ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Garçons et filles à l'ère du numérique

A l’ère numérique, l’enquête PISA 2009 s’est attachée à évaluer la capacité des élèves de 15 ans à extraire et traiter les informations recueillies sur support imprimé ainsi que leurs compétences en matière de compréhension de l’écrit électronique. L'étude révèle que les filles sont en moyenne plus performantes que les garçons dans ce domaine même si l'écart constaté est moindre qu'au niveau de la compréhension de l'écrit papier.

pisa à la loupePISA à la loupe est « une série de notes produites tous les mois, s’adressant aux décideurs en matière de politiques d’éducation et conçue pour analyser de façon concise et accessible un thème issu de l’enquête PISA ». 

PISA est « une enquête menée tous les trois ans auprès de jeunes de 15 ans dans les 34 pays membres de l’OCDE et dans de nombreux pays partenaires ». 

Le n° 12 de ce périodique en ligne étudie la question de savoir si les garçons et les filles sont également prêts à affronter l’ère numérique.  

Les filles et les garçons face à l'écrit électronique

Selon les résultats de l'étude portant sur 16 pays de l'OCDE, les filles sont globalement plus performantes en compréhension de l’écrit sur papier et de l’écrit électronique même si l'écart entre les sexes est moins marqué au niveau de l'écrit électronique. En moyenne, dans les 16 pays de l’OCDE ayant participé aux deux évaluations, les filles devancent les garçons de 38 points (soit l’équivalent d’une année d’études) en compréhension de l’écrit sur papier et de 24 points en compréhension de l’écrit électronique. Ce constat s'effectue également de manière plus nette « aux deux extrémités de l'échelle de compétence » même si certaines disparités s'observent selon les pays. 

Des écarts relatifs

La note précise que « la plus faible proportion de filles parmi les élèves les plus performants en compréhension de l’écrit électronique par rapport à la compréhension de l’écrit sur papier contribue également à la réduction de l’écart entre les sexes en compréhension de l’écrit électronique ». Elle indique en outre que, tous pays confondus, « l’accroissement du pourcentage d’élèves les plus performants en compréhension de l’écrit électronique par rapport à la compréhension de l’écrit sur papier est toujours plus important parmi les garçons que parmi les filles ; il en va de même pour la réduction du pourcentage d’élèves les moins performants ». A niveau de performance égal en compréhension de l'écrit, les garçons « obtiennent un score en compréhension de l’écrit électronique supérieur de 6 points, en moyenne, à celui des filles ». 

En conclusion, la note souligne l'intérêt des garçons pour la lecture numérique et recommande une prise en compte « des compétences plus faibles des filles en termes de navigation sur support électronique ». 


Accéder aux résultats de l'étude en ligne : Pisa à la loupe n°12