ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Pratiques collaboratives : intérêt éducatif, conseils juridiques, scénarios pédagogiques

Intérêt des pratiques collaboratives dans l'enseignement. Droits et devoirs des blogueurs (Reporters sans frontières) et charte d'utilisation de Twitter. Exemple de wiki pour l'enseignement primaire (le Scriptorium - Québec). Scénarios pédagogiques pour l'enseignement secondaire (arts plastiques, documentation, économie-gestion, histoire-géographie). Pratiques professionnelles et tendances sociales (monde des bibliothèques, validation des contenus, mobilité...).

1. Intérêt sur le plan éducatif (Web 2,0, blogs, Twitter)
2. Conseils juridiques pour les blogs et règles d'usage sur Twitter
3. Enseignement primaire : exemple d'un wiki au Québec
4. Enseignement secondaire : scénarios pédagogiques, témoignages, concours
5. Enseignement supérieur : réseaux sociaux, recours à Wikipédia
5. Pratiques professionnelles (bibliothèques) et tendances sociales

Le dossier d'éduscol a été mis à jour. 
Vous y retrouverez, entre autres, les références citées ici.
Pratiques collaboratives : apprentissage et travail collaboratifs
 

1. Intérêt sur le plan éducatif

  • Enseigner et apprendre avec le Web 2.0

 crdp franche-comté

Enseigner… collaborer

Participer, coopérer, collaborer : ces trois termes sont abondamment utilisés mais les idées qu'ils recouvrent, quoique proches, divergent. Dans tous les cas, l'activité et l'intelligence collective sont au cœur du dispositif d'apprentissage.
> On doit se demander quels sont la place et le(s) rôle(s) de(s) l'enseignant(s) ? de(s) l'élève(s) dans ces nouvelles pratiques de classe ?
> Quelles formes de collaboration numérique ?
> Pratique d'activités collaboratives et pédagogie ?
> La coopération comme modèle d'apprentissage

CRDP de Franche-Comté, mars 2010

refad

Éléments de discussion
Les outils du Web 2.0 suscitent à la fois l’enthousiasme et la crainte
« Simples, populaires, polyvalents et ouverts, ils lèvent plusieurs des contraintes que les technologies antérieures imposaient à la formation à distance et qui la limitaient souvent à des démarches d’apprentissage transmissives, textuelles et solitaires. En multipliant les choix et les scénarios utilisables, le Web 2.0 lui donne l’occasion de remettre les outils à leur place, celle de moyens au service d’objectifs d’apprentissage et de démarches pédagogiques.
Dans ce web participatif, l’initiative et le pouvoir migrent des formateurs et des technologues vers les étudiants et leurs communautés, qui coconstruisent leurs contenus et choisissent les  technologies qui les supportent. Il permet des environnements d’apprentissage plus centrés sur  l’apprenant, plus coopératifs et multimédias, où les outils comme les contenus sont en continuelle  transformation. Cette évolution appelle à une redéfinition du rôle du formateur à distance :  l’accompagnement en temps réel d’une démarche plus personnalisée des étudiants prend le pas sur  l’expertise du domaine et le développement de matériels pédagogiques. Ce contexte de changement  rapide des outils et des contenus ainsi que de quasi-instantanéité des interactions remet aussi en cause  le modèle usuel de développement des formations à distance, l’organisation des tâches qui le  supportent et les compétences sous-jacentes... »

AUDET, Lucie  - Wikis, Blogues et Web 2.0 : Opportunités et impacts pour la formation à distance. Québec : REFAD, mars 2010

blogs educpros.fr
L'e-pedagogie ou vers l'enseignant 2.0

Yann Bergheaud
« L’e-pédagogie est foncièrement influencée et même conditionnée par les changements de l’environnement technique du Web. L’apparition de ce que nous appelons, un peu abusivement, le Web 2.0 a bouleversé les schémas d’apprentissage que nous connaissions :
> L’apprenant devient producteur de ressources, avec l’apparition de services tels que Dailymotion ou Youtube, l’internaute n’est plus uniquement consommateur d’informations mais il est également créateur de contenus ;
> Les outils collaboratifs ont donné naissance à une nouvelle notion qui est « l’intelligence collective ». Sans porter de jugement sur la qualité intrinsèque des contenus élaborés collectivement il est indéniable que des sites comme Wikipédia sont une réelle réussite et même une référence;
> L’e-réputation, aujourd’hui si l’on nous ne sommes pas présent sur le Web nous n’existons pas. Le référencement est aussi, voire plus, important que le contenu de l’information référencée ;
> L’apparition de la notion de communauté. Face à la pléthore d’informations sur le Web nous faisons plus confiance à notre communauté pour valider une information. Signe des temps, aux Etats-Unis la fréquentation de FaceBook a été plus importante le mois dernier que celle de Google ! Les réseaux sociaux ou les flux RSS sont aujourd’hui une source majeure d’information pour les internautes. Par ailleurs des facteurs purement techniques expliquent également le foisonnement de services Web 2.0 [...] Les changements technologiques ont affectés les nouvelles générations d’apprenants… Les étudiants ne sont ni meilleurs ni plus mauvais, ils sont différents...»

Blogs educpros.fr, 05/05/2010

  • Blogs

skolanet
Les pédago-blogueurs : synthèse

« Skolanet a mené une série d'interviews d'experts en formation et usage des TICE qui animent ou co-animent un blog. L'objectif de ces interviews était de recueillir des témoignages afin de produire cette synthèse en 3 points...
Le premier point concerne l'activité de blogueur. Nous trouvons dans le blog un moyen de partager et diffuser nos expériences. Le blog est aussi un outil de partage d'informations... Enfin, bloguer est pour certains d'entre nous une manière efficace de repenser ses pratiques... Si les possibilités d'usages des blogs sont riches, le facteur temps est très limitant.. Ce qui explique l'utilisation quasi-systématique de Twitter comme outil complémentaire...
Le second point... porte sur les outils de travail du pédago-blogueur. Google, Twitter et flux RSS ont une place réservée dans notre trousse à outils. Mais vous trouverez aussi dans notre atelier les plateformes LMS et tous les sites orientés web 2.0. Nous sommes unanimes sur le fait que ces outils doivent faciliter notre tâche et ouvrir de nouvelles façon de travailler, mais qu'ils ne se substituent en rien à notre fonction d'enseignant-tuteur... Cette importance du tutorat est jugée indispensable pour la réussite de la formation..
Le 3ème point concerne les perspectives d'évolutions de nos métiers. L'école ne disparaitra pas car elle est un lieu d'interaction privilégié... Cette interaction forte permet de diffuser des connaissances de base, de disposer d'un socle de compétences commun pour pouvoir progresser. Mais nous sommes assez d'accord pour dire que la formation ne consistera plus à diffuser des connaissances académiques.. L'apprenant sera davantage acteur de sa formation, un acteur inscrit dans une démarche de co-apprentissage au sein de réseaux sociaux de plus en plus étendus... »

Lire les 10 témoignages en réponse à ces questions - Voir les vidéos

Activité du blogueur
- À quelle occasion vous êtes vous lancé dans l'aventure des blogs ?
- Que vous apporte cette expérience ?
- Quelles difficultés rencontrez-vous ?
- Quels contenus ou thèmes ciblez-vous plus particulièrement dans vos articles ?Les outils du pédago-blogueur
- Quels sont les 5 outils que vous considérez indispensables dans votre pratique de veille ?
  Twitter - Wikis - Flux RSS, ATOM - Google Alertes - Signets en ligne (Netvibes, Symbaloo...)
- Quels outils vous paraissent incontournables pour le formateur du 21ème siècle ?
  Twitter - Claroline - Google Wave, Raindrop - Google Docs - Cartes Heuristiques (Freemind, Xmind...)
Votre regard sur les dispositifs pédagogiques en ligne
- Quels sont pour vous les 3 points forts à retenir des usages des NTIC en pédagogie ?
- Quels sont pour vous les 3 points faibles à retenir des usages des NTIC en pédagogie ?
- Le tutorat vous semble-t-il nécessaire à la réussite d'une formation en ligne ?
Votre avis sur le futur ? Un peu de prospective !
- Comment voyez-vous l'évolution de la formation dans les 5 à 10 ans ?
- Comment voyez-vous l'évolution du métier de formateur pour les 10 années à venir ?
- Pensez-vous comme certains que le développement des formations en ligne signifie la fin de l'école ?

skolanet.over-blog.fr

Pour en savoir plus
Consulter le blog de Jérôme Deiss

 blog solidaires du monde
Evelyne Rogue, Le blog au service de l'enseignement

« S’il est indubitable que la nature, le statut et l'usage de la connaissance changent, la manière de la transmettre doit également changer... Il faut alors apprendre à apprendre, c'est-à-dire à chercher, évaluer, exploiter l'information où elle se trouve, à acquérir auprès des autres les connaissances nécessaires ; apprendre à externaliser, c'est-à-dire à sous-traiter à des machines et aux réseaux des fonctions mémorielles ou des opérations routinières de la pensée. ; apprendre à collaborer, autrement dit à partager projets, informations et méthodes avec d'autres pour atteindre un but commun. Apprendre à enseigner aussi et surtout, c'est-à-dire à transférer ses connaissances à d'autres. Pour ce faire, il est nécessaire d’apprendre à capitaliser, c'est-à-dire à transformer ses expériences en connaissances, d’apprendre à innover, autrement dit à transformer ses connaissances en inventions, et évidemment d’apprendre aussi et surtout à projeter, à imaginer et à créer de nouveaux possibles, notamment en proposant aux élèves de s’investir dans un blog-classe disciplinaire...
Le principal moyen qui aide la compréhension, est la production des choses. Ce que l'on apprend le plus solidement et ce que l'on retient le mieux, c'est ce que l'on a en quelque sorte appris par soi-même.  En procédant de la sorte, c'est-à-dire en laissant plus d’autonomie aux élèves, tout en les encadrant très 'fidèlement', les futurs bacheliers peuvent s’informer et se documenter 'quasi-librement' ; ceci avec pour objectif de 'construire une démarche de recherche autonome en prenant en compte les possibilités et les limites des ressources disponibles sur les réseaux'. Les élèves ont ainsi pu s’informer et se documenter, ceci avec pour objectif (cf. B2i) de 'Construire une démarche de recherche autonome en prenant en compte les possibilités et les limites des ressources disponibles sur les réseaux'. »

educinfos.solidairesdumonde.org, 12/04/2010

  • Twitter 

eduscol
Utiliser le micro-blogging en classe, un exemple en lycée professionnel

« Pour un établissement Twitter est un outil pratique de communication, d'échange, de veille et de constitution de réseau inter-établissements. Il permet de communiquer rapidement avec l'ensemble de la communauté éducative et ses partenaires, les familles par exemple. Il permet une ouverture de l'école sur le monde extérieur (entreprises, médias, autres établissements)...
C'est un outil qui favorise l'autonomie de l'élève, l'incite à produire des écrits, améliore l'image qu'il a de lui et de sa place au sein du groupe, fait de lui un acteur et un créateur de savoirs.
C'est un outil dont les élèves n'ont pas à faire l'apprentissage technique puisqu'ils sont, pour la plupart d'entre eux, déjà familiers des sites de réseau sociaux. Ils adhèrent rapidement aux projets. Le micro-blogging favorise la communication verticale (prof-élève), horizontale (élève-élève), pendant le cours, mais aussi hors du temps scolaire et favorise la cohésion du groupe, donnant naissance à un véritable « réseau de classe ».
Twitter ouvre de nombreuses pistes pédagogiques, dans toutes les matières. Utilisé comme outil de prise de note, il facilite l'apprentissage et le travail collaboratif. Il permet également une éducation concrète aux médias sociaux sur Internet, une sensibilisation aux problématiques de l'identité numérique, des règles de communication... »

Eduscol, 26/03/2010

blog laurence juin

Twitter en classe: la force d'un projet, la valorisation de l'élève

Laurence Juin, professeur d’Histoire-Géographie au lycée professionnel Doriole de La Rochelle, utilise régulièrement Twitter pour interagir avec ses élèves et enrichir sa pratique pédagogique...
Blog de Laurence Juin

La valorisation de l'élève a évolué depuis le début de l'expérience :

  1. « L'élève a d'abord tweeté pour valoriser son écrit face [au professeur] : il restait dans un processus d'évaluation très scolaire.
  2. Twitter a été ensuite utilisé par l'élève pour se valoriser l'élève face à la classe : il cherchait à être le meilleur. On restait encore là dans un processus très scolaire.
  3. Rapidement l'élève n'a plus cherché à tweeter pour se valoriser mais a compris que tweeter valorise son savoir, ses compétences et permettait à la communauté élève et enseignante de s'enrichir...
  4. Twitter en classe permet aussi, par sa médiatisation, la valorisation du groupe-classe bien au delà du lycée.»

Blog de Laurence Juin, 28/04/2010

Twitter en classe: des freins à un tel usage ?
  1. « L'accès personnel de l'élève à Internet... avait semblé, en début d'expérimentation, être un des plus gros freins à son développement.
    En début d'année scolaire, six élèves n'avaient aucun moyen d'accès personnel à Internet. En fin d'année, seulement un élève n'a toujours pas d'accès personnel. Les élèves sont de plus en plus équipés en particulier en smartphones (i-phones ou blackberrys)... Ce frein n'existe pas: c'est l'élève qui décide de son assiduité à Twitter hors temps de classe...
  2. La non adhésion de certains élèves à Twitter ou plus généralement à Internet
    [Il fallait que cela] vienne d'eux par choix et non par contrainte. [...] Le réseau est aujourd'hui établi en flux plus ou moins tendu, de l'élève qui tweete quasiment tous les jours à celui qui lit sans forcément tweeter. Là encore, l'élève décide de son usage de Twitter...mais n'a plus l'excuse du je n'étais pas au courant. [Le professeur] pose des usages, [l'élève] prend l'information s'il le désire mais doit assumer ses choix.
  3. L'accès au matériel et à la connexion pour tweeter au lycée est plus ardue 
     [L'enseignante] déploie beaucoup d'énergie à réussir à utiliser Twitter en classe. [...] L'usage de tout téléphone portable pour les élèves est pourtant strictement interdit mais [elle] déroge à ce point du règlement intérieur: C'est un moyen d'éduquer là encore l'élève en lui montrant que l'usage des téléphones n'est interdit que parce qu'il y a dérive. Si l'élève respecte la règle posée (ne l'utiliser que pour tweeter), il a droit de s'en servir en classe... »

Blog de Laurence Juin, 30/04/2010

lemanuelnumerique.fr.jpg

Twitter en classe : interview de Laurence Juin

Laurence Juin :
« Twitter modifie totalement notre façon de travailler en classe : l’élève est acteur, il y a une interaction forte entre eux et [le professeur], mais aussi entre les élèves directement. [L'enseignante n'est] pas la seule à apporter les savoirs : lorsque les élèves tweetent, [elle] a plus le rôle d’un chef d’orchestre : [elle] donne les consignes, cadre, dirige et redirige si nécessaire. L’élève est vraiment au cœur du cours. Il ne le reçoit pas uniquement. L’implication de l’élève est beaucoup plus forte.
Hors temps de classe, c’est l’élève qui décide s’il veut l’utiliser ou non. [Enseignants et élèves diffusent) des informations, des conseils, des pistes de travail, les notes d’évaluation, etc. Certains élèves tweetent régulièrement, d’autres non.
Enfin, Twitter [est utilisé] aussi comme un objet d’étude pour l’éducation aux médias... [Il aide les élèves] à mieux comprendre le fonctionnement d’Internet, à cerner les atouts et les limites de tels outils.. .»

Le Manuel numérique, 04/05/2010
 

2. Conseils juridiques et règles d'usage

  • Blogs

 reporters sans
frontières

Fiche pratique - Blogueurs : droits et devoirs

Reporters sans frontières publie une "fiche pratique" sur le droit applicable à Internet en France, destinée aux blogueurs. En définissant leur statut, en traitant des questions liées à la diffamation, au droit à l’image, à la propriété intellectuelle, et des recours possibles en cas de poursuites judiciaires, ces fiches ont pour but d’expliquer aux blogueurs leurs droits et obligations dans le cadre de leurs activités sur le Web. Tout ceci illustré par des exemples concrets.

  1. Qu'est-ce qu'un blogueur et un blogue ?
  2. Un blogueur peut-il tout écrire, comme il pourrait le faire dans le cadre d’une conversation privée ?
  3. Quelle est la différence entre un blogueur et un journaliste en ligne ?
  4. Quelles sont les obligations de l’internaute lors de la création de  son blog ?
  5. Quels sont les principaux risques encourus par un blogueur lorsqu’il publie un contenu sur Internet ?
    La diffamation. L'injure. Le respect de la vie privée et du droit à l'image. Le droit d'auteur
  6. Quelles sont les précautions à prendre lors de la publication d’une image, d’une vidéo?
  7. Quelle est la nature de la responsabilité du blogueur ? Peut-il être protégé par son hébergeur ?
  8. Que doit faire un blogueur quand il reçoit des e-mails de plainte d’un internaute, une demande de rectification ou de droit de réponse ou le courrier d’un avocat ?
  9. Principaux conseils avant toute publication

Télécharger la fiche : PDF, 11 p.
Être informé pour mieux bloguer : droits et devoirs du blogueur

  • Twitter

blog laurence juin

Charte d'utilisation de Twitter avec une classe

« Cette charte d'utilisation s'est étoffée au fur et à mesure de l'usage de twitter en classe et hors classe. Elle n'est ni exhaustive ni figée... »

  1.  En cours : j'utilise Twitter en cours selon les consignes énoncées par l'enseignant.
  2.  Au lycée : je peux utiliser Twitter sur un poste libre (vie scolaire, CDI ou cours d'un enseignant non tweeteur) si j'en ai fait la demande à l'adulte responsable et si l'usage est pédagogique.
  3.  Sur le temps personnel hors lycée, j'utilise Twitter pour :
     - diffuser ou échanger des savoirs, des compétences d'ordre pédagogique
     - poser des questions et répondre à des questions d'ordre pédagogique ou sur des sujets relatifs à la classe et au lycée
     - diffuser des informations de culture générale.
  4.  Si je veux utiliser Twitter à des fins personnelles, je me crée un compte Twitter spécifique et indépendant de tout usage pédagogique.
  5.  Une fois mon cursus scolaire achevé, l'usage de mon compte Twitter est totalement libre.
  6.  Je lis tous les tweets de mes abonnements pour ne pas être répétitif et ne pas manquer une information importante.
  7.  Si je veux communiquer de façon personnelle avec un tweeteur, j'utilise le service des Direct messages.
  8.  Lorsque j'aborde un sujet de culture générale, j'insère un lien qui renvoie à un site: mon tweet s'en trouve enrichi.
  9.  Lorsque j'ai une information, un savoir ou une compétence, je les mutualise en les tweetant ou retweetant.
  10. Je ne donne aucune information personnelle comme mon numéro de portable, mon adresse.
  11. Je peux diffuser des photos d'autres personnes (élèves, enseignants, tuteurs..) à la seule condition qu'il ait été averti de cette diffusion et ait autorisé sa diffusion.
  12. Je ne fais pas de diffamation : aucun propos injurieux, discriminant (sur des élèves, les enseignants, les tuteurs de stage par exemple).
  13. Je respecte les codes de communication de Twitter (@.., RT..).
  14. Je proscris le langage SMS mais j'ai droit aux abréviations classiques (Exemple :pdt = pendant).
  15. J'écris avec un niveau de langue courant.
  16. Je fais attention à ma syntaxe, grammaire et orthographe.

Blog de Laurence Juin
 

3. Enseignement primaire 

  • Le Scriptorium (Québec)

  le scriptorium

Écrire à l'aide du scriptorium

Placé sous licence GPL et fonctionnant comme un wiki, le Scriptorium est un lieu virtuel dans lequel les élèves écrivent des textes à l'aide d'un éditeur en ligne, textes qui seront commentés et corrigés par leur enseignant.

Le Scriptorium permet aux élèves

> d'écrire des textes à l'aide d'un éditeur en ligne (Tiny MCE);
> d'utiliser un correcteur orthographique;
> de garder des versions de chacun de leurs textes;
> de consulter les commentaires que leur enseignant a portés sur leurs textes;
> d'examiner l'évolution de leur écriture;

Le Scriptorium permet aux enseignants

> de commenter tous les textes des élèves à l'aide d'un éditeur en ligne (Tiny MCE);
> d'ajouter des codes de couleur à leur correction ;
> d'examiner l'évolution en écriture de leurs élèves ;
> de rédiger des fiches diriger vers leurs élèves ;
> d'insérer des images dans leurs commentaires et leurs fiches ;
> d'évaluer la compétence Écrire des textes variés ;
> de consulter les documents officiels du programme de formation de l'école québécoise.

Récit.org (Québec)

Le Scriptorium : un lieu d’écriture pour les élèves

« L’outil est destiné aux enseignants du primaire et à leurs élèves, mais il peut très bien être utilisé au secondaire. Il propose un espace pour les enseignants et un pour les élèves. Les comptes des élèves peuvent être créés avec l’importation de la liste des élèves. [...] Avant de faire rédiger leurs élèves dans le Scriptorium, les enseignants peuvent créer des fiches d’introduction qu’ils diffusent à ceux-ci. Ils peuvent décider de partager leurs fiches à l’ensemble des autres enseignants actifs dans le Scriptorium, ainsi ceux-ci peuvent réutiliser les fiches. [...] Une fois les textes rédigés, l’enseignant peut intervenir directement dans le texte des élèves, en utilisant le code de couleurs qu’il utilise habituellement pour la correction, par exemple. Il peut aussi ajouter des commentaires (hors du texte dans le bas de la page). "Il s’agit véritablement d’un espace de construction de textes, de rédaction et de correction, qui permet à un élève de bonifier son texte au fur et à mesure des commentaires de son enseignant. Une fois que l’élève est satisfait de son texte, il peut le publier sur un blogue", dit M. Jobin. »

L'Infobourg, 06/04/2010
 

4. Enseignement secondaire

eb-gm

Des scénarios pédagogiques élaborés par les académies (accessibles à partir des Édu'Bases) et des témognages d'enseignants.

  • Arts plastiques

académie de poitiers
Wiki et création : L’Encyclopédie des oiseaux imaginaires

Académie de Poitiers
L’atelier proposé par le Carré Amelot, a pour projet de créer et de développer un ouvrage fantaisiste et improbable : l’Encyclopédie des oiseaux imaginaires. Celle-ci a pour but de recenser, d’échanger et d’approfondir la connaissance des oiseaux rares, des oiseaux de malheur, des triples buses et autres aberrations ornithologiques... On peut aussi envisager une collaboration fructueuse avec les enseignants de lettres pour la partie description. Auquel cas, il est intéressant d’aller voir du côté de Buffon et de son "Histoire naturelle des oiseaux".

Fiche descriptive  Voir la séquence mise en place au collège Missy

  • Documentation

académie aix-marseille
Rechercher, collecter et partager des informations en ligne avec Netvibes

Académie d'Aix-Marseille
Compte rendu d'expérience dans le domaine de l'éducation des élèves à la culture de l'éducation numérique. Après un état des lieux des pratiques des collégiens et la mise en exergue des manques de formation chez les élèves, Evelyne Monte-Roux propose à une classe de cinquième une séquence sur la création d'un univers Netvibes. Le projet concerne la construction d'un portail de ressources sur le thème de l'eau en lien avec un projet en sciences physiques. A la suite de ce travail, un autre portail proposant des ressources pédagogiques a été créé, dans le but de sélectionner des ressources permettant de travailler en ligne tout en développant des compétences disciplinaires.(fichiers pdf)
Classe : cinquième. Cadre pédagogique. Projet interdisciplinaire

Domaine de compétences du B2i
- Adopter une attitude responsable
- Créer, produire, traiter et exploiter des données
- S'informer, se documenter
- Outils TIC utilisés Navigateur internet
- Outil collaboratif

Fiche d'Édu'Base  Scénario pédagogique

Autres scénarios
Voir le dossier d'éduscol Pratiques collaboratives
Scénarios pédagogiques en documentation

  • Économie - Gestion

académie de lyon
Apprendre avec un blog, un blog pour apprendre

Académie de Lyon
Ce scénario est destiné à donner les éléments de compréhension et de construction à un enseignant souhaitant utiliser un blog dans son enseignement.Il s'agit de créer un espace numérique, souple et évolutif, choisi. Il sera construit à l'aide d'outils matériels et logiciels nomades qui créent les conditions d'un apprentissage dans et hors la classe. Ce scénario tente de répondre aux attentes des enseignants immergés dans un environnement (technologique et institutionnel) qui se transforme.Technologique parce que les réseaux augmentent l'espace éducatif, institutionnel parce que les divers référentiels et programmes prévoient explicitement un apprentissage dans et hors la classe (stage, formation continue en alternance, VAE, enseignement adapté). Ce scénario se propose de structurer une activité pédagogique collaborative de construction de connaissances via les réseaux numériques. Il faudra identifier et mettre en relation des environnements (institutionnel, technologique, pédagogique, spatio/temporel), des acteurs (enseignants, apprenants, professionnels, parents, administration), des outils nomades et des ressources (texte, image, son, vidéo). Cette réunion doit permettre de constituer un maillage dynamique destiné à initier un travail collaboratif à la fois en présentiel, en distant, de façon synchrone et asynchrone. Un scénario qui fait apparaître les nouvelles compétences à maîtriser pour construire, utiliser et pratiquer un blog pédagogique.

Domaines de compétence du B2i
- S'approprier un environnement informatique de travail
- Adopter une attitude responsable
- Créer, produire, traiter et exploiter des données
- S'informer, se documenter
- Communiquer, échanger

Fiche d’EDU’base  Scénario pédagogique

Autres scénarios
Voir le dossier d'éduscol Pratiques collaboratives
Scénarios pédagogiques en économie-gestion

  • Histoire - Géographie

académie de poitiers
Un SPIP par et pour les élèves

Academie de Poitiers
Des usages pédagogiques d'un site collaboratif. Bilan d'étape après une année d'utilisation d'un SPIP en histoire géographie éducation civique avec des collégiens. La première Guerre Mondiale et ses conséquences-La Seconde guerre mondiale. Lecture, analyse de documents-Rédaction, argumentation
Classe : troisième. Et auusi : sixième-cinquième-quatrième

Domaines de compétence du B2i
- S'approprier un environnement informatique de travail
- Adopter une attitude responsable
- Créer, produire, traiter et exploiter des données
- Communiquer, échanger

Fiche d'Édu'Base  Scénario pédagogique

Un exemple concret d’utilisation de Twitter en cours d'histoire
À quel problème d’identité nationale la Belgique doit-elle faire face actuellement?
Academie de Poitiers
Lycée professionnel Doriole de La Rochelle.
- Deux heures de cours :  le groupe 1 (la moitié de la classe) sur la première heure, le groupe 2 sur la deuxième heure.
- Chaque élève est devant un poste informatique et connecté à son compte Twitter propre.
L'enseignante pose au groupe 1 une problématique : À quel problème d’identité nationale la Belgique doit-elle faire face actuellement?
- Un hashtag est décidé pour que [l'enseignante puisse suivre de son poste] l’ensemble des tweets émis.
- Le groupe 1 a pour consigne de faire des recherches pour créer une base documentée sur la question. Chaque information est tweetée et peut renvoyer par des liens à des documents plus complets (cartes, vidéos, etc.) Les élèves doivent être concis : leur production écrite est rédigée dans une visée informative. Il ne doit pas y avoir de redondance avec les tweets des autres élèves. L’ensemble de leurs tweets forme un agrégat d’informations et non une superposition. Le travail est partagé, communautaire et doit servir au groupe 2 qui travaille ensuite.
- Chaque élève du groupe 2 est devant son poste et reprend l’ensemble de la base documentaire produite par le groupe 1. Il s’en sert pour rédiger un texte qui répond à la problématique posée. Ces synthèses seront mutualisées et diffusées après correction à l’ensemble de la classe. Le groupe 2 tweete au groupe 1 les informations qu’il n’a pas trouvées dans la base documentaire.

Twitter en classe : interview de Laurence Juin
Le Manuel numérique, 04/05/2010

Autres scénarios
Voir le dossier d'éduscol Pratiques collaboratives
Scénarios pédagogiques en histoire-géographie

  • Lettres

 etwinning

Remise des prix eTwinning 2009 au ministère

« Le 27 janvier, la remise des prix du concours national eTwinning s'est déroulée - pour la première fois - au ministère de l'Éducation nationale. Les enseignants lauréats, accompagnés de deux de leurs élèves, ont présenté leurs travaux et reçu leurs diplômes dans une ambiance conviviale et admirative, en présence de Jean-Yves Capul, sous-directeur des TICE au ministère, Patrick Dion, directeur du SCEREN-CNDP et Claude Bourdon, responsable national de l'action eTwinning.

éduscol

Prix spécial hors-concours : Lycée Montmajour-Perdiguier, Arles
La qualité exceptionnelle du projet de Maryse Happe, professeur d’allemand au Lycée Montmajour (Arles, académie d'Aix-Marseille) a imposé la création, cette année, d’une catégorie « hors concours » venant récompenser un travail d’écriture collaborative de la suite du Journal d’Anne Franck transposé à notre époque. Ses élèves ont travaillé avec des étudiants de l’IUT d’Arles et des élèves de 5 pays européens (Allemagne, Bulgarie, Belgique, République Tchèque, Hongrie). Ce travail d’écriture partagée a donné naissance à une oeuvre d’une centaine de pages. L’élan d’enthousiasme a gagné de nombreux enseignants du Lycée Montmajour qui se sont associés au projet et l’ont intégré à l’enseignement de leurs matières. »

 

1er prix Lycée : Lycée de l’Iroise à Brest
Le 1er prix de cette catégorie a été décerné au académie de Brest) pour le projet i-voix piloté par Jean-Michel Le Baut.
Ses élèves ont présenté un blog littéraire, espace de lecture et d'écriture, de création et d'échange autour de la littérature en général, de la poésie en particulier, fruit d’un travail collaboratif d’une classe de 1ère L avec un établissement italien.
De septembre à juin 2009, 3 248 articles (textes et productions audio / vidéo / dessins / photos) ont été mis en ligne par les élèves français et italiens sur leur blog, témoignant de l’enthousiasme suscité par l’utilisation des TICE. »

éduscol

i-voix 1i-voix 2
 

Blog i-voix
i-voix invente un nouveau pays : la Toscagne !

Les lycéens brestois et livournais ont découvert une contrée jusqu'ici inconnue : LA TOSCAGNE  =  la fusion utopique de la Toscane et de la Bretagne ! Ce territoire est celui qu'ils arpentent chaque jour depuis des mois à travers le projet eTwinning i-voix : un espace de mots et d'images, un lieu de création et d'échange, un monde où la littérature relie les êtres et les cultures. Ce territoire est celui où ils ont voyagé ces dernières semaines : les lycéens de l'Iroise ont passé une semaine à Livourne en février et les élèves du Liceo Cecioni ont séjourné à Brest en mars.

Blog e-Twinning, janvier 2010

Remise des prix du concours national eTwinning 2009 - 1° prix : i-voix - Jean Michel Le Baut

« i-voix est un espace de lecture et d'écriture, de création et d'échange, autour de la littérature en général, de la poésie en particulier. Le cœur de l'activité est un blog animé par les lycéens français et italiens. Les différents objets d'étude au programme du français en première sont abordés, y compris par les élèves de Livorno, à travers des articles de nature variée. La communication fréquente entre les élèves, la rencontre avec des œuvres et des écrivains d'aujourd'hui, une approche innovante et inventive de la lecture et de l'écriture, un usage régulier des TICE… : toutes ces démarches cherchent à rendre la littérature vivante auprès de jeunes du 21ème siècle, à les aider à échanger autour de la culture et à se cultiver dans la communication. »

eTwinning

« I-voix », un projet pédagogique innovant autour de la littérature, reçoit le prix européen e-Twinning 2009

« Le projet lauréat a été mené par les élèves de 1re littéraire du lycée de l’Iroise, à Brest, en partenariat avec des lycéens italiens apprenant le français au Liceo Cecioni de Livourne, en Toscane. Dans cet espace de lecture, de création et d’échange, les élèves français et italiens écrivent des articles variés autour des différents objets d’étude au programme de français en 1re. "Le blog compte près de 4 000 articles publiés et 200 000 visiteurs depuis septembre 2008, souligne Jean-Michel Le Baut, l’enseignant initiateur du projet. Il vise à rendre la littérature vivante pour ces élèves qui sont nés avec Internet. Pour eux, le fait d’écrire sur un blog dans le cadre d’un projet e-Twinning donne à l’écriture un enjeu et un sens. Ils ont un destinataire, ils savent pourquoi et pour qui ils écrivent. Et même en mon absence, ils continuent à écrire et à publier tous les jours." »

La Lettre de l'éducation

académie de poitiers
Twitter pour favoriser l'interactivité et pour évaluer l'élève

Lors d'une séance de français : théatre et argumentation
Academie de Poitiers
Support : « Seznec » pièce de R. Hossein (diffusée le 20 avril 2010 sur France 2)
Objectifs :
- utiliser Twitter pour rendre l'élève acteur lors d'un visionnage
- évaluer la capacité de l'élève à respecter des consignes précises
- évaluer l'élève dans son utilisation de Twitter
- évaluer l'élève sur les pré-acquis de l'argumentation
- appréhender la future séquence sur le théatre

Blog de Laurence Juin, 21/04/2010

Autres scénarios
Voir le dossier d'éduscol Pratiques collaboratives
Scénarios pédagogiques en français

  •  Philosophie

site françois jourde
Quelques pratiques numériques

François Jourde, professeur de philosophie, livre sur son blog quelques pratiques numériques (TICE) qu'il estime très encourageantes pour les avoir expérimentées.

Écriture et annotations collaboratives
avec diigo.com
« [Le professeur a] placé sur des textes publiés en ligne des questions sous formes de “sticky notes”. [Il a] ensuite demandé à des groupes d’élèves de répondre collaborativement à ces questions, dans le cadre de séances en salle multipostes. Ce travail sera continué par les élèves depuis leur domicile...

Élaboration collaborative d’une carte d’idées
avec mindmeister.com
En salle multipostes, les élèves cherchent des arguments pour et contre une questions philosophique. Ils placent ces arguments dans une même carte d’idées collaborative (“wikimap”), dans une sorte de grande remue-méninge. Je peux quant à moi retracer l’historique de toutes les interventions (frise chronologique avec jeux de couleurs pour identifier les élèves).
Lors d’une seconde séance, ces arguments sont mis en ordre et approfondis. La collaboration sera continuée à domicile.
N.B. : mindmeister intègre un outil de chat en mode collaboratif.

Écriture collaborative
avec typewith.me
En salle multipostes, les élèves sont répartis en groupes de deux (les élèves sont assis à distance l’un de l’autre et sont associés en évitant les affinités). Les élèves rédigent une étude de texte en partageant le même outil d’écriture, qui intègre un module de chat. Ce travail sera poursuivi hors du cours. Les étapes de l’élaboration peuvent être sauvegardées. Je peux intervenir à distance dans le travail de chaque groupe. »

Blog de François Jourde

Autres scénarios
Voir le dossier d'éduscol Pratiques collaboratives
Scénarios pédagogiques en philosophie

  • SVT

café pédagogique
Les relations entre un élève motivé et son enseignant sont en règle générale meilleures

Prof de SVT, Jean-Pierre Gallerand est aussi auteur de logiciels, webmestre, lanceur de projets. Il montre ici comment les Tice peuvent être mises au service des SVT.... et notamment les outils collaboratifs.
« Les outils collaboratifs sont...  très intéressants comme Google Document ou le blog. [Jean-Pierre Gallerand acréé pour ses élèves de 6ème] un blog collaboratif et ... invité une dizaine de collègues (de Beyrouth, Bogota, Bombay, Tripoli, Shanghai,...), à collaborer à ce blog avec leurs élèves de 6èmes. Chacun présente son environnement (programme de SVT de ce niveau). Les élèves apprécient cet échange et certains de ces collègues apprécient de se sentir un peu moins isolés.
Collegien.blogspot
Certains programmes de SVT sont très axés sur l'environnement proche des élèves, j'ai créé des blogs pour leur permettre de découvrir certains de ces environnements et les inciter à sortir du virtuel en s'y déplaçant avec leurs parents. Un autre blog SVT News Junior leur fournit les informations présentes sur Internet en rapport avec leur niveau et la matière. »
Blog : biodiversité au lac de Beaulieu
et Blog SVT News junior

Le Café pédagogique, 10/04/2010
 

5. Enseignement supérieur

  • Apprentissage 2.0

  l’atelier

L'apprentissage 2.0 inclut l'apprenant dans la définition des objectifs

« Pour mettre en place une solution d'e-learning collaborative, il ne suffit pas d'intégrer aux méthodes traditionnelles des outils du Web 2.0, affirme une équipe de l'institut des sciences et des technologies de Rajkot, au Gujarat. Cela implique une refonte des enseignements habituels, intégrant dès l'origine des modules interactifs. Ces derniers proposant à l'apprenant de s'impliquer dans la conception même des sujets qui seront abordés, et des objectifs. La raison : "Cela leur permet ensuite de s'investir davantage tout au long de la formation", expliquent les scientifiques. Pour y parvenir, ceux-ci ont mis au point un modèle d'apprentissage qui inclue les participants en amont du processus... »

L'Atelier, 16/04/2010

  • Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux améliorent la compréhension de la formation

« l'université de Leicester s'est intéressée aux médias sociaux et à la possibilité de mettre en place un réseau de partage et de réflexion entre apprenants et professeurs. L'un de ses enseignants a du coup ouvert un réseau sur l'agrégateur social FriendFeed avec des élèves de première année en biologie. Le but : fournir des informations relatives aux cours - liens, dossiers… Mais aussi un forum de discussion sur lequel ils peuvent débattre - entre pairs ou avec des professeurs - des sujets évoqués. Et revenir sur les points à éclaircir. Chaque participant dispose d'une page personnelle sur laquelle il peut indiquer où il en est dans son travail et ce qu'il ne comprend pas. Selon le responsable du projet, une telle initiative a permis de rendre les enseignants plus disponibles... »

L'Atelier, 13/04/2010

  • Wikipédia

comment les étudiants utilisent-ils wikipédia ?

 Comment les étudiants utilisent-ils Wikipédia ? Étude américaine

Selon une étude de l'université de Washington, 70% des étudiants se servent de Wikipédia, dans un premier temps, pour se renseigner rapidement sur un sujet. Cela ne les empêche pas de se tourner ensuite vers leurs cours (97%). Ni d'exercer un regard critique, en croisant les données de Wikipédia avec d'autres sources. Leur comportement, toutefois, varie selon les matières. Que donnerait une enquête similaire sur des élèves ? Le Monde et Numerama rendent compte de cette étude. D'autres articles sur Wikipédia sont signalés.

Veille éducation numérique, avril 2010

 

6. Pratiques professionnelles et tendances sociales

  • Monde des bibliothèques

gallica   wikimedia france
Accord BnF - Wikimedia France : 1400 nouveaux ouvrages français pour Wikisource

« La Bibliothèque nationale de France et Wikimédia France ont signé un accord de partenariat qui va permettre à tous les internautes, au travers de Wikisource, d’avoir accès aux transcriptions d’oeuvres tombées dans le domaine public issues de Gallica. Au final, ce sont 1 400 textes en français qui vont être intégrés à Wikisource. »
« [Les] textes, numérisés par la BnF, ont bénéficié d’une transcription automatique afin de permettre la recherche directe dans le texte. Toutefois, sur des textes anciens, cette reconnaissance automatique introduit souvent des erreurs. Ce partenariat va permettre aux internautes de participer à la correction des textes afin que ceux-ci soient en tout point conformes avec la version originale... »

Veille éducation numérique, avril 2010

savoirs cdi
Le phénomène des réseaux sociaux : est-ce important ?

Savoirs CDI signale une étude sur le comportement des chercheurs d'information de l'avenir :
Information behaviour of the researcher of the future (Centre for Information Behaviour and the Evaluation of Research), 2008.
Cette étude s'interroge sur les comportements de la génération Google, notamment à propos des réseaux sociaux.
« De nombreux bibliothécaires ont commencé à expérimenter les logiciels sociaux pour se rapprocher de leurs utilisateurs, mais c'est un problème. Les bibliothèques de recherche dépensent des millions de livres pour fournir des accès wifi à de coûteuses ressources numériques sous copyright : journaux, livres et monographies... mais tout cela est en grande partie tout nouveau pour les utilisateurs : soit ils ignorent que la bibliothèque fournit ces ressources, soit ils y accèdent probablement via Google en étant convaincus que c'est gratuit. [...]
C'est la raison pour laquelle quelques bibliothécaires en pointe ont commencé à se positionner sur MySpace et Facebook en créant des profils. Il est trop tôt pour savoir si ce type d'initiative portera ses fruits, mais il y a un vrai danger à essayer de se montrer 'cool' auprès du jeune public. En fait le danger serait que les jeunes utilisateurs considèrent que la bibliothèque fait intrusion dans ce qu'ils considèrent comme leur espace (propre). Il y a une grande différence entre 'être là où sont les utilisateurs' et 'être UTILE(s) aux utilisateurs là où ils sont'. »

Savoirs CDI, mai 2010

  • Validation des contenus

l’atelier

La validation de contenu sur les sites collaboratifs reste subjective

« Les délibérations des administrateurs sur les plates-formes collaboratives de gestion de contenu - comme Wikipédia par exemple - sont influencées par les circonstances dans lesquelles elles s'effectuent, expliquent une équipe des universités de Stanford et de Cornell. En étudiant de près les votes et les discussions sauvegardés dans les archives de Wikipédia, les chercheurs ont ainsi établi une corrélation entre le choix d'un administrateur concernant la publication d'un article et la perception qu'il a de son auteur. De même, son vote est intrinsèquement lié au moment où il arrête sa décision, qui peut être influencée par celui de tous les autres administrateurs. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont étudié la propension des individus à voter rapidement pour les contenus proposés par un même contributeur, et ce de manière répétée. Ils se sont aussi penchés sur les probabilités pour qu'un administrateur déterminé valide à un moment donné l'article d'un contributeur... »

L'Atelier, 22/04/2010

  • Mobilité

l’atelier

La génération C met le téléphone au coeur de son environnement

« Les jeunes entre 12 et 17 ans utilisent leur mobile comme moyen principal pour communiquer, naviguer, échanger du contenu. Des tendances à prendre en compte par les entreprises, dont ils seront prochainement des éléments. [...] "L’entreprise va devoir assimiler ce fait générationnel car cette tendance à l’hyperconnectivité mobile et on line apportera des changements aux codes et habitudes de travail", confie à L’Atelier, le consultant Florian Brobst,. Changements déjà amorcés avec la génération Y. Pour les 12-17 ans, le téléphone portable sert aussi à partager des fichiers, à jouer, à rechercher de l'information, à réseauter : un quart utilise son portable pour se rendre sur un site collaboratif. Une tendance à communiquer en permanence loin d'être anodine. "Les enjeux sont importants pour les organisations", déclare Florian Brobst. "Il leur faudra diriger cette génération afin d'en tirer le meilleur en matière d’intelligence collective". »

L'Atelier,  22/04/2010

L'engouement pour les réseaux sociaux se confirme sur mobile

« Les mobinautes passent désormais plus de la moitié de leur temps sur les plates-formes collaboratives. Mais les plus populaires sur un combiné ne sont pas celles qui caracolent en tête sur le web traditionnel... »

L'Atelier, 22/04/2010

______________________________________

logo éduscol

Pour rappel

Dossier documentaire
Qu'entend-on par apprentissage collaboratif ? Quels sont les usages des jeunes ? Comment les enseignants s'emparent-ils des outils et pour quelles activités ? Quelle impulsion au niveau des politiques ? Au-delà de l'éducation, quelles sont les pratiques du monde du travail, notamment des bibliothèques ? Qu'en est-il des encyclopédies collaboratives ? Comment se conduit un projet collaboratif ? Vous trouverez ici une sélection d'études, de dossiers en ligne et d'articles pour éclairer ces notions. Des scénarios pédagogiques sont signalés dans plusieurs disciplines. Des exemples concrets illustrent le sujet dans divers contextes.
Pratiques collaboratives : apprentissage et travail collaboratifs

Articles récents parus dans Veille éducation numérique

Données à caractère personnel, identité numérique, e-réputation, droit à l'oubli... avril 2010
Accord BnF - Wikimedia France : 1400 nouveaux ouvrages français pour Wikisource avril 2010
Wikis, Blogs et Web 2.0 : formation à distance. Étude du REFAD - Canada mars 2010
Études américaines : compétences numériques. Étude anglaise : réseaux sociaux mars 2010
Comment les étudiants utilisent-ils Wikipédia. Étude américaine mars 2010
Des enseignants qui « tweetent ». Un wiki en documentation... février 2010