ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages des manuels numériques

Depuis la rentrée 2009 douze académies expérimentent les manuels numériques via l'ENT. Cette expérimentation concerne cette année les élèves de 6e, 5e et certaines classes de 4e de 69 collèges. L'évaluation de ces deux années d'expérimentation a été confiée par le ministère à un cabinet extérieur. Elle fait apparaître des résultats relativement positifs pour la seconde année d'évaluation, malgré un contexte de mise en place toujours difficile. On constate en particulier que le manuel numérique, combiné avec les équipements de vidéoprojection d'une part et le déploiement des ENT d'autre part, contribue à inciter les enseignants à développer leur usage du numérique en classe. Par ailleurs, une enquête menée par l'institut TNS-Sofres du 10 juin au 11 juillet 2011 pour Savoir Livre vient d'être publiée. Le sondage met en lumière les différents types d'usages : types de manuels, modes d'accès, fréquence d'utilisation, atouts et freins. Une attention particulière est portée sur la situation en collège.

Expérimentation manuels numériques via l'ENT

Des résultats relativement positifs pour la seconde année d'évaluation

75% de l'ensemble des enseignants concernés déclarent utiliser leurs manuels numériques en classe au moins une fois par mois, dont 64% au moins une fois par semaine. Ils sont également 65% à déclarer utiliser régulièrement ou occasionnellement leurs manuels numériques en préparation de cours, réalisée le plus souvent à domicile. Il est constaté que, dans leur choix, les enseignants ont globalement porté une attention plus forte à la qualité des manuels numériques.

Une aide au développement du numérique au collège

Le manuel numérique semble continuer à un jouer un rôle important au niveau du développement du numérique au collège. Combiné avec les équipements de vidéoprojection d'une part et le déploiement des ENT d'autre part, il contribue à inciter les enseignants, en particulier  les moins familiers du numérique, à l'utiliser.

Allégement du poids du cartable des élèves confirmé

Par ailleurs, la deuxième année d'évaluation confirme les résultats positifs de l'expérimentation sur l'allégement du cartable des élèves déjà observés la première année, résultats ressentis à la fois par les enseignants, les élèves et les parents d'élèves.

Une innovation pédagogique qui demeure limitée

Cependant les apports du manuel numérique en matière d'innovation pédagogique sont restés, comme durant la première année, assez limités. En effet, la majorité des manuels proposés sont encore des manuels numérisés alors que les enseignant attendent des fonctionalités numériques avancées.

Des dysfonctionnements techniques accrus

L'analyse révèle, en outre, un nombre beaucoup plus important de dysfonctionnements techniques au cours de la seconde année d'expérimentation.

Enquête TNS-SOFRES concernant les manuels numériques

Un sondage mené par l'institut TNS-Sofres du 10 juin au 11 juillet 2011 pour Savoir Livre souligne que près d'un enseignant sur cinq utilise un manuel numérique. Selon les résultats de cette enquête basés sur le retour de 6183 répondants (80% de femmes et 20% d’hommes dont 16% enseignent avec un manuel numérique) le recours à ces outils est visible à tous les niveaux d'enseignement.

Types de manuels et modes d'accès

L'étude précise que deux enseignants sur trois utilisent le manuel numérique simple. Ce constat s'effectue principalement en primaire et en lycée professionnel; certaines disciplines scientifiques (mathématiques, sciences physiques) sont également concernées ainsi que la technologie. Le modèle enrichi est davantage utilisé au niveau collège pour les classes de 6ème et de 5ème et en particulier dans le cadre des cours en histoire-géographie et éducation civique. La consultation hors-ligne par vidéoprojection apparaît selon les résultats comme le moyen d'accès principal aux ressources du manuel. Un faible pourcentage des usagers élèves et enseignants (7%) accèdent au contenu via l'ENT (espace numérique de travail). La fréquence d'utilisation de ces supports croît en revanche au fil des ans en fonction des expériences acquises.

Les atouts et les freins

Selon l'enquête, le manuel numérique permet de renforcer l'attention et la curiosité des élèves ainsi que leur participation en classe. La complémentarité manuel numérique et manuel papier est jugée satisfaisante par une grande majorité des utilisateurs. Ce taux de satisfaction augmente avec la version enrichie du support. L’accès à des contenus légalement disponibles dans un cadre pédagogique constitue aussi un avantage mis en avant par les utilisateurs par rapport aux autres ressources en ligne. En revanche, les utilisateurs relèvent comme freins les contraintes techniques et le manque d'équipements. Une très grande proportion des enseignants ne souhaitent pas au final que le manuel imprimé disparaisse.

La situation en collège

L'enquête relève un certain nombre d'indicateurs en hausse comme le taux d'équipement en ordinateur par enseignant, l'accès au manuel numérique via internet, le recours aux ressources numériques pour la préparation des cours et certaines activités pédagogiques. Les résultats montrent cependant une baisse d'intérêt du support numérique pour l'étude de textes et la révision des leçons. Les utilisateurs constatent une augmentation des problèmes et des risques techniques ainsi qu'un manque de formation à l'usage de ces ressources. Ils sont néanmoins 83 % à reconnaître que le manuel numérique peut constituer un tremplin facilitateur pour une première approche des TICE.


Consulter l'enquête en ligne : Ressources numériques éducatives : quels usages ?