CR réunion interlocuteurs académiques 2009

CR réunion interlocuteurs académiques 2009

Orientations et diffusion des TICE

Orientations et sollicitations de l'Inspection générale

 

Présentation de Laurent Carroué, Inspecteur général de l’éducation nationale – groupe Histoire-Géographie. 
 
Les TICE sont une priorité stratégique pour l’inspection générale et le travail réalisé par les interlocuteurs, en étroite collaboration  et sous la direction des IA-IPR et IEN, est essentiel pour permettre le lien entre le terrain et l’impulsion des politiques nationales, pour assurer les conseils, les alertes.
 
Répondre à une triple demande : aider le politique au niveau national (et européen) à l’heure où les TIC se développent ;  aiser et mobiliser les enseignants dans les établissements autour de mises en oeuvre novatrices ;aider les collectivités territoriales dont l’engagement est grand en matière d’équipements  ; aider les familles à bien utiliser les TIC (problématique des fractures sociales).
Il convient donc de s’appuyer pour partie sur le dynamisme du réseau des interlocuteurs académiques pour les TICE, en étroite association et sous couvert de leurs IA-IPR, par le truchement de la coordination second degré de la SDTICE, pour remonter des conseils, des alertes, des besoins aux IA-IPR et IEN qui transmettent à l’IGEN. Il s'agit d’anticiper, d’accompagner, de promouvoir les TICE et de définir des stratégies de moyen terme. Des demandes seront  prochainement adressées au réseau par le canal de la SDTICE et de l’IGEN.
 
Basculer dans l’usage des TICE. Le défi consiste à passer de l’avant-garde technique et pédagogique, dont il faut saluer et conserver l’expertise à la massification de l’utilisation des TICE, à l’usage courant des TICE dans les classes. Cela passe par la vitalité des sites académiques, par des propositions pédagogiques, par la formation aux nouvelles pratiques… L’idée est de passer de 5 à 25% d’enseignant utilisant régulièrement les TICE sur trois ans grâce à une évaluation des besoins dans les académies et à des propositions de plans de formation.
 
Utiliser la réforme des collèges comme levier pour promouvoir les TICE, et contribuer par là au succès de la mise en œuvre des nouveaux programmes et faire évoluer les rapports enseignants-enseignés. Les interlocuteurs académiques pour les TICE doivent offrir des points d’appui pédagogiques et didactiques sur ces nouveaux programmes (cf. atelier), mettre en ligne sur les sites académiques les propositions et donner l’habitude aux enseignants de venir les consulter. La réforme des programmes du collège conduit à établir une stratégie sur les quatre années à venir d’ailleurs. Concernant la réforme du lycée, il y a report mais aussi demande de mise en œuvre ponctuelle dans certaines disciplines et académies. L’Histoire-Géographie ne peut être absente. La dimension « module » était source d’innovation, de liberté et de plaisir pédagogique avec les élèves. Il convient donc de faire des propositions à ce sujet.