Intervention de Guy Ménant IGEN

Orientations générales

Remerciements à Mme le recteur, M. le Proviseur, Didier Thellier, Eric Jourdan et Hélène Ormières pour l’organisation, le programme des temps de réflexion et des temps de détente. Et tous ceux qui ont accepté de présenter des expériences ou d’animer des ateliers.

Articulations entre les actions nationales et académiques

 Les orientations nationales sont mises en œuvre dans les académies : les innovations, expérimentations se font sur le terrain, désormais le rôle du niveau national est  d’accompagner et de faciliter la mutualisation, d' impulser, mais pour généraliser les pratiques qui ont fait leurs preuves. Un exemple : dans l'évaluation des capacités expérimentales (ECE),  n’apparaissent dans les sujets que des usages qui ont commencé à se stabiliser et à diffuser.

Le réseau des interlocuteurs  est important pour assurer la cohérence.

Parallèlement, le réseau des IPR est engagé dans une série de réunions annuelles sur les usages des TICE. L’an dernier, panorama des activités TICE en développement. Cette année, TICE, géosciences et DD. L’an prochain, TICE et évolution.

Année 2008, année internationale de la planète Terre : plusieurs des ateliers concernent les TICE dans les géosciences : lithothèques, SIG, banques de données sismiques, utilisation du GPS.


Evolution de la position des TIC dans le système éducatif français

On remarque une généralisation en Europe de la réflexion sur les compétences, utilisables en autonomie dans la vie quotidienne. Dans la société du numérique, il est indispensable de maîtriser les technologies de l’information et de la communication : la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’Ecole votée en 2005 place pour la première fois les TIC parmi les fondamentaux que tout citoyen doit acquérir pour réussir. La France n’est pas en avance par rapport au Royaume uni, par exemple. Le socle commun,le B2i,  le DNB 2008, constituent un enjeu majeur.

 Les modalités de l’enseignement évoluent aussi : viser l’autonomie, pour les TICE, mais aussi par les TICE. Les ENT offrent les conditions d'une perméabilité accrue des limites entre les lieux et les moments des apprentissages : en classe, mais aussi avant, après, à l’école et en dehors. Les élèves n’apprennent pas qu’à l’école… mais qu’apprennent-ils ? Il nous faut aussi encadrer, accompagner ce travail personnel dans et hors de l’école. Il s’agit d’un chantier pédagogique en pleine évolution, qui va assurément occuper les prochaines années.

Je nous souhaite à tous, deux journées riches d’échanges et d’enrichissement mutuel.