant toute une gamme de nouveaux contenus : images, textes, audio et vidéo - sur un même terminal. Tous ces outils pourront également être personnalisés pour garantir un apprentissage optimal... »

ITR Manager, 13/04/2010

  • Aux Etats-Unis

Le livre électronique motive les jeunes lecteurs

« Lotta Larson, chercheuse à l’Université d’État du Kansas en enseignement primaire, pense que des enfants pourraient améliorer leurs compétences en utilisant le livre électronique (livrel). Sa dernière étude, dont les résultats paraitront dans le prochain numéro de la revue The Reading Teacher, lui a permis de découvrir que le livre électronique permet aux enfants des interactions qui ne pourraient pas être possibles avec des livres imprimés... »

rire.ctreq.qc.ca, 20/04/2010

3. Bibliothèques numériques

  • Europeana

L’UE se dit déterminée à alimenter sa bibliothèque numérique

« Développer Europeana, la bibliothèque numérique européenne, avec des oeuvres publiques mais aussi protégées par le droit d'auteur : c'est le but réaffirmé par les ministres de la Culture de l'UE dans des conclusions adoptées le 10 mai à Bruxelles. Avec, toujours en ligne de mire, jusqu'à 10 millions d' uvres en ligne d'ici à la fin de l'année. Quels que soient les défis - logistiques, juridiques, financiers -, l'alimentation du portail Europeana (www.europeana.eu) n'est pas une mince affaire. Selon leurs conclusions, les Etats membres sont déterminés à avancer pour dépasser les quelque 6 millions de livres, cartes, photographies, extraits de films, peintures, extraits musicaux actuels. [...] Selon le Conseil, il faut aussi assurer la diversité culturelle, géographique et linguistique des oeuvres, améliorer les fonctions multilingues du site, tout en continuant à étudier les besoins et les profils des utilisateurs et à mieux faire connaître le site. Pour son portail, l'UE opte, lorsque cela est possible, pour des formats informatiques ouverts afin de permettre la participation de développeurs (de logiciels) la plus large possible... »

Europolitique, 10/05/2010

  • Royaume-Uni

Cambridge lance sa «Bibliothèque numérique pour le XXIè siècle»

« Cette opération est possible grâce à un don de 1,5 millions de livres sterling attribué par l’ancien homme d’affaire Leonard Polonsky et concerne surtout les ouvrages scientifiques et religieux, dont les notes manuscrites de Sir Isaac Newton ou encore un exemplaire de la Bible de Gutenberg datant de 1455... L’ambition de Polonsky est en effet d’initier un dialogue international entre bibliothèques, professeurs et étudiants et espère que l’exemple de Cambridge sera suivi par d’autres universités à travers le monde. » 

Le Magazine littéraire, juin 2010

  • Autriche

Google va numériser le patrimoine autrichien

« La Bibliothèque nationale autrichienne (ONB) a signé un accord de numérisation de 400 000 volumes avec le moteur de recherche américain. Après l’accord de numérisation passé en Italie avec les bibliothèques nationales centrales de Rome et de Florence au début de l’année, Google vient de signer un contrat avec la Bibliothèque nationale autrichienne (ONB) pour la numérisation des œuvres libres de droits de la bibliothèque, soit 400 000 volumes. »

Livres Hebdo, 16/06/2010

4. Enjeux pour les professionnels du livre

  • Dossier : Documentaliste - Sciences de l'information

doc si - mai 2010
Le livre numérique : de nouveaux enjeux professionnels,

Dossier coordonné par Benoît Épron, p. 26-69
Doc SI, Volume 47, n° 2, paru le 31 mai 2010

Introduction - Une nouvelle offre et des problématiques inédites

Pôle 1

- Le livre numérique en France : état des lieux et perspectives de développement du marché
- Un contexte et une offre à maturité ?
- L'offre de livres numériques en 2010 : aspects techniques
- Quelques éléments sur la stratégie des éditeurs français en matière d'offre numérique
- Cairn.info : au-delà des revues ?
- Cyberlibris : une offre de bibliothèque numérique à destination des institutions documentaires
- Numilog : un catalogue de livres numériques pour les bibliothèques et centres de documentation

Pôle 2

- Le passage au tout numérique : une « e-revolution » dans les centres de documentation
- Des pratiques professionnelles renouvelées
- Des freins juridiques à l'offre d'e-books ?
- L'offre de livres numériques pour les bibliothèques universitaires : essai de typologie
- Numérisation de masse et pratiques professionnelles : l'exemple de la Bibliothèque municipale de Lyon
- Comment intégrer le livre numérique dans une collection de bibliothèque : l'expérience de l'Université Lyon 1
- La question Livrel
- L'intégration des enjeux numériques dans la politique du livre et de la lecture (2005-2010)
- Nouveaux documents, nouvelles compétences

Pôle 3

- Comment les professionnels de l'information-documentation abordent-ils le livre numérique ?
- L'art (délicat) de la négociation d'e-books dans le secteur académique
- Les ressources numériques : un nouvel enjeu pour les compétences des professionnels des bibliothèques
- Compétences et vigilance pour les services de livres numériques
- Sources et ressources

  • Auteurs

Welovewords.com/

Première plateforme communautaire francophone destinée aux auteurs. Dédiée aux auteurs de contes, nouvelles, poésie ou encore humoristes et paroliers.

Accéder à la plateforme
Voir la présentation

Welovewords.com, un espace dédié aux auteurs

« La première plateforme communautaire francophone destinée aux auteurs, welovewords.com, est lancée aujourd'hui. Décryptage en 5 points.
1. Comment est né welovewords ?
2. welovewords.com, qu'est ce que c'est ?
3. welovewords, comment ça marche ?
4. L'atout de welovewords
5. Quel avenir pour welovewords ? »

L'Express, 30/04/2010

Welovewords, nouveau réseau social pour les auteurs

« Ce réseau social qui compte actuellement 1 220 membres permet aussi bien d’échanger entre auteurs que de déposer ses textes, de diffuser un événement que de trouver un partenaire éditorial, qu’il soit littéraire ou musical. Entre écriture, archivage, publication et promotion, Welovewords est ouvert aussi bien aux professionnels qu’aux lecteurs anonymes. Il est relié aux réseaux sociaux Facebook et Twitter. Ce "marché de l’écriture" collaboratif offre une option payante pour ceux qui souhaitent protéger leurs œuvres contre le piratage et surtout assurer un dépôt légal afin de prouver l’antériorité d’un texte. »

Livres Hebdo, 01/06/2010

  • Éditeurs

Hachette, Albin Michel et Eyrolles, premiers sur l'iPad

Le lancement de la nouvelle tablette en France vendredi a permis de dévoiler le mystère qui entourait l’offre de l’iBookstore.

Livres Hebdo, 28/05/2010 (sur abonnement)

Belfond met sa rentrée sur liseuse

Belfond et les Presses de la Cité proposeront aux centrales de grandes surfaces culturelles leurs romans de la rentrée sur le reader de Sony.

Livres Hebdo, 14/05/2010 (sur abonnement)

Le Cybook Opus de Bookeen, un tremplin pour le partage culturel chez InLibroVeritas

À contre-pied de la marchandisation, l’éditeur numérique InLibroVeritas distribue les Cybook Opus de Bookeen. Pour un échange démocratique et universel du savoir et de la culture.
« Je voulais un e-reader compatible avec ma philosophie », martèle Mathieu Pasquini, fondateur de la maison d’édition et prestataire d'impression à la demande InLibroVeritas (ILV). « Lorsque je pense que c'est une bonne idée, je le fais. » Le gérant contacte donc Bookeen et passe commande de sa liseuse électronique Cybook Opus.

Silicon.fr, 12/05/2010

  • Librairies

La librairie numérique de Google arrive fin juillet

« Les livres téléchargés seront lisibles sur n'importe quel lecteur : tablette, e-reader, ordinateur ou smartphone.
Google a annoncé mardi qu'il allait commencer à vendre des livres numériques d'ici à la fin juillet, avec l'accord des éditeurs et sans attendre que la justice tranche sur la solution trouvée avec certains acteurs du secteur sur des oeuvres tombées dans le domaine public. Cette librairie virtuelle, baptisée Google Editions, "sera sans préférence d'appareil", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Google...  »

L'Expansion, 05/05/2010

5. Aspects juridiques

  • Droit d'auteur

Quelques usages du scanner en bibliothèque universitaire

ADI, ADBS, Anne-Laure Stérin, Lionel Maurel et Michèle Battisti
Que puis-je copier dans une bibliothèque universitaire ?
Votre bibliothèque vient d’acquérir un scanner très puissant qui numérise, fait des sorties papier, permet d’envoyer des documents par courrier électronique. Plutôt que de remiser cet appareil dans un local accessible aux seuls bibliothécaires, vous décidez de mettre cette merveille à la disposition des usagers. Plusieurs questions se posent...
- Numérisation de documents sur scanner
- Préparation de cours à partir d'extraits de documents via un scanner et dépôt sur ENT
- Revue de presse interne

ADBS, juin 2010

Pour une politique européenne du numérique, par Michel Barnier

« Mon rôle de commissaire européen chargé du marché intérieur, est de fixer des règles qui permettent à la création en ligne de vivre. Or, plus il y aura du contenu légal sur le Net, plus elle pourra vivre de son activité ; et les Français, comme tous les Européens, pourront profiter d'une production riche et variée...
Je ferai donc cette année une proposition en vue d'une organisation plus rationnelle de la gestion collective en Europe et notamment un guichet unique pour l'obtention des licences afférentes à différents types de droit...
Je proposerai prochainement un cadre juridique qui permettra aux bibliothèques de numériser ces œuvres [orphelines] et de les rendre accessibles au public...
Au-delà de ces deux initiatives très concrètes, je souhaite mener plus largement un dialogue avec l'ensemble des acteurs d'Internet... »

Le Monde, 21/05/2010

Les aveugles demandent à l'ONU d'assouplir les droits d'auteurs

« Plusieurs ONG de non-voyants ont exhorté... l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) à assouplir les droits d'auteur pour que les quelque 150 millions de personnes souffrant d'un handicap visuel aient accès à un plus grand choix de livres... »

AFP / La Tribune de Genève, 26/05/2010

Les aveugles demandent à l'ONU d'assouplir les droits d'auteurs

« Selon les ONG, les droits d'auteur posent plusieurs problèmes. Ils interdisent notamment "le partage des fichiers de base (des livres)" entre chaque pays de même langue, selon un représentant de l'Union mondiale des aveugles (UMA), M. Dan Pescod... »

RTL Info.be, 26/05/2010

  • Vie privée

Seriez-vous troublé que l'on sache ce que vous surlignez dans vos livres ?

« Le blogueur Bob Sullivan relate ainsi sur MSNBC le trouble de certains utilisateurs du Kindle, qui ont découvert que depuis la dernière mise à jour de l'appareil, Amazon enregistrait par défaut les passages qu'ils surlignaient dans leurs livres. La fonctionnalité permet au marchand d'afficher les passages les plus populaires des livres ("Popular Highlights"), pour donner envie de les lire, ou faciliter leur lecture rapide...
Amazon ne dévoile aucune information personnelle, puisqu'il ne propose que les passages surlignés par au moins trois utilisateurs différents. Mais s'ils refusent de participer au service des "Popular Highlights", les utilisateurs du Kindle ne bénéficient plus de la sauvegarde des notes et des passages qu'ils surlignent...  »

Numerama, 12/05/2010

6. Aspects économiques

Coût d'un livre numérique

le motif
Étude du MOTIF : Combien coûte un livre numérique ?

Le MOTif, observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France.
« Un livre numérique ne coûte rien, un livre numérique coûte moins cher, aussi cher, plus cher qu’un livre papier… Autant d’affirmations relayées dans les journaux, à la radio, à la télévision, sur le web, dans les livres, qui finissent par brouiller tout jugement objectif ou entretiennent les fantasmes à l’heure où le livre accède à la dématérialisation de sa diffusion.
La question est récurrente et nombreux sont ceux qui aimeraient pouvoir s’y retrouver...
Cette étude ne porte pas sur les prix de vente des livres numériques (ils dépendent de la stratégie adoptée par les éditeurs) mais seulement sur les coûts réels – les prix de revient tels qu’ils se présentent actuellement pour des éditeurs qui se positionnent sur ce marché nouveau...
Hervé Bienvault, consultant indépendant qui tient le blog Aldus-2006 sur l’actualité de la lecture numérique, a interrogé des auteurs et une vingtaine de sociétés différentes, aussi bien éditeurs (en majorité des structures moyennes ou importantes), graphistes, compositeurs, agences photographiques que diffuseurs, distributeurs numériques, libraires.
L’évaluation des coûts de production est faite à partir de l’analyse de 5 modèles de livres numériques :
- roman, 256 pages, grand format ;
- essai-document, 320 pages, grand format ;
- guide pratique (cuisine-bricolage-tourisme), 320 pages, grand format, avec 400 illustrations ;
- beau-livre ou album illustré, 192 pages, grand format, avec 100 illustrations ;
- bande dessinée, 48 pages, grand format.
Pour chaque modèle type, les coûts sont calculés suivant 4 paramètres: numérisation à partir d’un livre papier ; récupération et structuration des données à partir d’anciens fichiers ; production de nouveautés ; création avec contenus multimédia. »

Site du MOTif

Télécharger
la synthèse PDF, 4 p.
l'étude intégrale PDF, 36 p.

  • Édition électronique ouverte

Le livre numérique est dans l'impasse, faisons le choix de l'édition électronique ouverte !

par Marin Dacos et Pierre Mounier
« Les vrais enjeux sont cependant d'une toute autre ampleur et ils sont peu discutés : sur le segment de la distribution et de la vente de livres électroniques, trois acteurs d'envergure internationale ont pris position et semblent bien décidés à verrouiller le marché dans une situation d'oligopole : il s'agit de Google, déjà présent avec le très contesté Google books et bientôt avec Google édition annoncé pour l'été, Amazon avec sa tablette de lecture Kindle, et enfin Apple son tout récent iPad. Les trois initiatives ne relèvent pas de la même logique. Elles ont pourtant des points communs et sont grosses de dangers : pour les lecteurs, pour les auteurs, et même pour les éditeurs. [...]  Pour le résumer à grands traits, il s'agit de proposer un livre numérique tout à la fois lisible, manipulable et citable... »

Marin Dacos est directeur du Centre pour l'édition électronique ouverte (Cléo) et fondateur du portail de revues électroniques Revues.org. Pierre Mounier est responsable de la formation, des études et des usages au Cléo et créateur du site Homo Numericus. Tous les deux viennent de publier L'édition électronique (La Découverte, collection Repères).

Le Monde, 14/05/2010

  • Marché

Arnaud Nourry : le livre numérique prendra 15% du marché

« L'iPad d'Apple arrive en France ce vendredi 28 mai. A cette occasion, le PDG d'Hachette Livre Arnaud Nourry analyse les enjeux du livre électronique. Il coûtera 25% de moins que les ouvrages papier... »

Bibliobs, 27/05/2010

Les lecteurs de livres numériques restent hors de prix pour la plupart des gens

Le ministère de la Culture en France parle du dépôt d'un projet de loi sur le livre numérique d'ici à juin. Qu'en est-il au niveau européen ?

 ActuaLitté.com

  • Plateformes

Les trois plateformes de livres numériques proposent un catalogue commun

Pour les libraires, un point d’accès unique entrera en service partiel en juin.

Livres Hebdo, 12/05/2010

Les éditeurs trouvent un accord sur la vente d'e-books

« L'accès aux livres numériques ne sera plus réservé aux plates-formes des éditeurs.Un petit pas pour l'internaute, un grand pas pour les éditeurs. À quinze jours de la sortie en France de l'iPad, la tablette numérique d'Apple, c'est par un communiqué commun que les trois principales plates-formes de distribution de livres numériques -Éden Livres, ePlateforme et Numilog- ont annoncé leur partenariat en vue d'offrir, dès septembre, aux libraires en ligne un accès simplifié à leurs ouvrages. «Le développement du marché des livres numériques en France implique de trouver rapidement une solution pour permettre à tous les libraires d'afficher sur leur site, dans un même espace, un catalogue commun de tous les ­titres numériques disponibles et à leurs clients de les intégrer à un panier d'achat unique», expliquent les trois distributeurs, associés pour l'occasion au portail de librairies ePagine... »

Le Figaro, 14/05/2010

La bande dessinée francophone se met à l'heure d'Internet

« Objectif : proposer des albums sur ordinateur, sur téléphone mobile et, prochainement, sur l'iPad.
L'union fait la force. Douze éditeurs français et belges ont lancé ensemble, fin mars, la première plate-forme de lecture en ligne dédiée à l'univers de la bande dessinée, Izneo. L'initiative est emblématique de la nouvelle ère dans laquelle entre le monde de l'édition. [...]  L'objectif est de « construire un marché », souligne Amélie Rétorré, directrice du développement de la plate-forme. [...] De la possibilité de feuilleter gratuitement les cinq premières pages à la location d'albums en « streaming » pour dix jours à partir de 1,99 euro, l'offre commerciale continue de s'étoffer. [...]  Outre la lecture sur ordinateur, près de 100 titres sont disponibles pour l'iPhone d'Apple, dans des versions découpées case par case... »

Les Echos - 11/05/2010

La Chine se dote d'une plateforme numérique pour e-books

L’opérateur China mobile a lancé une plateforme de distribution de livres numériques destinée au marché chinois.

Livres Hebdo, 17/05/2010

7. Readers, liseuses...

  • Archos

Le petit Français veut croquer la pomme

« Les Français ont aussi leur mot à dire sur le marché des tablettes tactiles. Le constructeur Archos en propose déjà deux modèles et en sortira six autres d'ici la fin de l'année. ...

La Voix du Nord, 12/06/2010

  • iPad (Apple)

A quoi sert l’iPad ? 

Jérôme Colombain - 28 mai 2010
Après l'avoir testé pendant deux mois en avant première. Voici le verdict...
Ecoutez cette chronique (3'33")
« 700 grammes de métal, de plastique et de silicium et un buzz planétaire pour une révolution qui n’en n’est pas vraiment une. Voilà comment on pourrait résumer l’iPad. Moitié ordinateur mais sans clavier, moitié smartphone mais sans possibilité de téléphoner, l’iPad est un produit d’un nouveau genre dont les véritables usages sont encore inconnus. Livre électronique, journal numérique, terminal vidéo portable… Il permet de faire beaucoup mais sans remplacer véritablement un ordinateur... »

France Info, 28/05/2010

En vidéo, Françoise Benhamou s'interroge sur la révolution iPad

Spécialiste de la culture et des médias, l’économiste parle du lecteur numérique qui bouleverse le monde de l'édition.

Livres Hebdo, 20/05/2010

L'iPad est-il fait pour la lecture ?

« Alors que l’iPad fait ses premiers pas en France, de nombreuses interrogations subsistent quant aux capacités de l’appareil à venir concurrencer les livres papier et les lecteurs de livres électroniques (readers) tels que le Kindle, le Nook ou le Sony Touch Edition. Peut-on réellement considérer l’iPad comme un outil de lecture ? Est-il fait pour lire des livres électroniques, des magazines, des journaux ? Eléments de réponse… »

igeneration, 03/06/2010

Tout ce que l'iPad ne fait pas

Par Marion Sauveur
« Zoom sur ses imperfections. La fameuse tablette d'Apple est extrêmement attendue. À l'heure où l'iPad est auréolé de succès aux États-Unis, Europe1.fr présente ce que l'iPad ne fait pas.
- Produire du contenu...
- Réaliser des vidéoconférences...
- Pas de GPS...
- Pas de téléphone...
- Un écran auto-nettoyant... »

Reuters / Europe 1, 27/05/2010

Interview de Francis Eslménard (Albin Michel) : L'iPad va-t-il doper le marché du livre?

Francis Esménard, patron d’Albin Michel, petit-fils du fondateur, répond aux questions du JDD à propos de son accord avec Apple : les nouveautés sont désormais disponibles en version numérique sur l’iPad. 

Le JDD, 30/05/2010

  • Kindle DX (Amazon)

Livre électronique Amazon Kindle DX, do you speak English ?

« Test. Comparaison entre le Kindle et le Kindle DX.
Le Kindle est un livre électronique très réussi si on se contente de cet usage. L’écran mat imite le papier pour ne pas trop fatiguer la vue et l’interface est suffisamment simple pour ne pas s’y perdre. Ceci étant, la version DX que nous avons pu tester est imposante. Certes, l’écran est confortable mais pour lire un livre dans le métro par exemple, le Kindle nous semble plus indiqué. A cela s’ajoutent des limitations liées au fait qu’il s’agit d’un produit destiné au marché américain même s’il est possible de le faire livrer en France. Ainsi l’offre de livres en français est limitée et les achats se font en dollars avec à la clef des commissions dont vous sera gré votre banquier. Pratique, la connexion 3G+ dispense de se connecter à un PC et ce où que vous soyez dans le monde. Malheureusement, elle ne permet pas de se connecter à Internet en dehors des Etats-Unis... »

Ère numérique, 07/05/2010

  • Libretto W100 (Toshiba)

Libretto W100 de Toshiba : une tablette hybride à double écran tactile sous Windows 7

« Le Libretto W100 est doté de deux écrans tactiles de 7 pouces et d’un processeur Pentium 1,2 GHz. Il sortira cet été en série limitée à 1099 dollars pour fêter les 25 ans de la marque sur le marché des portables... »

ZDNet, 22/06/2010

Toshiba Libretto W100 : deux écrans, zéro clavier

Il s'ouvre comme un livre et arbore deux écrans tactiles : le nouveau W100 vient s'ajouter à la gamme Libretto – des ultra-portables – mais sa commercialisation n'est pour l'instant prévue qu'au Japon... Utilisé comme un ordinateur portable, l'écran supérieur devient le moniteur, tandis que l'écran inférieur joue le rôle de clavier, les touches physiques étant remplacées par une interface qualifiable d'haptique, reproduisant une vibration à chaque clic sur l'image d'une touche. Une sorte d'écran à retour d'effort, en somme, comme Sony l'a réalisé sur un prototype qui, en prime, mesure la pression du doigt. Tenu en position verticale, cet appareil de 700 grammes peut se comporter comme un eBook et permet de lire des ouvrages ou des journaux.

Futura Sciences, 21/06/2010

Toshiba Libretto W100 : netbook tout tactile sous Windows 7

« Le constructeur japonais Toshiba vient de dévoiler le Libretto W100 qui s'annonce comme le tout premier netbook entièrement tactile fonctionnant sous Windows 7. »

Génération NT, 21/06/2010

  • LumiRead (Acer)

Acer dévoile à son tour son livre numérique

« Le LumiRead d'Acer sera vendu d'ici la fin de l'année. Son prix n'est pas encore connu. Après Amazon et son Kindle, Sony et son Reader, Acer dévoile son livre numérique, le LumiRead. A la différence de ses aînés, il intègre notamment un clavier QWERTY et un scanner ISBN, pour enregistrer les références d'ouvrages physiques. »

Metro France, 28/05/2010

Le LumiRead : un livre électronique chez Acer

« Après Amazon et son Kindle, Sony et son Reader, Acer dévoile son livre numérique, le LumiRead. A la différence de ses aînés, il intègre notamment un clavier et un lecteur de codes à barres. »

Futura Sciences, 30/05/2010

  • Newsmy E6202 (modèle chinois)

Un lecteur ebook à moins de 100 euros

« D’un design sobre, le Newsmy E6202 affiche des caractéristiques très satisfaisantes pour son prix: un clavier QWERTY (et les touches de navigation rapide), un écran E-ink de 6 pouces qui imite l’encre du papier et un espace de stockage interne de 2Go. Malgré sa faible épaisseur, il dispose d’une connexion USB 2.0, d’une prise casque / microphone et d’un haut-parleur. Ce lecteur ebook intègre aussi une fonction « Text to Speach » qui lit les contenus en anglais, chinois et japonais à votre place...
Un appareil simple et efficace bien que dépourvu de Wifi, 3G ou encore d’écran tactile mais le prix n’aurait pas été le même… »

Starwizz.com, 09/05/2010

  • Novel (Pandigital)

Pandigital Novel : vraie tablette ou faux lecteur d'ebooks ?

Pandigital a récemment lancé "Novel", un lecteur d'ebooks couleur, utilisant un écran LCD, qui propose bien sûr bien plus que les ebooks...un nouveau type d'appareil qui me fait plus penser à une tablette d'entrée de gamme qu'à un lecteur d'ebooks.

Cnet France, 16/06/2010

http://www.cnetfrance.fr/blog/pandigital-novel-vraie-tablette-ou-faux-lecteur-d-ebooks-39752410.htm

  • SNE-60K (Samsung)

Livre électronique Samsung SNE-60K : du potentiel

« Contrairement aux modèles de Sony et Amazon, le premier livre électronique de Samsung est opérationnel dès l’ouverture du carton. En effet, 150 livres sont pré chargés gratuitement dans l’appareil. Certes il s’agit de classiques libres de droit mais on aurait tord de bouder notre plaisir.Au final, le Samsung SNE-60K fait bonne impression. Son look laqué devrait plaire au plus grand monde. Certes il reste encore quelques petits bogues à corriger mais son écran est vraiment bien adapté à la lecture de livres électroniques. D’autres modèles suivront probablement avec notamment une version 3G et un modèle doté d’un écran plus généreux... »

Ère numérique, 21/06/2010

  • Wepad

Le WePad, un allemand qui veut grignoter l'iPad

« C'est un remake de la Grenouille et le Bœuf : la toute jeune PME berlinoise Neofonie se verrait bien égaler le géant américain Apple en dévoilant aujourd'hui sa propre ardoise numérique, le WePad. [...] La tablette made in Germany devrait donc arriver très vite et surtout «moins chère» que l'iPad, promet Neofonie, sans toutefois communiquer de prix. Ses atouts : un écran plus grand (11,6 pouces contre 9,7 pour la marque à la pomme), une meilleure définition d'image, et surtout un système baptisé «WeMagazine» intégrant les technologies Flash et Adobe Air qui permettent une lecture multimédia des journaux en ligne plus complète que sur son rival américain... »

LIbération, 12/04/2010

  • Console 3DS

Nintendo voit sa 3DS servir de livre électronique

« Nintendo réfléchit à la possibilité d’utiliser la connexion WiFi de sa future console portable pour permettre de télécharger automatiquement des journaux et des magazines. »

ZDNet, 21/06/2010

8. Innovations technologiques

  • Papier électronique

Fujitsu dévoile la deuxième génération de son e-papier couleur

Fujitsu a annoncé la nouvelle génération de son e-papier couleur, inaugurant la possibilité de mettre au point des e-books couleurs légers avec un taux de rafraichissement des pages et une autonomie de la batterie acceptables. Selon Fujitsu, le nouvel e-paper a une qualité d'affichage des couleurs améliorée, un contraste triplé et une vitesse de rafraichissement doublée par rapport à la technologie de première génération, qui date de 2005.

Clubic, 11/05/2010

  • Écrans

L'écran de demain aura les avantages du e-paper et du LCD

« La guerre LCD / E-paper pourrait-elle tourner à l'avantage du LCD ? C'est en tout cas ce que suggèrent les dernières technologies, capables de proposer deux modes d'affichage différents. »

Cnet France, 24/06/2010

  • Logiciel

Blio se passe d’e-reader

« Présenté lors du CES de Las vegas en début d’année, le logiciel Blio devrait faire son entrée dans le bouillonnant écosystème du livre électronique. « Avant la fin de l’été », promet son créateur, Ray Kurzweil, pionnier des systèmes de reconnaissance et de synthèse vocale. Le concept du visionnaire : transformer les PC, netbooks, tablettes ou smartphones en e-reader à l’aide d’un logiciel gratuit et capable de tourner sur la plupart des plateformes. »

ZDNet, 21/06/2010

Interview de Ray Kurzweil avec une démonstration de Blio 

« Blio affronte le marché des e-readers. Ray Kurzweil, le développeur des applications modernes de la reconnaissance vocale, explique, via CNET, comment son logiciel Blio va rapprocher la lecture d’ouvrages numériques de la lecture traditionnelle. »

speedfirenetwork.ne

Pour rappel

logo éduscol

Dossiers documentaires : Série Lectures numériques
       Livre électronique > Lecture sur écran > Manuel numérique > Bibliothèques numériques

Revues de presse précédentes : Livre électronique
       mars 2010  > février 2010décembre 2009 > septembre 2009