ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Le projet Euchronie

Agrégateur web permettant de constituer une base de données consultable par les chercheurs et passionnés d'humanités numériques. Ce réservoir est constitué d'un ensemble de fiches descriptives de sites et centré sur l’autopublication sur le passé en ligne.

Le projet collaboratif francophone Euchronie vise à agréger, au moyen du plugin PressForward, développé par le RRCHNM (Roy Rosenzweig Center for History and New Media) et de WordPress, les différents contenus sur le passé auto-publiés sur le web. Ce projet est adossé à un carnet Hypothèses servant d'atelier pour présenter l'outil, l'équipe ainsi que les actualités du produit. Plus précisément, Euchronie est, selon les auteurs, « pensé comme un agrégateur web permettant de constituer une base de données consultable par les chercheurs en humanités numériques tout autant qu’un outil faisant émerger un nouvel objet : la production en ligne de connaissances sur le passé, dans la tradition de la Digital Public History ».

Présentation de l'outil

Euchronie vise à centraliser l’autopublication de contenus sur le passé moissonnés en ligne en hébergeant les premiers paragraphes de chaque ressource et en créant un lien vers le site d’origine. L'outil fonctionne dans cette perspective comme agrégateur, tout en créant une base de données enrichie par l’ajout de métadonnées. Selon les termes de la présentation, l’ensemble prend ainsi la forme d’un site web, tandis que son interface est pensée pour un public mixte de spécialistes et de passionnés.

La première version du corpus accessible en ligne regroupe principalement des carnets de chercheurs, des sites d’amateurs et des chaînes de vidéos. Chaque site retenu bénéficie pour le moment d'une courte description. Sébastien Poublanc précise qu'Euchronie ne garantit pas la scientificité des ressources indexées mais que tous les types de contenus sont moissonnés s’ils entrent dans les 6 critères de sélection. Le corpus provisoire indexe 100 occurrences au 28 octobre 2015. On retrouve par exemple CLIMAT’O, blog d’Alain Gioda, historien du climat ou Déjà vu, carnet de recherche de Patrick Peccatte.


Sources


Réseaux et médias sociaux


Veille Éducation Numérique - Publication du Centre de documentation de la DGESCO