Les témoignages 2017-2018

La presse parle du Prix Jean Renoir des lycéens !

  • La Manche libre parle du Lycée Julliot de Granville (académie de Caen)

La Manche

  • Ouest-France parle du Lycée Julliot de Granville (académie de Caen)

La Morandière : les lycéens participent au prix Renoir -

Publié en ligne le18/12/2017 par OUEST-FRANCE
"Les lycéens de la Morandière participent pour la troisième fois au prix Renoir. Trente et un élèves de seconde auront vu dans l'année scolaire sept films français et européens, au Sélect. Ils rédigent des critiques sur ces films qu'ils publient sur le site du lycée et du prix Renoir, en enregistreront sur la Mo'radio. Bientôt, « des critiques vidéos seront réalisées », précise Yann Le Jossic, professeur d'histoire et de géographie.
En mars, « les élèves choisiront le film méritant selon eux le prix Renoir et éliront à partir de leurs critiques deux délégués qui iront Paris en mai défendre le choix de leur classe ».
Le prix sera attribué fin mai. Les lycéens ont déjà visionné Petit paysan et The Square. Jeudi 14 décembre(photo), ils ont découvert Au revoir là-haut d'Albert Dupontel."

  • L'Indépendant parle du lycée Ernest Ferroul de Lézignan Corbières (académie de Montpellier)

article ferroul

ferroul presse

  • "Autant en emporte la Marne" parle du lycée Charles Baudelaire de Meaux (académie de Créteil)

baudelaire presse

  • "Le Télégramme" parle du Lycée Chaptal de Quimper (académie de Rennes)

chaptal presse

  • Le site du lycée Caraminot d'Egletons (académie de Limoges) évoque la cérémonie de remise du Prix Jean Renoir

témoignage caraminot

  • La Dépêche raconte l'aventure du Prix Jean Renoir au lycée Bellevue d'Albi (académie de Toulouse)

bellevue presse

Commentaires

2018/05/26 11:39 #a32a-4af1-ad53-e08e3e613c3d
Lycée de Gennes, Cosne sur Loire, académie de Dijon
La seconde cultures et médias : des critiques en herbe

Cette année, notre classe de 2nde3 cultures et médias a participé au prix Jean Renoir des Lycéens, organisé par le ministère de l’Éducation nationale et en partenariat avec le CNC et la Fédération nationale des cinémas français. Nous avons visionné sept films européens au cinéma L'Eden de Cosne-sur-Loire dont nous avons visité les coulisses dont la cabine de projection. Les films étaient: Petit Paysan, The Square, Au Revoir Là-Haut, Carré 35, Cœurs Purs, Centaure et La Douleur. Après chaque visionnage, les élèves pouvaient choisir de constituer des groupes ou de rester seul afin de rédiger des critiques, répertoriées comme « classiques » (texte en français) ou « libres » (texte en anglais, dessin, chronique, vidéo…).
Le but d’un tel prix est de faire agir les lycéens en tant qu’acteurs et membres de jury et permet aussi de susciter leur intérêt, de leur donner une occasion d’exprimer leur opinion et de mettre des mots sur ce qu’ils ressentent face à des films, de façon argumentée, justifiée et constructive.
Pour la plupart des films, il y a des planches de photogrammes qui découpent le film en plusieurs parties, et qui peuvent permettre d’aider les élèves à mieux orienter leurs critiques en s’appuyant sur différents thèmes. Par exemple, pour le film Cœurs Purs, on retrouve des planches sur « l'adolescence », « les barrières », « le téléphone », « un film d'amour » … Le réalisateur peut aussi publier une « carte postale » du film qui lui permet d’exprimer son ressenti vis-à-vis de son film et d’influencer quelque peu le point de vue de ses jeunes spectateurs.
À la fin de l’année, et après avoir visionné tous les films, nous avons donné une note à chacun d’entre eux afin de déterminer quel(s) étai(en)t le(s) meilleur(s). Nous avons ensuite élu deux représentants de notre classe pour qu’ils expriment nos opinions lors de la rencontre nationale qui se déroulera le 30 et le 31 mai à Paris avec des critiques, artistes et professionnels du cinéma. Le vote que nous avons effectué fera donc l’objet d’une participation à des discussions et des échanges qui détermineront le lauréat du prix de cette année (sachant qu’en cette année scolaire 2017-2018, 54 établissements participent au jury !). Les lycéens pourront également être récompensés par un jury de professionnels pour leurs critiques si celles-ci sont particulièrement originales ou intéressantes.
Notre bilan de cette opération ? Eh bien, c’était vraiment une expérience enrichissante et pleine de bonnes surprises, qui nous a donné l’occasion de découvrir de très bons films et de nous laisser nous exprimer à leur sujet, et ce n’est vraiment pas quelque chose de négligeable. Nous conseillons donc à tous les établissements de s’inscrire, car cela permettra à leurs élèves d’élargir leurs connaissances dans le domaine cinématographique, ainsi que de s’exprimer librement sur ce à quoi ils participent.
Thibaut RAGUIN & Marine ROULLÉ
seconde 3 cultures et médias
lycée Pierre-Gilles de Gennes (58)

2018/06/05 10:57 #229f-4ec0-93f3-d5cb32cc6ca8
Lycée Ferry, Cannes, académie de Nice
Une expérience inoubliable !

7 films, 1 classe… et une foule d’émotions : incompréhension, émerveillement, hésitation, attendrissement… la magie du cinéma opère.
Le cinéma d’auteur bouleverse, dérange… et les élèves s’interrogent. Après le film, on discute, on échange. Les réflexions mises en commun apportent les réponses aux interrogations suscitées par l’œuvre cinématographique.
Une année passe. Sept histoires ont modifié leurs points de vue, élargi leurs horizons et les ont fait grandir.
Fin mai : il est temps de faire le bilan de cette expérience qu’est le Prix Jean Renoir. Le lycée Louis Le Grand, dont l’histoire se mêle à celle du 7ème art, nous accueille dans la Capitale, nous, les représentants du lycée Jules Ferry.
Les élèves débattent, nous rencontrons les esprits créateurs de ces films atypiques, les membres du CEMEA et les organisateurs du Prix Renoir.
Dans ce lieu chargé d’histoire, en deux jours, un destin se noue : celui du film gagnant… Petit Paysan, et de son réalisateur, Hubert Charuel.


Mathilde Rinaudo – Documentaliste
Lycée Jules Ferry - Cannes
2018/06/05 11:02 #3b82-44e6-ae89-04d1cb534389
Lycée Ferry, Cannes, académie de Nice
Une expérience inoubliable !

7 films, 1 classe… et une foule d’émotions : incompréhension, émerveillement, hésitation, attendrissement… la magie du cinéma opère.
Le cinéma d’auteur bouleverse, dérange… et les élèves s’interrogent. Après le film, on discute, on échange. Les réflexions mises en commun apportent les réponses aux interrogations suscitées par l’œuvre cinématographique.
Une année passe. Sept histoires ont modifié leurs points de vue, élargi leurs horizons et les ont fait grandir.
Fin mai : il est temps de faire le bilan de cette expérience qu’est le Prix Jean Renoir. Le lycée Louis Le Grand, dont l’histoire se mêle à celle du 7ème art, nous accueille dans la Capitale, nous, les représentants du lycée Jules Ferry.
Les élèves débattent, nous rencontrons les esprits créateurs de ces films atypiques, les membres du CEMEA et les organisateurs du Prix Renoir.
Dans ce lieu chargé d’histoire, en deux jours, un destin se noue : celui du film gagnant… Petit Paysan, et de son réalisateur, Hubert Charuel.


Mathilde Rinaudo – Documentaliste
Lycée Jules Ferry - Cannes
2018/06/06 08:25 #b29e-42b7-a8ea-9dcd851d4234
Lycée Ferry, Cannes, académie de Nice
Clément Benard


Cette expérience qui nous fut offerte, nous apporta bien plus que la découverte de 7 films mais un esprit cinéphile et un goût naissant pour le cinéma art et essai. Nos nouvelles connaissances nous laissèrent ravis de l’échange culturel que nous ont apporté ces rencontres. Incroyable voyage au sein de ce milieu artistique ! Ce prix à sûrement un bel avenir devant lui, et j’espère que la chance de tenter l’expérience sera longtemps redonnée à touts les lycéens et futurs lycéens de France ! Les films étaient variés, tous très bons, mais on aurait pas forcément eu le réflexe d’y aller seuls.Le démarrage a été dur car le projet est nouveau et inconnu, mais la découverte du travail de critique a été enrichissante. L’expérience nous a permis de dépasser le « j’aime, j’aime pas ».
Par la suite il ne s'agissait plus de devoir débattre en classe mais à présent avec de parfaits étrangers venus de toute la France mais qui avaient néanmoins en commun avec nous d’être des lycéens et d’avoir vu ces mêmes films que nous tout au long de cette année. Et cela nous a permis d’être sensibles à des aspects des films auxquels nous n’avions pas forcément prêté attention. Se fut également très stimulant de devoir convaincre (ou persuader) les autres de voter pour tel ou tel fil même si cela peut aussi devenir frustrant lorsque l’avis de la majorité va à l’encontre de l’opinion de nos classes respectives. Enfin le fait de pouvoir poser des questions aux nombreux réalisateurs présent ce jour là était des plus impressionnant et enrichissant pour moi même si la séance fut un peu longue…
Partenaires

CNC    Positif
 fédération nationale des cinémas français  logo_cemea_cmjn
Cahiers du Cinéma  Canopé vert 2480x1104

Site adaptatif

Site adaptatif
Ce site est consultable avec votre mobile ou votre tablette.

Utilisez la même URL que celle affichée actuellement.

Suivez éduscol !