ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Les Français et le nouveau monde numérique

Selon une étude de l'institut TNS Sofres - INRIA, six profils différents d'utilisateurs des technologies numériques peuvent être distingués chez les Français. Leur perception de cet univers s'avère cependant ambivalente : plus de la moitié des personnes interrogées jugent en effet essentielles les innovations apportées par ces services et ces outils mais en même temps une grande partie du panel interrogé exprime des craintes et se déclarent soucieux du respect de la vie privée et du contrôle des données personnelles. Un niveau d'incertitude similaire se retrouve au niveau de l'impact des TIC sur les relations interpersonnelles. Les Français militent majoritairement en revanche en faveur d'une véritable éducation aux sciences du numérique à l'école.

Une étude sur les attitudes des Français face au numérique a été réalisée du 26 au 31 août 2011 pour l’INRIA, en partenariat avec TF1 News, Metro et France Inter, auprès d'un échantillon national représentatif de 1200 personnes. Les résultats ont été publiés en ligne le 08 novembre 2011.

Les différents profils

L'enquête distingue six profils et attitudes d'utilisateurs face aux technologies numériques. Deux profils particulièrement technophiles se détachent dans l'univers actuel : les "grands explorateurs" (18% de la population française) pleinement acculturés à ce "nouveau monde" et les "baroudeurs pragmatiques" (16%) curieux et ouverts ne se séparant jamais de leur mobile et de leur ordinateur. Les "apprentis voyageurs" (20%) et les "randonneurs vigilants" (16%) expriment un intérêt pour le numérique mais préfèrent des chemins balisés. Enfin, l'étude fait ressortir deux derniers types d'utilisateurs : les "révoltés du numérique" (10%) et les "bienheureux sédentaires" (16%). Cette frange de la population ne se sent pas concernée par le numérique selon le sondage : ils manifestent soit de l'indifférence soit de l'agacement par rapport à ces évolutions.

Une vision partielle et contrastée

Les Français correspondant aux quatre premiers profils reconnaissent l'utilité du numérique dans de nombreux domaines. Les "révoltés du numérique" jugent l'impact conséquent seulement dans la médecine, la science et l'industrie. Les personnes âgées de plus de 65 ans se sentent exclus de ce nouvel environnement mais estiment essentielles les avancées dans le domaine médical. Globalement, les personnes sondées affirment que ce "nouveau monde" participe positivement au développement de l'individu (accès à la connaissance, assouvissement de ses passions, intérêt du travail) mais ils soulignent aussi des aspects négatifs comme le respect des droits des personnes et la crédibilité des informations. Les représentations du numérique se révèlent très variées selon les profils; subsistent selon l'étude un grand nombre d'interrogations qui se fondent sur un déficit d'information en la matière. Le numérique est en effet principalement perçu au travers des outils de communication usuels et des applications pour les loisirs et le travail alors que les évolutions du numérique touchent désormais tous les secteurs de la société. Dans ce contexte, 80% des individus interrogés jugent importante une éducation aux sciences numériques dans les écoles.

A ce sujet, précisons qu'un enseignement d'informatique et sciences du numérique en classe terminale de la série scientifique est mis en place pour l'année scolaire 2012-2013. Un manuel d'introduction à la science informatique vient d'être édité à cet effet par le CRDP de Paris.


Consulter les résultats de l'enquête : Les Français et le nouveau monde numérique

Découvrez le test de l'INRIA pour connaître son profil numérique : lesfrancaisetlenumerique.inria.fr/

Les résultats du baromètre INRIA en images : www.inria.fr/actualite/actualites-inria/barometre-les-francais-le-numerique

Programme de l'enseignement de spécialité d'informatique et sciences du numérique Classe terminale de la série S : Bulletin officiel spécial n°8 du 13 octobre 2011