ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Jeux sérieux du lycée à l'université

L'Université de Sherbrooke publie un dossier en deux parties consacré aux « serious games ». L'objectif de ce document est de répondre aux diverses questions qu'un(e) enseignant(e) est susceptible de se poser lorsqu'il (elle) aborde ce type de dispositif. Ainsi le dossier s'intéresse aux relations entre jeu et apprentissage, aux critères de choix ainsi qu'aux contextes d'utilisation sans omettre d'aborder la question de l'évaluation. Dans le cadre de l'orientation active au lycée, l'Onisep propose justement « un outil de sensibilisation des élèves aux enjeux de l'inscription dans l'enseignement supérieur ».

Les enjeux du « serious game »

Le dossier de l'université aborde dans un première partie un certain nombre d'éléments généraux : la question de la définition, le caractère novateur de ce type d'outil, les raisons d'un tel choix, les domaines d'application à l'université ainsi que les coûts engendrés par l'utilisation de ces supports émergents. Ce dernier point constitue aux yeux des auteurs un « frein à l’adoption plus large de cette modalité de formation  » même s'ils s'empressent de signaler par exemple certains produits gratuits comme ceux recensés dans le répertoire de Thot Cursus. La seconde partie se focalise sur les bénéfices apportés en matière d'apprentissage ; les auteurs relèvent « l'aspect motivationnel » ainsi que la capacité d'un jeu sérieux à «mettre en scène la complexité ». Cela suppose de s'interroger au préalable sur les critères qui président au choix d'un « jeu éducatif efficace » comme le contenu et la structure. Les auteurs soulignent aussi l'importance du transfert et par voie de conséquence la problématique de l'évaluation des apprentissages effectués grâce au jeu, le juste équilibre se situant dans un « entre-deux complexe » pour reprendre les termes de Vincent Berry cité dans le dossier.

Un Serious Game Onisep : Mon APB

Afin de faciliter les choix d'orientation et la procédure d'inscription des élèves engagés dans un projet d'admission dans l'enseignement supérieur, l'Onisep propose un jeu de « gestion et de simulation » qui s'adresse aux lycéens de cycle terminal. Six personnages sont proposés dans ce cadre : Samia, Alex, June, Fabien, Louise et Mehdi qui représentent chacun une filière et une voie. Le joueur a pour objectif de guider l'élève dans son parcours en année de terminale.

Cette simulation inclut toutes les étapes de la procédure APB, de l'inscription à la validation des voeux.


Consulter le dossier en ligne : Université de Sherbrooke

Accéder au serious game : Onisep mon APB

Dossier Thot Cursus : Jeux sérieux