Intervention de Nobert Perrot (IGEN STI) - Paris 2018

Comme chaque année Norbert Perrot a trouvé le temps de venir échanger avec le groupe des IAN de Technologie et de répondre à leurs questions.

Norbert PERROT 2 - Paris 2018

 L'image de la Technologie a-t-elle évolué ces dernières années ?

Oui, avec la mise en place des nouveaux programmes en 2009 qui préconisent des projets en rapport direct avec des problèmes de société, les élèves parlent plus facilement dans leur famille de ce qu'il font en Technologie, dans la mesure où cela concerne des problèmes de leur quotidien.

Le numérique et l'informatique qui sont plus que jamais indispensables, ont aussi contribué à redorer l'image de la Technologie.

D'ailleurs, l'arrivée d'une épreuve de Technologie au DNB traduit une volonté de valoriser cette discipline et la mise en place du continuum qui va du collège au Bac+2 renforce l'enseignement de la Technologie sur l'ensemble des cycles.

 

Quels sont les risques que la Technologie empiète sur les Mathématiques ?

Certes, la Technologie s'appuie sur les Mathématiques et les Sciences physiques pour la résolution de problèmes, mais il faut privilégier une approche pluridisciplinaire. Chaque discipline apporte sa part à la résolution du problème, les professeurs doivent travailler ensemble pour élaborer des progressions et évaluer les acquis pour une meilleure efficacité...

  

Quels domaines d'application sont préconisés en Technologie ?

Il est souhaitable de choisir des domaines proche de l'environnement des élèves. Il faut proscrire les projets abstraits pour aller vers des objets du quotidien, motivants et innovants pour les élèves. Les activités proposées aux élèves doivent "coller" à la réalité, tout en conservant les pratiques expérimentales et le prototypage.

  

Deux précisions :

- Le projet :

Il permet la structuration des enseignements et des acquis, ce qui est indispensable. Le projet doit s'adresser à plusieurs élèves qui sont ainsi amenés à résoudre des problématiques ensemble.

- Les FabLab :

Ces dispositifs doivent se développer avec l'appui des IPR, car l'enseignement de la Technologie passe par là.

Les FabLab permettent d'être en veille permanente et de mettre en place une dynamique pour proposer des activités pédagogiques variées et innovantes.