ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : avantages et défis

Enquête menée auprès de la Commission scolaire québécoise Eastern Townships sur les avantages et les défis inhérents à l’usage des technologies en classe, mais aussi sur le rôle de ces technologies sur certaines des compétences et habiletés des élèves.

Cette deuxième enquête réalisée en partenariat entre la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation et la Commission scolaire Eastern Townships a été menée auprès de 2712 élèves de la 3ème à la 11ème année et de 389 enseignants (participation à l'une des étapes de la collecte des données).

Publié en décembre 2012, le présent rapport synthèse rédigé par Thierry Karsenti et Simon Collin révèle les résultats préliminaires issus des questionnaires fournis aux élèves et aux enseignants. 

Quels apports des TIC ?

L'étude vise à déterminer l'impact des Technologies de l'information et de la communication au niveau de l'habileté à écrire, la créativité, la communication et le travail d'équipe, les méthodes de travail efficaces et le jugement critique. Elle recherche également à cibler les «principaux avantages et défis inhérents à l'usage régulier des technologies en salle de classe, de même que l'équipement et l'accès dont disposent les enseignants et les élèves de la commission scolaire». L'analyse des résultats montre le rôle essentiel des TIC dans la perception des répondants pour l'habileté à écrire, compétence transversale fondamentale dans la réussite éducative des élèves : 68,1 % des élèves estiment en effet «faire moins de fautes quand ils écrivent à l'ordinateur grâce aux correcteurs orthographiques, alors que 27,9% rapportent plus de facilité à écrire sur ordinateur que sur papier». Le rapport souligne néanmoins l'importance de former les apprenants à une utilisation raisonnée et éducative de ces dits outils. Les résultats montrent aussi l'impact non négligeable des TIC en matière de créativité (tout en tenant compte du plagiat, problème fréquemment rencontré pour environ 15% des élèves et des enseignants), de communication, de travail collaboratif, de méthodes de travail efficaces et de jugement critique : enseignants et élèves affirment globalement que ces technologies les aident de manière certaine dans le développement de ces compétences. 40% des élèves et des enseignants disent par exemple utiliser le courriel pour communiquer entre eux; une majorité d'élèves (70%) estiment en outre travailler plus efficacement lorsqu'ils utilisent un ordinateur pour effectuer leur travail. L'enquête note un écart important de perception au niveau de la compétence des élèves à exercer leur jugement critique, notamment en matière d'évaluation de l'information en ligne : 62,7% des élèves disent être avancés ou experts dans la recherche d'informations sur Internet alors que seuls 10% des enseignants soutiennent ce constat; de même 46,7% des apprenants estiment être avancés ou experts dans leur capacité à juger de la validité des informations collectées contre 3,3% du côté des professeurs. Selon l'étude, les élèves surestiment leurs compétences informationnelles, ce que confirment plusieurs travaux de recherche.

Avantages et défis des technologies en classe

Les enseignants relèvent 10 principaux bienfaits éducatifs relatifs à l'usage des TIC en cours. En premier est signalée la motivation des élèves (19,5%), puis l'accès à l'information pour 18,4% des professeurs. La variété des ressources est également présentée comme l'un des avantages majeurs des technologies (17,3%). Viennent ensuite la possibilité de mettre en place un apprentissage individualisé (8,9%), la préparation des élèves pour leur future insertion sociale et professionnelle (7,9%), des méthodes de travail efficaces (7,6%), l'augmentation du sentiment de compétence (7,3%), la qualité des travaux (6,6%), la communication accrue (3,6%), la qualité de l'écriture (2,8%). Les réponses des élèves diffèrent quelque peu : le premier avantage est selon eux l'accès à l'information (28,8%). Ils sont ensuite 25,2% à préciser que les TIC favorisent le développement de méthodes de travail efficaces, le fait de travailler «plus et plus vite» (23,8%) et de «faire moins de fautes à l'écrit» (10,3%). La motivation et le sentiment accru de compétence comptent respectivement pour 8,5% et 3,4% d'entre eux. Au final, 94,3% des élèves aiment utiliser l'ordinateur en classe et 94,2% apprécient chercher des informations sur Internet.

L'enquête fait ressortir en revanche un certain nombre de préoccupations. Six défis majeurs sont signalés par les enseignants : un meilleur équipement (52,9%), le temps comme frein à l'intégration des TIC (14,6%), la gestion des classes (14%), les différences de compétences technologiques des élèves (7,4%), le développement professionnel (6,9%) et le soutien technique (4,1%). Les élèves sont quant à eux 71,2% à signaler des soucis de matériel, 20,7% des problèmes de gestion de classe et 8% leur difficulté à trouver et cerner la bonne information.

Des recommandations

Une liste de 12 recommandations principales termine ce rapport préliminaire :

  1. Permettre à la Commission scolaire Eastern Townships de continuer à innover en éducation par le biais de son programme réfléchi et pédagogique, portant sur les ordinateurs portables pour tous les élèves;
  2. Continuer d’évaluer l’impact du projet « un ordinateur pour un élève » par le biais d’études rigoureuses afin de mieux comprendre les avantages et les défis inhérents à ce contexte pédagogique particulier;
  3. Évaluer l’impact de cette formule pédagogique (un ordinateur pour chaque élève) de façon longitudinale, notamment auprès des diplômés de la commission scolaire;
  4. Étendre l’usage des ordinateurs portables à l’ensemble des élèves de la commission scolaire, notamment aux 1er et 2e cycles du primaire;
  5. Favoriser un retour au modèle « un ordinateur par élève » pour les classes qui ont emprunté d’autres voies;
  6. Favoriser un meilleur développement des compétences informationnelles des élèves et des enseignants;
  7. Poursuivre tout le travail lié à l’habileté à « mieux écrire » des élèves;
  8. Poursuivre l’excellent travail sur le plan du développement professionnel des enseignants, en s’assurant toujours que les activités proposées
    correspondent à leurs besoins;
  9. Sensibiliser à la fois les élèves, les enseignants, les autres intervenants scolaires, mais également les parents d’élèves aux nombreux avantages que représentent les ordinateurs portables en salle de classe;
  10. Chercher des façons d’équiper à domicile les quelque 9,6 % d’élèves qui n’ont pas accès à Internet;
  11. Étendre l’expérience de la Commission scolaire Eastern Townships à d’autres commissions scolaires afin de faire du Québec un leader en matière d’innovation par un usage réfléchi et pédagogique des technologies en classe;
  12. Sensibiliser les élèves à un usage éducatif et réfléchi des technologies, à l’école comme en dehors de l’école, afin notamment que les médias sociaux ne deviennent pas un défi à la réussite scolaire, mais qu’ils demeurent plutôt un allié.

 

L'ensemble du document est placé sous licence Creative Commons 3.0 de paternité. Ce rapport doit être cité de la manière suivante : Karsenti, T., Collin, S., Dupuis, A. Villeneuve, S., Dumouchel, G. et Robin, J.-P. (2012). Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs au primaire et au secondaire : 2e Enquête auprès de la Commission scolaire Eastern Townships. Synthèse des principaux résultats. Montréal, QC : CRIFPE.


Site de la Commission Scolaire : Eastern Townships

Site de sondage sur l'impact des TIC : http://etsb.crifpe.ca/

Rapport synthèse (livret interactif) : http://etsb.crifpe.ca/pages/rapport

Rapport synthèse (PDF) : http://etsb.crifpe.ca/files/synthese_fre.pdf

Faits saillants du rapport ( PDF) : http://etsb.crifpe.ca/files/hightlight_fre.pdf

Présentation Keynote (PDF) : http://etsb.crifpe.ca/files/Keynote-Karsenti-Collin.pdf

Illustration : page d'accueil du rapport