ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages pédagogiques de la tablette graphique

Anne Jarry, enseignante à l’IUT Paris Descartes et formatrice à l’Université Numérique Paris île-de-France (UNPIdF) partage sur CanalU son expérience d’enseignement avec le numérique via la tablette graphique.

Anne Jarry fait part de son expérience de cours mobile et interactif avec la tablette graphique sans l'aide du TNI (Tableau Numérique Interactif) dans le cadre de ses formations auprès des étudiants et des enseignants. 

Pratiques pédagogiques

La mise en situation nécessite un équipement limité à trois éléments : ordinateur portable, vidéoprojecteur et tablette graphique. Cela permet selon l'auteur de transformer n'importe quel lieu doté de cette triade matérielle en salle TNI. En outre, la connexion sans fil permet de faciliter la mobilité physique de l'enseignant dans la salle et son positionnement par rapport à l'écran. Cela lui permet ainsi soit de se déplacer auprès des étudiants et d'intervenir du fond de la salle, les notations effectuées sur la tablette étant visibles à l'écran projeté ou à l'inverse d'intervenir  face aux étudiants.

L'une des applications pédagogiques évoquées est celle de la présentation sous forme de diaporama : Anne Jarry propose de projeter une réalisation incomplète devant être finalisée collectivement en cours (co-construction pédagogique) grâce à l'ajout de notes manuscrites via la tablette graphique. Les contenus ainsi produits peuvent être sauvegardés, exportés au format PDF, voire partagés sur l'espace numérique de travail.

L'enseignante attire l'attention des enseignants sur le fait que utiliser un TNI ne nécessite pas obligatoirement de modifier la préparation de son cours.  L'outil en revanche, au fur et mesure de sa maîtrise, offre la possibilité d'évolutions pédagogiques.

 


Consulter la vidéo en ligne : Le cours mobile et interactif avec la tablette graphique