ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Ville et numérique

Un sondage de l'institut Harris Interactive permet de mieux comprendre la perception des étudiants français sur la ville de demain, notamment la place occupée par le numérique.

La Chaire Immobilier et Développement Durable de l’ESSEC a réalisé une étude intitulée Ville & Numérique sous la direction du Professeur Ingrid Nappi-Choulet. Cette enquête a été menée en ligne par Harris Interactive du 9 au 22 juillet 2015 auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif des étudiants post-bac en France, selon la méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, type de formation et région d’études de l’interviewé(e). La moyenne d’âge de l’échantillon est de 21 ans et 54 % sont des femmes. Les résultats du sondage sont accessibles en ligne sous forme infographique.

Les principaux enseignements de l'étude

Suite aux deux précédentes enquêtes Mon bureau de demain et Ma ville de demain, Ingrid Nappi-Choulet a confié la visualisation de cette nouvelle étude à Éclairage public. Celle-ci permet de se rendre compte qu'une grande partie des personnes interrogées souhaite rester en France et pour plus d'un tiers vivre dans une ville moyenne. Cette attractivité des zones urbaines de taille moyenne va de pair, précise le professeur, avec un attrait massif pour les centres-villes, comme lieu de travail (47 %) ou comme lieu de consommation (53 %). Les étudiants préfèrent toutefois disposer d'un environnement où la nature est présente (27% en faveur d'espaces verts).

D'autres constats pouvant sembler étonnants sont mis en lumière dans la présente enquête : par exemple, 22 % seulement des répondants désirent effectuer leurs achats en ligne. Une importante majorité (77 %) estime en outre que le numérique est trop présent dans le quotidien des personnes de leur génération. 58% des personnes consultées n'apprécient pas non plus l'usage de la géolocalisation à des fins commerciales. Ces différentes réserves n'occultent pas pour autant à leurs yeux l'importance de ces technologies : 59% souhaitent en effet la présence d'entreprises spécialisées dans le numérique et 47% désirent également que leur ville soit active sur les réseaux sociaux.


Sources et références complémentaires