ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Comprendre le génocide rwandais

Le Mémorial de la Shoah de Paris propose en ligne une exposition consacrée au génocide des Tutsi au Rwanda réalisée en 2014. Elle s'organise autour de trois grandes parties : les spécificités du génocide des Tutsi, comprendre l'événement, mémoire et justice.

Le Mémorial de la Shoah s'engage dans l’enseignement de l’histoire des trois génocides du XXe siècle. En 2014, dans le cadre de la vingtième commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, le Mémorial de la Shoah a consacré plusieurs manifestations à cet événement majeur de la fin du XXe siècle. La présente exposition mise en ligne sur le site web du Mémorial s'inscrit dans cette perspective. Elle s'organise autour de trois grandes parties : « Les spécificités du génocide des Tutsi », « Comprendre l'événement », « Mémoire et justice ».

Comprendre le génocide des Tutsi

Les auteurs de l'exposition s'attachent à caractériser les spécificités du génocide rwandais qui diffère du génocide des Juifs, en ce sens que l’annihilation physique des Tutsi ne s’est pas concentrée sur de grands sites de mise à mort pouvant correspondre aux camps d’extermination nazis ou aux ghettos d'Europe orientale. L’assassinat planifié des Tutsi s’est en réalité déroulé dans l'espace du quotidien, dans des lieux familiers, voire sacrés, sur l'ensemble du territoire, précise le commentaire. L'exposition évoque également les barrages routiers ou barrières qui constituent un « maillage spatial redoutable dans la prise en étau de la population tutsi ». Elle mentionne en outre une autre spécificité, celle liée à l'implication massive de la population civile et le cercle limité dans lequel évoluent à la fois les tueurs et les victimes.

Pour comprendre les causes de l'événement, l'exposition remonte dans un deuxième temps aux origines, notamment à la politique coloniale et à l'idéologie raciste développées par les pays occidentaux au cours du XIXe siècle. Elle fait également un état des lieux des forces en présence au début du génocide sans omettre de souligner l'impact de la propagande envers les Tutsi assimilés à des « insectes nuisibles ». L'idéologie raciste, prônée par les propagandistes, débouche sur un projet génocidaire et à une planification des massacres où différentes strates de l'État rwandais interviennent, sans possibilité de résistance organisée de la part des Tutsi. La troisième partie se concentre sur les conséquences du génocide, sur la reconstruction civile et morale de la société rwandaise, mêlant mémoire et justice.

Le site de l'exposition se compose de témoignages, de textes et de documents d’archives. On peut en outre visionner les enregistrements d’un colloque, organisé un an avant le génocide en 1993, intitulé « Que savait-on en 1993 ? », ainsi qu"une vidéo de présentation réalisée par Marcel Kabanda, historien et président de l'association Ibuka. Une chronologie, un glossaire et une bibliographie sont également mises à disposition des usagers internautes.


Sources et références complémentaires

Mémorial de la Shoah : http://www.memorialdelashoah.org/rwanda/index.html

Thot Cursus : Génocide (s) expliqué (s)

Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal : Exposition «  Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir »

Médias et réseaux sociaux, suivre : @Shoah_Memorial, Facebook


Veille Éducation Numérique - publication du Centre de documentation de la DGESCO.
Abonnement : https://listes.education.fr/sympa/subscribe/veille-education-numerique
Fil RSS : http://eduscol.education.fr/veille-education-numerique/fil/RSS
Voir aussi les dossiers documentaires : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier